[Convention] Le Hero Festival, Saison 5 (13)

par Seilin

Bannière Hero Festival Saison 5

C’est un rendez-vous annuel que je ne manque pas depuis ma première fois là-bas il y a 4 ans. En novembre, c’est le Hero Festival à Marseille, au Parc Chanot. Pour souffler sa cinquième bougie, le salon nous promettait un programme exceptionnel, avec de nombreux invités, des tas d’animations et quelques nouveautés. Est-ce que le rendez-vous a été à la hauteur de l’annonce ? Le week-end s’est fort bien déroulé, mais peut-être pas aussi bien que je ne pensais…

 

Une préparation qui annonçait gros

En élève assidue que je suis, j’ai commencé à préparer mon programme à l’avance, et il était bien chargé. De nombreux invités étaient annoncés pour cette saison anniversaire, même si le principal, Frankie Muniz, qui incarne Malcolm dans la série éponyme, ne m’intéressait pas spécialement. Je regardais plutôt du côté des doubleurs, avec l’habituelle et géniale Brigitte Lecordier, mais aussi Gérard Suguré et David Krüger que j’avais très envie de rencontrer. Il y avait également les comédiens Guillaume Briat et Bô Gaultier de Kermoual de Kaamelott, Dina Just Dance, Fred of the Dead, et de nombreux YouTubeurs (mais là j’ai décroché, j’en connais très peu et je m’y intéresse encore moins…).

Hero Festival Saison 5 - la préparation

Une préparation minutieuse quelques jours avant…

Côté stands, j’ai tout de suite repéré les habituels Nintendo, rétrogaming, jeunes créateurs, et je me suis dit que pour le reste, je verrai sur place. Par contre ma grande surprise a été de voir un grand nombre d’expositions. Voitures de films,  Star Wars et Harry Potter, comme souvent, mais aussi des figurines, ou du Marvel, mais j’y reviendrai.

Après les stands, je jette un œil au programme. Il y a déjà un rendez-vous que je ne pouvais pas rater, car j’y participais en tant qu’invitée (une grande première !), à savoir la conférence du collectif Les No Names, dont je suis partenaire. Entre les quiz sur les jeux, les animés, un spécial Harry Potter, les animations gaming, les conférences des invités et les concerts, je ne savais plus où donner de la tête, et chaque demi-heure était déjà planifiée ! Bon, comme souvent, je n’ai pas pu respecter mon planning, mais c’est une autre histoire… (notamment celle d’un retard de train et d’une recherche de la salle presse qui nous a fait perdre un peu, beaucoup de temps).

Si on allait voir comment cela s’est passé une fois sur place ?

 

Les 4 univers signatures du Hero Festival

Le Hero Festival, ce sont avant tous 4 univers totalement différents qui se rejoignent, et deviennent complémentaires. Faisons donc le tour de chacun d’eux.

 

Konoha

Ici le Japon est à l’honneur, que ce soit dans les boutiques, les animations ou les invités. C’est ici que les doubleurs sont présents en dédicace. Et on peut dire qu’ils étaient attendus ! Je n’ai pas réussi à les approcher, il y avait beaucoup trop d’attente. J’aurais pourtant adoré voir David Krüger, la voix de “The Rock” ou de Chris Pratt par exemple !

Hero Festival Saison 5 - doubleurs en conférence

Konoha c’est aussi le coin des arts martiaux, avec toujours un tatami posé dans un coin et diverses démonstrations tout au long du week-end, des dessinateurs avec entre autres Jerôme Alquié, l’illustrateur qui créé toutes les affiches du Hero Festival depuis le début.

Côté animations, on retrouve de nombreux quiz sur le thème des mangas ou certaines séries, comme un quiz spécial Harry Potter (même si je l’aurais plutôt vu à Brocéliande, mais cet univers n’a pas de scène), des sessions de karaoké, et des conférences sur divers thèmes. J’en ai aperçu un sur One Piece, mais je dois reconnaître que celle où je suis restée le plus longtemps, c’est sur celle des No Names. Ils étaient là pour présenter leur projet et sur les 2 jours ils ont interviewé plusieurs personnes dans le milieu du blogging ou des youtubeurs, pour mettre en avant ce milieu et donner envie aux autres de se lancer. J’ai moi-même été sur scène lors de la session du dimanche, mais j’y reviendrai dans un article dédié…

Hero Festival Saison 5 - conférence des No Names

Pour les boutiques, pas de grandes surprises, mais toujours quelques boutiques très mignonnes avec du kawaï, de belles figurines, des articles sur la culture japonaise… J’ai été raisonnable, je n’ai rien acheté ! Pourtant il y a le choix. Bon, il y a toujours des stands moins “personnels”, où les articles ne sont pas toujours de très bonne qualité, et surtout avec des vendeurs qui ne parlent pas français et ne veulent pas du tout te renseigner, mais bon…

 

Brocéliande

Dans le même hall, de l’autre côté, l’univers Brocéliande présentait des domaines différents, plutôt mystiques. Un endroit que j’adore, de nombreux stands m’inspirent beaucoup. Les invités d’honneur de cet univers sont bien connus et sont devenus des habitués de ce genre d’événement. Guillaume Briat et Bô Gaultier de Kermoual de Kaamelott se sont prêtés au jeu des dédicaces (gratuites) et des conférences. En parallèle, on pouvait retrouver plusieurs auteurs et illustrateurs sur les stands des libraires.

