[GC2019] Spiritfarer, la douceur de la gamescom

par Seilin

Preview gamescom Spiritfarer

Et si on continuait avec un autre coup de cœur de cette gamescom ? Parce qu’il n’y en a pas eu qu’un seul, vous vous en doutez bien ! Pour celui-ci, il n’y a pas eu de grosse surprise. Le jeu avait été annoncé lors de l’E3 par Microsoft, puis nous avions été informé  de son arrivée sur Switch. Je me suis donc empressée de chercher le jeu sur place, et j’ai réussi (non sans mal, les aléas des rendez-vous en direct…).

Editeur : Thunder Lotus Games Plateformes : Switch, PC, PS4, Xbox One
Développeur : Thunder Lotus Games Date de sortie : T1 ou T2 2020.

 

Le scénario

Stella est une passeuse d’âmes, qui a pris la suite de Charon. Accompagnée de Daffodil le chat, son but est d’aller chercher des esprits aux quatre coins du monde et d’accomplir leurs dernières volontés afin qu’ils repartent en paix. Pour cela, il vous faudra construire un bateau, et l’améliorer au fil de l’histoire avec de nouveaux bâtiments, dont des habitations pour les esprits en attente, ou diverses salles (champ, salle d’attente, cuisine…).

Previw Spiritfarer - coucher de soleil

Spiritfarer est un jeu de management cosy sur le thème de la mort. Il n’y a pas d’ennemis ni de grands dangers. Seulement des quêtes à réaliser à votre rythme et votre bateau à construire. Les voyages seront parsemés d’épisodes de pêche, d’orages, de mini-jeux permettant d’améliorer les relations avec les esprits. A vous de préparer de bons petits plats, de prendre soin d’eux, et de leur apporter tout le confort nécessaire.

Previw Spiritfarer - exploration

Le plus dur sera finalement de les voir partir une fois leurs souhaits exaucés. C’est là que le titre prend tout son sens et sa profondeur. Rien que pendant la démo ce passage était un peu difficile pour moi, tout en restant très beau et abordé de manière la plus positive qui soit (pour ce genre de sujet).

Le jeu est jouable en solo ou en coopération. Dans ce cas, le deuxième joueur incarne Daffodil, le chat.

 

La direction artistique

Le jeu est entièrement dessiné à la main, et c’est très réussi. Les graphismes sont sublimes, que ce soit le design du bateau assez simpliste mais très coloré, les villes explorées lors des quêtes des esprits et de leurs souhaits, ou les différents paysages. Quant aux personnages, ils sont très expressifs, et j’ai beaucoup aimé la personnalité enjouée de Stella, adorable au possible malgré son rôle pas toujours facile. Et puis, je suis restée en admiration devant la beauté de certains tableaux.

Previw Spiritfarer - au revoir

Même si le dessin se veut simple, les décors sont très variés. Les différents bâtiments à placer sur le bateau où bon vous semble le rendra unique et très hétéroclite. Les bâtiments pourront être superposés les uns sur les autres, droits ou en décalé… Je pense que je devrais beaucoup m’amuser avec cet aspect construction. Et comme je n’ai absolument pas d’imagination, ça rendra mon bateau d’autant plus amusant.

Previw Spiritfarer - bateau

Enfin, le plus bel aspect du jeu d’un point de vue visuel (pour ce que j’en ai vu), je pense que ce sont les teintes du ciel et de la mer au cours du voyage. Ils changement selon la météo, et les dégradés sont particulièrement réussis. Les couchers et levers de soleil sont sublimes, les étoiles de nuit valent le coup d’œil, et les orages sont de toute beauté (je dois dire que j’adore regarder le ciel les jours d’orage, même à la maison !).

Previw Spiritfarer - peche

Un magnifique lever de soleil <3

Les villes sont également très colorées, avec toutes sortes de recoins à explorer, des villageois à questionner, et quelques mécanismes à actionner. Le tout, toujours dans le but de satisfaire les esprits pour rendre leur voyage plus agréable.

La musique de son côté est très douce et se marie parfaitement avec le thème du jeu. Seuls certains passages sont un peu plus animés, comme lors des violents orages, ou plus enjoués en présence de certains esprits musiciens. Une variété de mélodies qui rendent le jeu encore plus beau.

 

La jouabilité

Spiritfarer se joue à la fois comme un jeu de plateforme, très maniable et intuitif, et un jeu de simulation pour la gestion des bâtiments, sans grande complexité. L’ensemble est très agréable et très fluide. Chaque étape s’enchaîne de manière totalement cohérente, donnant une bonne dynamique au titre malgré son côté zen et tout doux.

La carte est très grande, et se révèle au fil de votre aventure. Une fois la destination sélectionnée, Stella peut aller discuter avec les esprits présents sur le bateau, récolter quelques matériaux, pêcher, ou affronter orages et autres impondérables. Arrivée à destination, vous passez ensuite à l’exploration de la ville, achats en boutiques et tâches diverses.

Previw Spiritfarer - boutique

Les images sont issues du press kit du développeur.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog utilise les cookies pour améliorer votre expérience et diverses statistiques de fréquentation. En continuant à utiliser le blog, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

En Live ! Rejoignez-moi !
CURRENTLY OFFLINE
%d blogueurs aiment cette page :