[Unboxing] Pokemon Let’s Go Evoli et sa Pokéball Plus (Switch)

par Seilin

Bannière unboxing Pokemon Lets Go Evoli

Il est sorti depuis une bonne semaine et demie maintenant, mais ce premier Pokémon sur Switch a fait beaucoup parler de lui. Je n’entrerai pas ici dans le débat du jeu en lui-même, cela devrait venir plus tard (si je trouve le temps). Je voudrais aujourd’hui vous présenter l’édition qui inclut le jeu et la Pokéball Plus. Ce n’est pas la super édition collector, mais elle vaut le coup d’œil. Et ce petit accessoire en prime m’a fait littéralement fondre !

Je vous parle ici de la version Evoli, mais en dehors du Pokémon partenaire affiché sur les emballages (et dans le jeu), c’est la même chose pour la version Pikachu !

 

Contenu du pack

Dans ce beau coffret pas très gros et très léger (j’ai même cru qu’il était vide…), on retrouve la boîte du jeu avec la cartouche, la fameuse Pokéball Plus avec sa dragonne, un câble USB-C très court, et quelques papiers. Pas de figurines désolée, ce n’est que pour agrémenter les images.

Pokemon Lets Go Evoli - contenu du coffret

Si on met de côté la Pokéball, sur laquelle je reviens en détails juste après, pas de grande surprise dans le pack.

A noter toutefois la présence de la carte de la région Kanto à l’intérieur de la jaquette. Très jolie et détaillée, elle est elle-même un joli petit objet qu’on apprécie d’avoir avec soi. Des artworks de Pokémon éparpillés sur la carte, les 3 oiseaux légendaires, et Mew Two dans un coin. C’est vraiment une belle réalisation. Pour ce qui est de la cartouche en elle-même, pas grand chose à dire, elle est assez classique, avec notre petit Evoli dessus.

 

La Pokéball Plus

Venons-en à l’élément principal de ce coffret : la Pokéball Plus.

Joy Con à part entière, mais uniquement pour ce jeu. Il s’agit pour certains d’un gadget, pour d’autres d’un objet de collection. Quand j’avais testé le jeu à Paris, avec cet objet en main, j’avais adoré mais je n’étais pas certaine de moi sur le long terme. Entre sa forme, ses couleurs, et les bruits qu’elle émet, tout nous rappelle à nos souvenirs de gamins.

Pokemon Lets Go Evoli - pokeball plus

Elle est belle, elle est bien faite, elle est légère, c’est ma Pokéball Plus ! Un petit bijou concentré de technologie, qui tient dans la main, peut-être un peu petite pour les plus grandes. Toute douce, d’un matériau mat qui ne laisse pas de traces de doigts, je l’ai tout d’abord trouvée très agréable au toucher. Et elle a l’air solide, ce qui est un très point point pour elle !

Elle est constituée d’une dragonne qui se resserre, histoire de ne pas l’envoyer dans votre télé par erreur, mais aussi d’une bague qui permet de la maintenir à peu près droite dans votre main. Car c’est une boule, mais il faut qu’elle soit parfaitement centrée si vous voulez réussir de belles captures.

Pour ma part, j’arrive très bien à la placer dans le creux de la main pour ensuite accéder aux différents boutons.

Pokemon Lets Go Evoli - Pokeball en main

Je vous la montre du bout des doigts pour la taille, mais je ne joue pas ainsi !

On ne dirait pas à la voir, mais cette Pokéball Plus dispose de tous les éléments dont vous avez besoin pour jouer. Tout d’abord, le joystick central va vous servir à vous déplacer, mais aussi à valider vos choix (bouton A). C’est le bouton le plus évident, mais pas forcément le plus facile à placer entre vos doigts. Pour vous déplacer, ça va, mais quand vous avez besoin d’appuyer dessus pour valider, il peut arriver que vous fassiez un dernier mouvement non souhaité. Ce fut mon cas plus d’une fois, et si parfois ce n’est pas gênant, ça le devient quand je lance une mauvaise attaque

Le deuxième bouton, plus caché, c’est l’équivalent du bouton B, pour annuler. Il est représenté par un cercle sur la partie supérieure rouge de la Pokéball, et il est très facilement cliquable. Et c’est tout, il n’y a rien d’autre… Pour les menus et autres options, c’est très limité, et vous aurez accès à quelques-uns seulement, en secouant la Pokéball (mais pas d’informations sur les attaques par exemple).