Mais pour moi, la grosse surprise, ce fut l’exposition Harry Potter. Il y en avait déjà eu une l’année dernière, mais elle était très différente, plutôt axée découverte de la forêt interdite. Ici, c’est un véritable musée miniature, un hommage à la saga, qui m’a ramené quelques mois en arrière quand j’ai pu voir les studios à Londres. De nombreuses pièces originales exposées, que ce soit sur Harry Potter mais aussi Les Animaux Fantastiques, avec les baguettes, les balais, le vif d’or, etc…

Et un peu plus loin, la Ford Anglia, et un bar de cocktails fumants, parfaitement dans le thème. J’en ai goûté un, c’était très amusant de voir ça, et pas mauvais du tout (au final, j’ai surtout pris un diabolo fraise où ils ont ajouté ce qu’il faut pour la fumée, je sais ce que c’est mais ne dévoilerai pas le secret…)

Et puis Brocéliande, c’est aussi et surtout son village steampunk, avec de nombreux exposants aux articles divers et variés, ainsi que le village médiéval à l’extérieur, entre les 2 halls. Un espace privilégié pour découvrir des métiers d’autrefois, des combats à l’ancienne, et même des animaux de la ferme. Étonnant dans un salon dédié à la culture geek, mais toujours agréable. Surtout que personnellement, j’aime beaucoup cet univers même si je m’y connais peu.

 

Krypton

L’univers Krypton se passe dans le deuxième hall. Là, les comics côtoient les séries et les plus grandes licences cinématographiques comme Stars Wars. Ainsi, les amateurs de la saga pouvaient apprécier un grand village dédié, avec plusieurs décors pour des shooting photo, des combats au sabre laser, et quelques invités. Pas des principaux, donc je ne les aurais jamais reconnus par moi-même, mais je ne doute pas que les fans oui.

Pas très loin, ce sont les habituelles voitures légendaires qui trônaient, avec la DeLorean et K2000, mais aussi d’autres expositions inédites. La première avec de très belles pièces de l’univers Marvel, notamment le bouclier du Captain America, le gant de Thanos, ou un bébé Groot. La seconde, beaucoup plus grande, rassemblait plusieurs collectionneurs venus exposer leurs plus belles figurines issues de différents univers. Le manga avec Saint Seiya, Dragon Ball ou Collège Kimengumi, les jeux avec Assassin’s Creed, les films et séries avec Marvel, DC et encore plein d’autres… Là aussi, de superbes œuvres, dans un espace un peu confiné qui apportait une touche de confidentialité à l’exposition. J’ai beaucoup aimé.

Côté comics, je ne saurais trop vous en parler, ne connaissant que peu cet univers. Mais une grande Artist Alley réunissait plusieurs auteurs et illustrateurs. Et même si c’est également habituel dans ce coin du salon, à l’extérieur, une grande exposition de véhicules militaires américains. Pour le coup, je ne suis jamais très attirée par ce stand, et je ne comprends toujours pas ce que ça fait là, mais je sais que certains apprécient beaucoup, donc pourquoi pas.

C’est aussi dans le coin que se trouve la Grande Scène, celle qui accueille les plus grandes conférences, animations, et les invités les plus importants.

L’invité d’honneur de cette 5ème saison, c’était Frankie Muniz, le personnage central de la série Malcolm in the Middle. N’étant pas une fan de la série, je n’ai pas suivi ses conférences, mais l’avantage de cette scène, ce sont les chaises et l’espace autour, permettant à un maximum de personnes d’en profiter (pas comme pour les autres, beaucoup moins pratiques). Par contre j’ai profité du grand concert de l’Ensemble Musical du Sud du samedi soir, avec des musiques de films et de jeux reprises par un orchestre harmonique, c’était superbe. Un très bon moment.

