[Test] Animal Crossing New Horizons, mon coin de paradis (Switch)

par Seilin
Bannière test Animal Crossing New Horizons Switch

Voilà déjà un mois que Animal Crossing New Horizons est sorti. Malgré mon fort engouement pour le jeu (comment, vous n’aviez pas remarqué, entre l’unboxing et les nombreux streams ? ), j’ai préféré attendre d’avoir un peu de recul avant de vous donner mon avis. J’ai vu les crédits, même s’il y en encore plusieurs choses à débloquer ensuite, obtenu la ville parfaite, et participé à 2 événements. Je pense que le jeu nous a donné un bon aperçu de ce qu’il nous réserve. 

Alors, depuis le temps qu’on attendait un Animal Crossing sur Switch, est-ce qu’il mérite cet engouement ?

Bienvenue sur une île déserte

La formule Nook Évasion nous amène cette fois sur une île déserte. Enfin presque, parce qu’elle est déjà plus ou moins habitée. Un aéroport bien construit permet d’arriver à destination, une tente est installée sur la place, avec Tom Nook, mais aussi Méli et Mélo qui nous vendent déjà plusieurs objets, et 2 personnages se baladent, à la recherche d’un coin où planter leur tente. 

Nous y arrivons après avoir décrit notre personnage et choisi une île parmi 4. Le choix a son importance, même si l’île pourra être repensée. Attention au placement de l’aéroport, de la plage, et des embouchures. Vous ne pourrez plus les déplacer.

ACNH - choix de plans

Dès notre arrivée, nous prenons nos marques. Placement de la tente, discussions avec les voisins, et soirée de fin de journée avec baptême de l’île. Sans oublier la prise en main du Nook Phone qui sera très utile pour tout gérer. Plusieurs applications vont y être ajoutées au fur et à mesure. Un outil indispensable ! Mais Tom Nook ne manquera pas de nous expliquer son fonctionnement à chaque nouveauté.

A la manière d’un Robinson, un peu plus évolué quand même, notre évolution sur cette île va dépendre de notre capacité à trouver toutes sortes de matériaux pour fabriquer des outils, puis des meubles et autres objets utiles. C’est la grande nouveauté de cet opus. Alors qu’il fallait autrefois tout acheter, ici la majorité de ce dont on a besoin se fabrique ! Moins coûteux, mais ça prend du temps, et les outils de base se cassent très vite. Un conseil : placez des établis un peu partout sur votre île pour éviter les allers-retours. Les plans s’obtiendront de nombreuses manières : via les habitants, des bouteilles au bord de l’eau, dans des ballons…

La vie se déroule comme on pourrait s’y attendre. Après le bulletin insulaire quotidien de Tom Nook, c’est balade au bord de la plage à cueillir les coquillages et à pêcher les poissons, vadrouille sur les terres à la recherche d’insectes, de fruits et ramassage de mauvaises herbes. Sans oublier bien sûr de parler avec nos chers voisins.

La chasse aux insectes et la pêche auront l’avantage de faire venir très rapidement Thibou, conservateur de musée. Il va récolter toutes nos nouvelles prises, pour inaugurer ensuite un beau et grand musée. Cette activité prend un peu de temps, mais le jeu en vaut la chandelle ! Déjà parce que cela débloque de nouvelles actions, et la possibilité d”explorer un peu plus l’île. Les premiers temps, nous ne pouvons pas franchir les rivières, et encore moins accéder aux falaises. Ce sera alors possible.

Mais surtout, le musée est juste magnifique ! Ils ont fait un travail merveilleux. Il est composés de 3 ailes : les insectes, les poissons, et les fossiles. Chaque aile est totalement différente, et se balader dans leurs allées est vraiment relaxant. Pas juste accessoire comme dans New leaf.

Le surplus d’insectes et de poissons pourra se revendre pour nous octroyer quelques clochettes, la fameuse monnaie du jeu. Qui seront utilisées pour acheter de nouveaux meubles, des vêtements, mais surtout pour payer Tom Nook ! Car rien n’est gratuit, même sur une île sensée être déserte. Dès le plantage de notre tente, on devient redevable. Construire une maison nous coûtera très cher en clochettes…

Le tout premier crédit est à rembourser en Miles. Une autre monnaie du jeu. Très pratique, elle se collecte en remplissant toutes sortes d’objectifs ! Une liste fixe, comme arracher les mauvaises herbes ou éclater des ballons dans le ciel, qui donnent des miles plus importants à mesure qu’on augmente notre taux. Et il y a des objectifs quotidiens, qui donnent moins de miles, qui mais évoluent chaque jour, et qui sont remplacés dès qu’ils ont été faits. Il est ainsi possible de farmer les miles.