Pour ma part, pour réussir à bien prendre en main cette Pokéball, je la place dans le creux de la main, avec la dragonne et la bague. Ainsi, mon majeur se trouve naturellement placé sur le bouton B, et mon pouce sur le joystick. Mais pour éviter tout mouvement inopportun de dernière seconde, je n’appuie pas dessus avec le bout du pouce, mais au niveau de la pliure entre les 2 phalanges. C’est étonnant au début, mais j’ai trouvé ça beaucoup plus précis.

Le résultat est une ergonomie plutôt pas mal, la Pokéball dans une main, qui ne nécessite même pas d’être pile devant son écran, sauf pour les captures. Cela pourrait même être très discret, s’il ne fallait pas vérifier l’écran pour au moins voir ce qu’il se passe et où aller !

Pokemon Lets Go Evoli - Pokeball vue d'en haut

Un cercle à peine dessiné, pour l’emplacement du bouton B

Enfin, pour charger votre Pokéball Plus, il ne vous reste plus qu’à utiliser le câble fourni avec, et de le brancher derrière, dans l’emplacement prévu à cet effet dans la partie blanche. Attention, le câble est très court et rigide… Mais il se branche sans problème sur le côté de la Switch, permettant de ne pas laisser rouler la Pokéball. Mais si jamais vous préférez faire autrement, n’importe quel câble USB-C devrait faire l’affaire.

Quand vous brancherez votre Pokéball Plus pour la première fois, faites bien attention au son qu’elle va émettre, il va vous rappeler des souvenirs…

Pokemon Lets Go Evoli - ariere de la pokeball plus

Le point négatif de ce Joy-Con pour moi, c’est le manque des boutons Home et Capture. Pour cela, il faut changer la configuration du jeu et utiliser un autre Joy Con. Ou bien prendre la console en mode portable. Pas très pratique…

De plus, attention avec les sons, vibrations et couleurs, ils ne sont pas totalement tous désactivables, donc cela peut déranger certaines personnes.

 

Les autres usages de la Pokéball Plus

La Pokéball Plus a été vendue comme un Joy Con pour Pokémon Let’s Go uniquement. C’est très restreint il faut l’avouer. Mais au final, il n’y a pas que ça

En jeu, elle fera tout. Vous pourrez vous déplacer, combattre, capturer des Pokémons… Cette dernière action est par ailleurs très plaisante tellement on se rapproche de ce que peut faire un dresseur dans le jeu. Entre les bruitages, les vibrations et les couleurs, je m’extasie à chaque fois que je l’utilise !

 

Mais ce qui est bien aussi avec cette Pokéball, c’est que vous pouvez l’utilisez en dehors du jeu.

Tout d’abord comme une Pokéball “normale” (autant que cela puisse paraître), après y avoir intégré votre Pokémon favori. Vous pourrez alors faire appel à lui quand vous le souhaitez, en appuyant sur le joystick. Il se manifestera par des petits bruits et la Pokéball s’allumera de la couleur de son type. Très peu d’intérêt en soi il faut l’avouer, à part faire plaisir aux fans (et faire gagner de l’expérience au Pokémon de retour en jeu). Mais ça reste très touchant.

Et puis l’autre grande particularité, c’est celle d’être utilisable dans l’application Pokémon Go. A l’instar du bracelet Pokémon Go Plus, la Pokéball va réagir aux Pokémon sauvages qui vous entourent (en vert) et aux Pokéstops (en bleu), à partir du moment où vous l’avez reliée à l’application et que cette dernière est lancée, même en fond ou en veille. Là encore, couleurs et vibrations vous aideront à savoir ce qu’il en est (capture réussie ou échouée, manque d’objets, sac plein…), et une fois que vous aurez compris son fonctionnement, même plus besoin de regarder le jeu sur son téléphone ! Un sacré gain de temps, qui m’a fait me relancer dans le jeu avec plaisir !

Une très belle édition que je ne regrette pas du tout. La Pokéball Plus n’est pas indispensable pour jouer, mais elle est très intuitive, et se révèle être un superbe objet de collection. Bien qu’utilisable uniquement sur ce jeu à l’heure actuelle, elle a le mérite de très bien le faire, et la possibilité de la lier à Pokémon Go pour capturer les Pokémon dans l’application la rend encore plus désirable.

Sa prise en main n’est pas toujours idéale, certains mouvements sont un peu aléatoires, surtout pour valider avec le bouton du joystick, mais après quelques essais, chacun trouvera certainement la bonne ergonomie. Mais au moins, il est possible de jouer avec une seule main !

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog utilise les cookies pour améliorer votre expérience et diverses statistiques de fréquentation. En continuant à utiliser le blog, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

En Live ! Rejoignez-moi !
CURRENTLY OFFLINE
%d blogueurs aiment cette page :