[Découverte] Blitz 1, le manga qui renoue avec les échecs !

par Seilin
Bannière Blitz 1

Aujourd’hui a lieu la conférence de presse pour présenter le volume 2 du manga Blitz. Et je me rends compte que si je vous en ai déjà parlé sur les réseaux sociaux, je n’ai jamais publié mon avis sur le blog.

Pourtant, il mérite qu’on en parle. Je préfère prévenir, je ne suis pas une grande amatrice d’échecs, donc j’ai fortement hésité avant d’acheter ce tome. Mais l’extrait qui m’avait été donné m’a bien attiré. Je me suis donc retrouvée avec ce beau volume entre les mains !

Première impression

J’ai eu connaissance de ce titre lors de sa présentation au MAGIC 2019. Le manga a été imaginé par Cédric Biscay lui-même, avec la collaboration extraordinaire de Garry Kasparov, le champion d’échecs. Mais loin d’être un manga français (ou plutôt monégasque), il s’agit d’un manga “mondial”, avec des mangakas japonais, des consultants américains et français. Ce qui en soi est fort intéressant.

Le thème des échecs ne m’avait pas attiré plus que ça initialement. L’image présentée montrait un jeune joueur, avec l’ombre de Kasparov derrière lui. Je le voyais déjà comme un successeur à Hikaru no Go. Un manga que j’avais adoré à l’époque, mais je ne voulais pas forcément retrouver ce genre de scénario.

Artwork Blitz 1
© IWA / Shibuya Productions

C’est lors de la conférence de presse du MAGIC 2020 (qui a finalement été annulé pour cause Covid) que j’ai reçu un extrait du manga. Le dessin très soigné me plaisait beaucoup, et finalement l’histoire me semblait très différente de ce à quoi je m’attendais. Les échecs y sont fortement représentés, sans surprise, avec beaucoup d’explications en commentaire. Cela permet de ne pas alourdir la lecture, mais d’avoir des précisions si le lecteur veut les lire.

Du coup, je me suis procurée le tome complet ! Un très beau volume, bien épais, avec une couverture mate du plus bel effet, dans des teintes plutôt sombres. Mais qui après lecture illustre parfaitement le manga.

Synopsis

Tom, jeune collégien, a un coup de cœur pour la belle Harmony. Apprenant que celle-ci se passionne pour les échecs, il décide de s’inscrire au club du collège. Mais il n’en connaît pas les règles ! Il n’a donc pas le choix : il doit tout apprendre et s’entraîner sérieusement.

Très vite, il découvre l’existence de Garry Kasparov, le plus grand joueur de l’Histoire des échecs. Lors de ses recherches Tom tombe sur une machine de réalité virtuelle qui va lui permettre d’analyser les parties les plus mythiques du maître !

Un événement inattendu va alors ouvrir à Tom les portes du très haut niveau des échecs, et ce malgré lui…

© IWA / Shibuya Productions

Tout commence avec une histoire d’amour. Le genre qui porte les motivations à leurs maximums ! Assez classique, mais les évènements qui suivent sortent un peu du commun. Quel évènement se produit, comment Tom va atteindre un haut niveau ? Les questions se posent, et certaines réponses sont apportées dans ce volume.

Avis après lecture

Ce qui m’a marquée assez vite, c’est que les noms des personnages sont francisés. Tom le garçon amoureux, Harmony la surdouée des échecs qu’il veut impressionner, Laurent le président du club d’échecs… Pour autant, l’histoire se déroule au Japon, donc il s’agit probablement d’expatriés, mais on sent cette différence de culture dans certains dialogues ou réactions (une étudiante semble s’indigner quand elle voit des sucres tomber dans le café).

Les toutes premières pages peuvent faire fuir, car ce sont de pures descriptions des échecs. Mais quelques pages après, le scénario commence à se mettre ne place ! Tom décide de se mettre aux échecs pour gagner le coeur d’Harmony, mais il faut qu’il batte Laurent avant d’accéder au club. Il apprend les règles du jeu, les mouvements des pièces, le fort respect de cette discipline, auprès d’un ami, cuisinier français. Difficile pour lui qui préfère sécher les cours ! Après 2 mois de travail acharné, il perd tout de même, mais sans grande surprise. C’est très rapide, mais l’intrigue se met en place…

Blitz extrait Harmony
© IWA / Shibuya Productions

Cette défaite, et d’autres évènements, l’amène dans une mystérieuse boutique d’antiquités. Le vendeur, un vieil asiatique très cliché (l’oncle dans le dessin animé Jacky Chan ?), lui propose un appareil de réalité virtuelle permettant d’accéder à une base de données sur les meilleures parties et joueurs des échecs. Un peu déroutant, surtout dans ce genre de boutique, mais pourquoi pas… Cela justifie la suite de l’histoire, et apporte un aspect magique au titre, même si cette scène parait tellement décalée par rapport au reste.

Tom essaie l’appareil, et découvre l’étendue des données présentes. C’est quand il apprend à connaître Kasparov et ses capacités à percer les pensées de ses adversaires, qu’un orage se produit, et la foudre frappe ! Tom se retrouve alors avec un pouvoir assez similaire, qu’il apprend très vite à connaître.

blitz-extrait-Kasparov
© IWA / Shibuya Productions

Pas de questions sur comment cela s’est produit, pas d’investigations. Il intègre cette capacité et la considère comme acquise… Il saute sur l’occasion pour accéder au club d’échecs et tenter de se rapprocher d’Harmony, à qui il a fait une belle impression !

Je pense que l’histoire principale commence véritablement à partir de là. Tom va apprendre à se servir de ses nouvelles capacités, même si personne ne peut savoir combien de temps ça va durer ou si ça va avoir des conséquences. Est-ce que ce sera suffisant pour se faire aimer de Harmony, et pour obtenir le respect de ceux qui le regardaient de haut au début du titre ? Il faudra attendre la suite pour le savoir…

Petit bonus à la fin du tome, une postface sur l’intuition, écrite par Alexis Champion, un des collaborateurs, qui travaille très activement dans ce domaine. Ainsi qu’une courte biographie de ce dernier, et de Garry Kasparov. Le manga se veut divertissant et éducatif !

Mon avis : pas un coup de coeur, mais une belle surprise à suivre !
Je ne savais tellement pas à quoi m’attendre, que je fus agréablement surprise. Le scénario est pour le moment bien tourné malgré des incohérences et des passages assez délirants, les traits sont agréables, et le thème des échecs pas trop barbant. Il rend même cette discipline intéressante, et toutes les anecdotes et précisions restent les bienvenues.
Le manga a été créé par Cédric Biscay, un monégasque. On sent bien cette influence, par les noms francisés et des personnages français, l’apparition de la ville de Monaco dans une des cases, ou même le personnage principal qui possède quelques traits communs avec son créateur !
La série est prévue pour durer pas mal de temps, c’est un peu mon regret car j’essaie de me concentrer sur des séries courtes. A voir avec le temps comment l’histoire évoluera, mais j’ai prévu d’acheter la suite.
manga-blitz-1

Editeur : IWA
Auteurs :  Cédric Biscay, Harumo Sanazaki, Daitaro Nishihara
Date de sortie : 14 février 2020
Catégorie : Shônen
Genre : échecs
Tarif : 7,95 €

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog utilise les cookies pour améliorer votre expérience et diverses statistiques de fréquentation. En continuant à utiliser le blog, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

%d blogueurs aiment cette page :