Mais à quoi servent-ils ? A part rembourser le crédit de la tente, ils permettent surtout d’acheter des Tickets Miles Nook pour partir en excursion sur des îles mystères. Des îles uniques et aléatoires, qui contiennent des fruits (mais uniquement ceux de votre île ou une deuxième sorte), des bambous, des déchets, des clochettes, ou des tarentules, insecte qui se revend très cher, en plus des autres insectes et poissons plus classiques.

Mais c’est surtout sur ces îles que nous allons rencontrer nos futurs voisins. Chaque île contient une personnage, il est donc tout à fait possible de choisir, mais ça coûtera quelques Miles… Ils viendront avec joie sur notre île en leur parlant rapidement.

Pour que d’autres habitants s’installent, il faudra toutefois construire des parcelles. Un gros point positif, car nous allons pouvoir les placer exactement où on veut ! L’île pourra prendre la forme qu’il nous plaira, et ce ne sont pas les habitants qui vont gâcher notre petite mise en forme.

L’évolution de l’île

Nous avons une belle maison avec un gros crédit, un beau musée, et l’île se remplit petit à petit avec de nouveaux habitants. Que faire ensuite ? Du shopping ! La petite tente qui abrite Méli et Mélo deviendra bientôt trop petite pour leurs ambitions. Nous aurons alors la chance de pouvoir participer à la construction de leur propre boutique ! Sans compter que divers autres personnages viennent faire un tour régulièrement sur l’île, notamment Layette qui vient pour vendre des vêtements, et se décidera à avoir sa propre boutique elle aussi un peu plus tard.

D’autres habitués et nouveaux ne manqueront pas de faire quelques apparitions. Gulliver le moussaillon bavard, Sarah la vendeuse de tapis, mais aussi Djason qui rachète nos insectes à prix d’or, et bien d’autres encore…

Une fois que l’île deviendra un peu plus développée, la petite tente de la place centrale va elle aussi évoluer, pour laisser la place à une mairie digne de ce nom, avec l’adorable Marie comme gestionnaire !

L’heure est venue de prendre soin de toute son île, et de la rendre plus attractive. Un camping pour attirer des visiteurs, des objets à poser un peu partout pour créer des terrasses, des scènes de concert, des coins picnic… Les seules limites sont l’imagination, et les objets à disposition !

ACNH - coin japonais
Mon petit coin japonais, entièrement construit !

Dès que l’île aura une bonne réputation, le chanteur ultime viendra y faire un tour ! Kéké Laglisse, dont Tom Nook est un grand fan, fera son apparition et nous donnera un concert exclusif.

Par la suite, il viendra tous les samedis pour un petit concert, en nous donnant l(‘album à la fin. N’oubliez pas d’y faire un tour pour tous les collecter !

ACNH - concert de Kéké

Son arrivée signe plus ou moins la fin du jeu, avec l’apparition des crédits. Mais ce n’est pas la fin, rassurez-vous ! Cette étape correspond surtout à une nouvelle application pour le Nook Phone : le Remod’Ile. Le rêve de tous les fans d’Animal Crossing ! Il nous permet de créer des chemins, et non pas d’apposer des motifs considérés comme des objets ! Mais le mieux, ce sont les permis de construire des falaises et des cours d’eau !

Oui, vous avez bien lu. En dehors des embouchures, vous allez pouvoir revoir entièrement votre île ! Tout mettre à plat ou faire des falaises et des cascades. La noyer complètement, faire des cours d’eau bien parallèles, ou tout en désordre ! Votre imagination sera là aussi votre seule limite ! Et en dehors des Miles pour obtenir le permis sur l’application, cela ne coûtera qu’un peu de temps !

C’est la partie du jeu où chacun l’envisage à sa façon. Prendre son temps, faire encore quelques découvertes. Ou alors tout créer pour que ce soit parfait le plus vite possible. Toutefois, il y a de moins en moins de nouveautés au fil des semaines. Marie nous annonce dans les bulletins insulaires quasi systématiquement qu’il n’y a rien de nouveau, à part qu’elle a terminé ses mots croisés ou qu’elle a trouvé sa chaussette sans la machine à laver…

Seuls des déménagements ou des nouvelles arrivées font varier un peu le discours. Pour ma part, j’ai réussi à avoir une ville considérée comme parfaite dans le jeu, avec une réputation de 5 étoiles, mais il y a encore du travail !


