[#OEP] Le dématérialisé est-il vraiment à bannir ?

par Seilin
OEP Dématérialisé

Dématérialiser, c’est l’action de transformer des supports d’information matériels en supports numériques (définition du Larousse). Dans le domaine du gaming, on parle de dématérialisé quand le support de jeu n’est pas physique. Que ce soit via l’achat d’un code ou directement sur une boutique en ligne, le résultat est toujours un téléchargement final.

Dans la communauté du jeu vidéo, il y a 2 écoles au sujet du dématérialisé : les pour et les contre. Mais dans le milieu des collectionneurs, la majorité est plutôt contre. Pour ma part, je me considère comme une joueuse et collectionneuse, et j’ai souvent été partagée sur ce sujet.

J’avais donc envie de relancer le débat. Car si je suis attachée au support physique, je trouve que le dématérialisé a ses avantages et ses inconvénients. Les avis tranchés sont rares, et il n’y a ni de bonne ou de mauvaise réponse. Qu’en pensez-vous ?

Les pour

1. Le gain de place

Dématérialisé gain de place

Le principal avantage du dématérialisé est clairement le gain de place qu’il engendre. Finies les étagères pleines de jeux ! A l’heure du minimalisme, c’est plutôt bienvenu.

2. L’accès aux jeux

Le second gros avantage du dématérialisé pour moi, c’est d’avoir accès à tous mes jeux au même endroit, à tout moment. J’ai des périodes où je joue à un même jeu unique, mais d’autres où j’aime passer de l’un à l’autre. Notamment avec les jeux indés dont je suis très friande. Pouvoir disposer d’une grande ludothèque partout avec soi, surtout quand on est en déplacement, c’est très pratique ! Pas de besoin de pochette de transport, de rangement pour ses cartouches, ni risque de les perdre. Comme j’utilise beaucoup de consoles portables, et ma Switch dans ce même mode, c’est clairement un bon point ! Surtout qu’avec cette dernière console, l’accès à la cartouche n’est pas si aisé, je crains toujours de l’abîmer.

3. Passage rapide d’un jeu à l’autre

Dans la continuité du point précédent, pouvoir passer d’un jeu à l’autre de manière immédiate est un avantage que j’apprécie beaucoup dans le dématérialisé. Il y a des jeux qui se jouent quotidiennement, mais pas forcément sur de longues périodes. Pouvoir les lancer sans avoir besoin de changer de cartouches est donc un avantage confortable.

Je pense évidemment à Animal Crossing, mais aussi aux mini-jeux de RIP la 3DS comme la place StreetPass, ou le Nintendo Badge Arcade (la personnalisation des menus de la console me manque cruellement…). Mais cela peut également s’appliquer aux jeux sportifs comme Fitness Boxing ou Ring Fit Adventure. Et je ne parle pas de Jump Rope Challenge, mais qui, comme la place StreetPass ou Nintendo Badge Arcade sont finalement plus des applis que de réels jeux, et ne sont pas disponibles en physique dans tous les cas.

4. Découverte d’indés

Dématérialisé indés

Avant, j’étais 100% team physique ! Et puis j’ai commencé à plonger dans l’eShop, et j’ai découvert les indépendants. Des jeux dont les développeurs n’ont pas les moyens de sortir en format physique. Ils font ce qu’ils peuvent pour avoir un peu de visibilité. Et il y a de superbes perles dans le lot !!

Je ne le dirai que trop souvent, mais l’un de mes coups de coeur est Fairune sur 3DS, que j’ai découvert ainsi ! Heureusement pour ces jeux, des versions physiques sortent de plus en plus facilement grâce à des sociétés comme Just for Games, Super Rare Games et autres… Ce fut d’ailleurs grâce à eux que j’ai pu me procurer une édition physique de ce coup de coeur quand il est ressorti sur Switch !

5. Des tarifs intéressants

Ce point est également lié au précédent. Les indés sont souvent à des prix assez bas, mais surtout sont régulièrement en promotion. Et parfois avec des baisses très fortes ! J’ai découvert de nombreux supers titres à moins de 2 euros ! (Fairune en faisait d’ailleurs partie). Je dois reconnaître qu’il y a un peu de tout, mais pour le prix, il faut dire qu’on hésite moins à tester un jeu.