 

Ludopolis

L’univers qui m’intéresse le plus avec Konoha, c’est Ludopolis, le coin des jeux vidéo. Il y en a toujours pour tous les goûts, avec des stands constructeurs (Microsoft et Nintendo étaient présents, via des associations) du rétrogaming tant apprécié, et des compétitions d’E-Sport, très présent cette année. Vous me connaissez, j’ai surtout passé du temps sur le stand Nintendo (association Nintendo Sunshine), même si j’ai pas joué sur place, le stand était assez petit et bondé. Beaucoup de jeux Switch récents jouables, et ce n’est qu’au dernier moment que j’ai remarqué quelques 3DS dans un coin ! Les pauvres…

Hero Festival Saison 5 - stand Nintendo

Coté rétrogaming, j’ai une nouvelle fois été servie ! Il y avait plusieurs stands, chacun avec diverses consoles et jeux d’antan. Sur le stand de Rétro Geek Style, j’ai eu une nouvelle fois l’opportunité de prendre en main un vieux téléphone et me faire une session d’Hugo Délire, un jeu que je regardais à la télé quand j’étais jeune, où ce sont les touches du téléphone qui font office de manette ! Et juste à côté, une salle d’arcade murée avait été aménagée avec plusieurs bornes d’arcade, petites et grandes, et des mini-flippers. Un autre stand avait installé une salle d’arcade, à l’extérieur du hall cette fois, dans un camion. Surprenant, très exigu, mais franchement sympa ! Il y avait aussi des animations, notamment avec Fred of the Dead sur la petite scène de l’univers, tout au fond.

Et comme je le disais, l’E-Sport était à l’honneur pour cette cinquième saison ! De nombreux tournois avaient lieu sur place, même si certains n’étaient pas ouverts à tout le monde de ce que j’ai compris. Je ne m’y suis pas beaucoup intéressée, mais le stand Fortnite avait beaucoup de succès… A côté de ce titre actuel “phare”, d’autres classiques avec Fifa, Just Dance, Call of… Donc rien pour moi. Mais j’ai remarqué une ambiance différente dans ce coin, par rapport aux autres années. C’était peut-être également dû aux quelques stands de matériel, qu’il n’y avait pas les années précédentes. J’ai failli me laisser tenter par des lunettes anti lumière bleue, mais j’ai du mal à m’y mettre…

Le reste de l’univers se partageait entre des stands de dédicace pour les YouTubeurs, et plusieurs stands de formation. Quelques YouTubeurs très connus étaient présents, comme Siphano, LucassTV ou Guillaume et Kim, mais il y avait aussi de jeunes talents du Web, moins connus mais qui méritent de l’être. Et c’est quelque chose de très bien, de mettre en avant des chaînes plus petites, mais qui valent le coup !

Je n’ai pas beaucoup regardé les formations proposées, mais les stands étaient bien plus nombreux que les années précédentes, et offraient un aperçu d’un grand nombre de métiers du domaine.

 

Le Cosplay, toujours présent

Ce n’est pas un univers à part entière, mais il fait partie intégrante de tout événement similaire. Et au Hero Festival, les cosplayeurs sont de plus en plus choyés, avec un espace toujours plus grand qui leur est dédié. Cette année, je n’ai pas assisté au concours, malheureusement. Mais j’ai passé pas mal de temps dans l’Artist Alley, pour voir un peu quelques belles œuvres, et je n’ai pas été déçue. C’est le lieu privilégié pour échanger avec plusieurs cosplayeurs sur leurs stands, dans les allées, et voir (ou faire) de beaux photoshoot. En voici quelques-uns, le reste sera à voir sur l’album complet de l’événement.

 

Pour cette 5ème saison, les organisateurs avaient beaucoup communiqué sur l’événement anniversaire. Mais j’ai été moins bluffée que je ne pensais. J’espérais peut-être plus d’acteurs, plus de jeux (je regrette le stand des indés de la saison 3), plus d’animations impliquant le public. Je ne saurais pas dire. Et l’ambiance ne me semblait pas si festive. C’était très sympa attention, comme toujours, je ne dis pas le contraire ! Je passe toujours un très bon moment à Marseille. Mais cette saison ne m’a pas paru exceptionnelle non plus, malgré un planning personnel bien chargé.

Toutefois, je retiens avec plaisir les stands d’expositions, très variés et bien plus nombreux que d’habitude, et toujours de magnifiques cosplays. Je ne sais pas si c’est parce que je suis restée un peu plus du côté de l’Artist Alley, mais j’en ai vu beaucoup de très belle qualité. Il ne reste plus qu’à attendre la prochaine saison l’année prochaine… Et pour ceux qui passent la majorité de leur temps dans l’univers Ludopolis, rendez-vous les 1er et 2 décembre à La Ciotat, pas très loin, pour une première édition axée sur cet univers uniquement.

 

Les photos de cette édition sont nombreuses ! Je vous invite à voir l’album photo sur la page Facebook (toujours accessible à tous sans inscription).

Articles similaires

2 commentaires

Piece of Geek 27 novembre 2018 - 10 h 16 min

Je viendrais l’année prochaine je pense 😀

Reply
Seilin 27 novembre 2018 - 12 h 27 min

Oh mais oui, avec grand plaisir 🙂

Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog utilise les cookies pour améliorer votre expérience et diverses statistiques de fréquentation. En continuant à utiliser le blog, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

En Live ! Rejoignez-moi !
CURRENTLY OFFLINE
%d blogueurs aiment cette page :