Les événements

Ce qui va animer un peu le jeu, ce sont les événements. En un mois d’existence d’Animal Crossing New Horizons, nous en avons eu 2. Et un prochain se prépare dans la semaine. Pour dissuader le Time Travel, le jeu est mis à jour juste avant chaque événement. Ainsi, ceux qui voyagent dans le temps ne les découvrent pas à l’avance. Très bonne chose, c’est plus équitable pour tout le monde. 

ACNH - annonce tournoi peche

Au début du mois d’avril, nous avons eu la Fête des œufs. L’équivalent de Pâques, sans le côté religion. Juste une chasse aux œufs. Des œufs de partout ! Dans l’eau, dans les arbres, dans les rochers, dans le ciel… Ces œufs étaient des matériaux pour fabriquer divers objets à thème (pas très beaux…).

Cet événement s’est clôturé le dimanche de Pâques, avec la présence d’Albin, le lapin qui était venu nous annoncer la fête. Construction d’objets spécifiques, beaucoup de blabla, et au revoir Albin. C’était marrant au début, mais un peu casse-pieds sur la fin. Mais ça avait le mérite de casser un peu la routine.

Le deuxième événement auquel nous avons eu droit, c’est un tournoi de pêche. Il y en aura régulièrement dans l’année. Dans New Horizons, ce n’est pas la taille qui compte (en tout cas, pas là). Le but était de pêcher un maximum de poissons en 3 minutes. Appâts autorisés, et pêche à plusieurs vivement conseillée !

Chaque session nous rapportait des points, à échanger contre des objets sur le thème des poissons. J’ai trouvé dommage que le jeu seul soit payant (500 clochette la session), alors que chaque session en multi était gratuite. Mais ce fut une bonne journée !

Il devrait y avoir de nombreux événements dans l’année. Certains plus intéressants que d’autres. Les tournois (poissons mais aussi insectes à venir) et les différentes fêtes IRL faisaient déjà partie de la licence, espérons que Nintendo nous en propose d’autres plus originaux.

Le prochain devrait être le Fête de la Terre. Mais nous n’avons toujours pas d’informations à ce sujet.

Un fort aspect communautaire

Dès le deuxième jour sur l’île, l’aéroport ouvre ses portes pour nous amener vers d’autres horizons (de nouveaux horizons !). Les îles mystères, dont j’ai déjà parlé, mais aussi vers les îles des amis !

New Horizons a fortement développé l’aspect multijoueur. Peut-être même trop ? Toute personne dans notre liste d’amis peut venir visiter notre île si nous ouvrons nos portes, et vice-versa. Pour une personne en dehors de la liste d’amis, il est même possible d’ouvrir via un “Dodo code”, à donner à la personne qu’on veut inviter.

ACNH - visites iles
Toujours de supers photos à prendre à plusieurs !

En tant qu’ami, impossible d’utiliser hache, pelle et marteau, pour ne pas saccager la ville. Ces options sont réservées aux meilleurs amis, à gérer dans le Nook Phone. Ce dernier permet de voir tous les amis avec qui on a joué au moins une fois, les demandes de meilleurs amis en attente, et les meilleures amis connectés. Il est même possible de leur parler directement.

Pourquoi visiter une autre île ? Déjà pour passer un coucou si on connait la personne, bien sûr. Pour parler, je conseille vivement l’application mobile Nintendo Switch Online, avec le chat vocal, ou via le clavier, plus pratique que celui de la console. Mais aller sur une autre île nous permettra aussi d’acheter ou d’échanger d’autres objets, de vendre nos fruits (qui se vendent mieux ailleurs), d’obtenir de nouveaux fruits et fleurs, de parler avec d’autres habitants…

ACNH - discussion habitant
Les habitants parlent souvent des visiteurs !

C’est aussi l’occasion de vendre nos navets à un tarif très intéressant ! Vous savez, ces légumes oubliés qui se vendent dans le jeu chaque dimanche matin, et dont le prix de rachat change toutes les demi-journées, et n’est pas le même dans chaque île ? De véritables transactions financières à organiser ! D’ailleurs j’ai ouvert une section ACNH et navets sur le Discord du blog si jamais ça vous tente.