Alors oui, je parle surtout des indés ici, parce que pour les jeux first-party c’est plus rare, mais il y en a tout de même de temps à autre.

6. Pas de spéculation ni rupture sur les jeux

Sur les boutiques officielles en ligne, le jeu en version dématérialisée est toujours disponible, et son prix n’augmente pas. Il peut évidemment baisser au gré des promotions, mais il n’y aura pas d’envolée comme on peut le voir sur le marché du physique ! Ni de rupture, les jeux restants disponibles aussi longtemps que la boutique existe.

Pour le coup, Nintendo me fait un peu mentir sur ce dernier point, avec leur nouveauté de mettre en vente des jeux pour une période de temps limitée comme Super Mario 3D All-Stars. Mais c’est pour le moment assez anecdotique, et les joueurs sont prévenus dès le début, il n’y a donc pas tromperie et on peut faire nos achats en connaissance de cause.

Les contre

1. Pas de collection

Dématérialisé collection

Evidemment, le premier inconvénient du dématérialisé, c’est l’absence de version physique à chérir, admirer et exposer ! Le collectionneur ne s’y retrouve pas. Et combien attendent d’ailleurs qu’un jeu sorte finalement en physique pour enfin l’acheter ?

Je dois dire qu’avoir une bibliothèque remplie de jaquettes bien agencées est très agréable visuellement !

2. Des collectors plus fades

Avis totalement personnel (comme tout cet article en fait), mais les éditions collectors des jeux me paraissent plus fades quand il n’y a qu’un code de téléchargement à l’intérieur. Quand je me décide pour en acheter une, et ce n’est pas si rare, c’est pour avoir un beau lot sur le thème du jeu, ce qui devrait inclure la cartouche (ou le disque…). Si ce n’est que pour avoir quelques goodies, je me sens lésée, même si au final ça ne change pas grand chose.

3. Pas de seconde main

Dématérialisé occasion

Avec le dématérialisé, pas de prêt ni de vente (ou achat) en circuit occasion. Le jeu acheté reste à nous, sauf si on vend la console avec le maintien de notre compte lié dessus. C’est très limitant. Pour ceux qui aiment acheter leur jeux et les revendre ensuite car ils ne veulent pas nécessairement les garder. Mais aussi pour ceux qui préfèrent acheter des jeux à bas prix, sans attendre une éventuelle promotion.

4. Les Switch secondaires

Point spécifique aux Nintendo Switch, en tout cas de ce que je connais. Mais qui est assez lié au point précédent. Il est en effet possible de posséder une seconde Nintendo Switch, liée au même compte. Donc les jeux possédés en dématérialisés peuvent être joués indifféremment sur l’une ou l’autre console. Mais à condition d’avoir une connexion internet

Impossible de jouer à un jeu présent sur la console secondaire loin de sa connexion, même pour du jeu solo local. Alors qu’avec une cartouche, pas de problèmes !

5. Les risques informatiques

En cas de problème sur le compte et/ou le cloud, il existe un risque de perte totale des jeux et sauvegardes. C’est plutôt rare, mais ça arrive. Malgré tout, les jeux physiques ne sont pas sensé avoir une durée de vie illimitée et ils peuvent se dégrader. Mais il est plus facile de gérer un format physique et d’en prendre soin, que de dépendre de serveurs informatiques. Sans compter le piratage, mais je ne m’y connais pas assez pour vous en parler.

6. Le tarif des jeux first-party

Il y a très peu de réductions sur les titres first-party (surtout Nintendo), sauf évènements spécifiques. Nintendo proposent quelques offres à certaines périodes de l’année sur des jeux multijoueur, ou des sessions Mario / Zelda, etc… Mais c’est plus rare.

De manière générale, les jeux first-party sont moins chers en physique qu’en dématérialisé, surtout lors des précommandes. Par la suite, tout dépend des stocks évidemment…

Dématérialisé collection large
Il y a encore de l’amélioration à faire, mais ça a de la gueule !
Quand on y réfléchit de près, je dois dire que le dématérialisé présente tout de même de sacrés avantages ! Sur une console comme la Switch, j’y vois un gros intérêt quand je veux couper un jeu pour faire une session sportive, puis aller voir quel PNJ est sur mon île dans ACNH, avant de revenir à mon jeu initial. Mais voilà, mon Ring Fit est sur cartouche, donc je perds du temps, et parfois juste cette action supplémentaire me démotive un peu… J’ai aussi acheté Fitness Boxing 2. J’aurais préféré le prendre en dématérialisé, mais le tarif n’était pas le même que la version physique. Donc j’ai choisi la solution la moins coûteuse
Au quotidien toutefois, le plus facile reste le dématérialisé, avec une console et puis c’est tout. Pas besoin de chercher le jeu dans le bon rangement, de passer de l’un à l’autre, de griffer la console en sortant la cartouche…
Il n’y a vraiment que cette part de moi collectionneuse qui s’accroche au physique (mais de moins en moins).

Et vous, quel est votre rapport avec le dématérialisé ? Plutôt pour, contre, ou vous faites selon les possibilités au moment de l’achat ? N’hésitez pas à réagir en commentaire ! Le débat est ouvert et il n’y a pas de mauvaises réponses !

Petite remarque : l’amie Mido a publié un article sur le même thème, que je vous encourage à aller lire ! J’ai finalisé cet article sans le lire pour ne pas être influencée par certains de ses points, mais ses réflexions sont toujours très pertinentes. Pour ma part je vais maintenant m’empresser d’aller lire son avis !

Articles similaires

3 commentaires

ArkDev 11 avril 2021 - 14 h 25 min

Perso je suis ni pour, ni contre car cela dépend énormément des moments :

– Sur PC, je ne suis qu’en démat car c’est là où je trouve des prix plus intéressants. Puis avec les stores (steam, Game Pass, etc…) et les PC qui commencent de plus en plus à se passer de lecteur DVD, a-t-on vraiment le choix ?
– Sur console, cela dépend du support :
— Xbox avec le Game Pass et les jeux offerts tous les mois, ma collection de titres démats a clairement explosé celle de ma collection de boite. Idem pour le PS5
— Sur Switch, c’est un peu différent, avant je passais par le démat car c’est super facile de se procurer un jeu sans courrir à droite et à gauche et sans avoir à faire plus de 30minutes de route pour aller dans le 1er magasin qui vend des jeux vidéo. Maintenant que mon fils à sa Switch, j’ai tendance à rechercher des cartouches au cas où il voudrait/pourrait (car oui, je surveille à quoi il joue) m’emprunter un de ses titres. Le physique dans ce cas-là permet le prêt de titres.

Pour l’instant, le seul regret que j’ai avec le JV en démat et aussi ma plus grosse incompréhension réside au niveau du prix : pourquoi un jeu démat coute souvent plus cher que sa version physique ? Oui il est parfois question des enseignes qui baisse le prix des JV car ils margent sur d’autres produits, mais le démat ne demande pas moins de logistique de transport et de fabrication ?

Répondre
Seilin 11 avril 2021 - 15 h 05 min

Je comprends tout à fait ton point de vue ! C’est vrai que j’ai écrit cet article en tant que joueuse Nintendo avant tout, et je n’ai pas mentionné les points sur PC et Game Pass. D’ailleurs sur PC, je ne suis effectivement qu’en dématérialisé. Mais j’y joue si peu que je n’y ai même pas pensé… A l’inverse, mon homme est très attaché aux boîtes, et cherche avant tout ses jeux au format physique même si c’est de plus en plus dur !
Sur Switch, je vois tout à fait ce que tu veux dire ! Le format physique est le seul qui permette un prêt, c’est indéniable. Bien qu’avec la fonctionnalité d’une console secondaire associée à un contrôle parental, il devrait pouvoir jouer à tes jeux démat’ tout en te laissant surveiller un minimum.
Côté tarifs, je ne comprendrai jamais. Les jeux Nintendo à minima ne donnent pas envie d’être acheté en démat… Je ne regarde les versions eShop que lorsqu’il s’agit des indés, ou quand ils annoncent des périodes de promotion !

Répondre
ArkDev 11 avril 2021 - 16 h 26 min

Pour les jeux PC en boites, c’est encore pire, elles sont vides. Je reçois parfois des jeux à tester et la boite contient uniquement un code stream….. Beaucoup de plastique pour envoyer un bout de papier 😀

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog utilise les cookies pour améliorer votre expérience et diverses statistiques de fréquentation. En continuant à utiliser le blog, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

%d blogueurs aiment cette page :