ACNH - vente de navets
En se débrouillant bien, on peut faire de beaux bénéfices !

Mais pourquoi je parlais d’un aspect multi trop développé ? Et bien parce qu’il est très difficile de bien avancer dans le jeu sans faire des échanges réguliers. Sans mes amis, je n’aurais toujours que 4 fruits sur les 6 possibles dans le jeu, et il me manquerait 2 sortes de fleurs. Sans reparler du tournoi de pêche, qui devient gratuit quand on est plus de 2 à participer…

Mais pour jouer en multi, il faut l’abonnement Nintendo Switch Online, payant. Ce jeu le mérite amplement, et je pense que mon abonnement a été rentabilisé avec tous les allers-retours que je fais. Mais ce n’est pas donné à tous.

Ce qu’il manque

J’adore le jeu, vous avez pu le remarquer ! Mais il n’est pas parfait pour moi. Il manque notamment certains éléments des précédents opus, même si je pense qu’ils arriveront tôt ou tard. C’est un jeu infini, il est en effet préférable de ne pas tout débloquer de suite. Mais on ne sait même pas si on les aura un jour… 

  • Le café. Hâte de voir Robusto et de me mettre derrière le comptoir pour préparer de bons cafés. Je suis persuadée qu’il arrivera un jour. Un des commentaires pour la réputation de l’île parlait de café, donc j’ai bon espoir ! 
  • Rounard et ses œuvres d’art. Là encore, je pense qu’il arrivera un jour. Le musée dispose déjà d’escaliers, mais ils ne servent à rien pour le moment. Il faudra bien qu’il accueille un étage
  • Les giroïdes. Ils me manquent, même s’ils étaient un peu inutiles. Il y a déjà celui des paiements, mais c’est tout. 
  • L’île tropicale. Les îles mystères, c’est pas pareil. Il manque le charme et la musique des îles. Les gros scarabées et les requins toute l’année. Et la famille d’Amiral ! 
  • La pêche sous marine. Difficile à croire, mais Pascal me manque aussi ! Et la possibilité de porter des maillots ! Difficile d’imaginer une île déserte sans ça ! Peut-être de quoi ajouter encore une aile au musée d’ailleurs, ou d’agrandir la partie poissons. 
ACNH - la plage
Je me vois bien plonger dans l’eau !

Et puis il y a les améliorations que j’aurais aimé voir. Le jeu a bien évolué depuis New Leaf. Je ne pensais pas que c’était possible de faire aussi beau et bien ! Ils ont ajouté des caractéristiques inédites, comme la fabrication d’objets et meubles, revu des détails casse-pieds comme la série ballon, mais c’est parfois incomplet. Volontaire ou simple oubli ? Je ne sais pas, mais il y a encore de quoi faire ! 

  • Pouvoir fabriquer plusieurs fois le même objet. Que ce soit pour les outils, des meubles, ou pire encore des appâts, ce serait tellement mieux de pouvoir en fabriquer directement le nombre souhaité ! 
  • Le quadrillage extérieur. Depuis Happy Home Designer, l’aménagement intérieur est bien plus facile, avec une vraie grille qui permet de mieux visualiser où on place nos objets. Ce système a été parfaitement repris à l’intérieur de notre maison. Mais placer des objets à l’extérieur est toujours aussi peu précis. De même pour le Remod’Île ! Combien de fois une fleur s’est plantée à côté de l’endroit où je la prédestinais ? Combien de fois j’ai reformé le coin de terre que je venais de casser pour agrandir la rivière… Sans que ce soit aussi complet qu’en intérieur, avoir une minigrille de 4-5 cases autour de nous quand on est en mode construction, qu’on tient la pelle ou un meuble, ce serait déjà génial !
ACNH - remodile pas precis
Comment je sais où je creuse moi ??
  • Les informations au musée. Nous pouvons en apprendre plus grâce aux connaissances de Thibou. Mais les cartes du musée sont toutes simples. Pour avoir des infos, il faut lui re-présenter le poisson, l’insecte ou le fossile. Pas le plus pratique.
  • Améliorer le shopping. La cabine d’essayage des sœurs Doigts de Fée est géniale ! Mais je regrette de ne pas pouvoir acheter tout ce que je veux en une seule fois. Et surtout, de ne pas savoir ce que j’ai déjà dans mon entrepôt (un peu comme dans le menu de fabrication d’objets).
ACNH - shopping
Est-ce que je l’ai déjà ? …

Il y a d’autres petits détails qui me chiffonnent et gâchent un peu mon plaisir de jouer, mais je fais avec. Je pense notamment au manque de tactile en mode portable, en dehors de la fenêtre de chat, ou à la bébétopédie, dans laquelle j’aurais aimé passer d’une bêbête à l’autre directement depuis la vue détaillée.

Les améliorations bienvenues

Malgré les manques et les défauts, New Horizons a été superbement amélioré ! Déjà graphiquement. C’est beau, coloré, détaillé, lisse ! Personnellement j’adore !

La fin d’après-midi avec le coucher du soleil et ses teintes jaunes orange est sublime, surtout sur la plage. Les textures de l’eau, du sable avec les traces de pas selon les types de pieds ou de pattes, les feuilles des arbres dans le vent, les pétales de cerisier quand c’était la saison… Même les mauvaises herbes sont variées et belles ! 

La mise place des emplacements des habitants est une nouveauté bienvenue ! Et elle est intégrée d’une façon plutôt ingénieuse, même si elle est obligatoire et nous coûte de l’argent… Heureusement, quand un habitant déménage, sa parcelle reste, et le prochain peut y venir directement.

Mais il est toujours possible de déplacer un habitant, ou même un autre bâtiment (musée, boutique…). Et ça c’est juste génial ! Tout ceci a un coût, forcément, mais il n’est pas si élevé. Cela permet de ré-imaginer notre île, et de le faire plusieurs fois en cas d’indécision.

ACNH - nouveau plan
Mon plan a bien évolué…

Pour avoir une île vraiment à notre image, la décoration extérieure est vraiment idéale. Finis les projets à débloquer au coût exorbitant ! Chaque objet peut se placer un peu partout à l’extérieur. Même sur la plage !

L’île est grande, et cela fait beaucoup de place pour organiser quelques quartiers différents. Pour le moment, j’ai surtout mon coin japonais, mais j’ai aménagé un endroit pour regarder les étoiles, un coin pêche avec les objets du tournoi, une plage farniente

Les îles mystères. Même si l’île tropicale me manque, c’est une super idée. Elles sont variées, et donc incitent à y revenir régulièrement pour tomber sur celle qu’on veut. Bon, j’ai dû en visiter une cinquantaine, je ne suis toujours pas tombée sur l’île aux tarentules… Mais j’ai eu plusieurs fois une île aux clochettes, et 3 fois une île aux fleurs hybrides. Et trop de fois l’île aux déchets…

Je me répète ici, mais le musée est juste magnifique. Lors des précédentes vidéos du jeu, j’étais déjà en admiration devant ce que je voyais. Mais la réalité est toute autre. Les différentes salles de chaque aile sont vraiment bien construites, on se croirait dans un vrai musée.

Le Remod’Île change totalement la vie ! Il offre une nouvelle vision du jeu. Déjà les falaises, avec la possibilité d’en faire au moins sur 3 niveaux (je n’ai pas testé plus). Mais aussi les cours d’eau, étangs et cascades. J’adore les cascades, et j’ai commencé à en faire plusieurs. C’est un ajout vraiment bienvenu !

ACNH cascades et scène concert

Qui dit falaises, dit rampes. L’ île étant sur plusieurs niveaux, les ponts ne sont plus suffisants. Dans les 2 cas, les choix sont assez variés. Pas forcément parfaits, mais on ne peux pas tout avoir ! Cela permet toutefois de toujours plus personnaliser son île.

En tout cas, les améliorations sont au rendez-vous ! Le jeu n’aura jamais été aussi complet ! Et même si on peut toujours faire mieux, il faut reconnaître que les développeurs sont allés loin avec ce New Horizons !

Editeur : Nintendo
Supports : Switch 
Tarif Switch : 59,99 €

Articles similaires

2 commentaires

Maria 18 juin 2020 - 14 h 16 min

Super ce jeu !

Reply
Eddy 19 juin 2020 - 12 h 28 min

J’attendais avec beaucoup d’impatience la sortie d’Animal Crossing: New Horizons. Je dois reconnaître que ce jeu a été à la hauteur de mes attentes en proposant pas mal de péripéties.

Reply

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog utilise les cookies pour améliorer votre expérience et diverses statistiques de fréquentation. En continuant à utiliser le blog, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

En Live ! Rejoignez-moi !
CURRENTLY OFFLINE
%d blogueurs aiment cette page :