[Test] Yooka-Laylee and the Impossible Lair (Switch)

par Seilin

Bannière test Yooka Laylee and the impossible lair

J’ai toujours adoré les jeux de plateformes, plus particulièrement en 2D (ou 2,5D). J’ai une histoire particulière avec la licence Mario, mais je dois dire que je m’amuse beaucoup plus avec un jeu Donkey Kong. Et bien Yooka-Laylee and the Impossible Lair reprend tous les codes du genre dans cet épisode. Fini le jeu en 3D du premier opus, que je n’ai pas fait (donc je ne pourrais pas comparer).

Après vous avoir délivré mes impressions après un rapide essai à la gamescom, voilà un test plus complet. Clairement, j’ai eu du mal à décrocher du jeu, même si je n’ai pas réussi à atteindre les crédits de fin, vous allez comprendre pourquoi…

 

Le repaire impossible

La plus grande particularité du jeu, c’est qu’on commence par la fin. L’introduction met Yooka, un dragon vert, Laylee une chauve-souris mauve, et la reine des abeilles Queen Phoebe face à Capital B, le grand méchant de l’histoire, grosse abeille mâle. C’était lui aussi lors du premier épisode, mais je ne sais pas ce qu’il s’est passé, à part qu’il a déjà été vaincu une fois. Dans cet épisode, il a créé un appareil qui contrôle l’esprit des abeilles, le dompteur d’essaim. Celui-ci va lui permettre d’asservir toutes les abeilles du Domiel Royal. C’est alors le bon moment pour nous proposer un mini tutoriel, afin de s’enfuir de cet endroit et de pourchasser Capital B. Les commandes sont très simples : sauter, attaquer, et rouler. La petite fuite mise en scène suffit à prendre en main le jeu.

Yooka-Laylee and the Impossible Lair - tuto

Pour parer à tous les obstacles mis sur la route des 2 acolytes, la reine leur prête son bouclier de soldabeilles : des abeilles à son service qui l’entourent et prennent les coups à sa place. Chaque soldabeille peut encaisser un coup, et elle disparaît ensuite.

Mais à la fin de la course infernale, Capital B active son dompteur d’abeilles, et Yooka et Laylee se retrouve sans aucune aide. Il tente même de contrôle Queen Phoebe, mais sans succès, son appareil tombant en panne pile à ce moment-là (comme c’est pratique !).

Yooka Laylee and the Impossible Lair - entrée dans le repere impossible

Le vrai combat peut alors commencer. Yooka et Laylee font face à un Capital B agressif dans son bâtiment, sans aucune aide ni aucune vie. La seule chance qu’ils ont, c’est que s’ils se font toucher, ils sont séparés. Le joueur contrôle Yooka, et s’il ne rattrape pas Laylee avant qu’elle ne fuit, il se retrouve vraiment seul, sans aucune dernière chance. Sinon, ils sont réunis, pour avoir encore une fois une dernière chance. Dans les niveaux classiques, Laylee pourra également être rappelée grâce à une clochette.

A partir de là, deux possibilités : soit vous échouez, soit vous arrivez à vaincre Capital B après quelques coups. Dans ce dernier cas, vous arrivez dans un niveau particulièrement hostile, et sauf compétences très pointues dans le monde de la plateforme, vous allez échouer rapidement. Quel que soit le moment le moment de votre échec, la reine vient vous sortir de là pour vous amener dans le monde principal. Pour ma part, la toute première fois, malgré quelques prouesses initiales, je n’ai pas réussi à le battre dès ces premières minutes.

Yooka-Laylee and the Impossible Lair - repaire impossible

Début du Repère Impossible (j’avais alors quelques soldabeilles, je n’ai déjà pas atteint ce point lors de mon premier essai..)

Ce niveau, c’est le Repère Impossible. Un niveau très long, très difficile (impossible ?), sans aucun point de sauvegarde… La cause semble perdue ! Mais la reine vous demande votre aide, il faut absolument arrêter Capital B. Elle déchire autant que possible les pages du Domiel Royal (c’est donc le livre, je n’avais pas encore vraiment compris, et je n’ai pas le contexte de cet aspect, qui doit plutôt être expliqué dans le premier opus). Ces chapitres vont être alors répartis dans le monde principal, sous forme de niveaux à parcourir.

Yooka-Laylee and the Impossible Lair - chapitres

 

Pourquoi et comment parcourir la carte

Le Repère Impossible reste toujours accessible, à tout moment du jeu. Dans ce cas, quel est l’intérêt de parcourir ces niveaux ? Les chapitres apparus chacun une soldabeille à libérer. Celles-ci vous seront très utiles pour retenter le combat contre le boss. Toutes ont un nom et un look uniques, le degré du détail ! Mais pour les obtenir, il faudra venir à bout des niveaux.

Yooka-Laylee and the Impossible Lair - soldabeille secourue

Ceux-ci sont particulièrement réussis, complets et très détaillés. Le jeu est en 2,5D à défilement latéral, avec des ennemis, des sauts, des plumes à collecter (la monnaie du jeu), et surtout, tout plein de cachettes secrètes ! Bien que le monde principal ne soit pas divisé à proprement parler, il dispose de toutes sortes de décors différents. Plaine, forêt, désert… Les niveaux correspondant reprennent un peu ces thèmes, mais pas complètement. J’ai été surprise par ce léger manque de cohérence sur ce point, c’est différent de ce que l’on retrouve habituellement, mais finalement c’est pas si mal.

L’arrière-plan du niveau est toujours superbe, et évolue doucement selon le monde principal. Mais les mécaniques sont à chaque fois assez uniques. Du simple niveau avec quelques plateformes ici et là, aux niveaux aquatiques (bien plus faciles qu’un Donkey Kong même si toujours aussi rageant), en passant par des cordes pour se balancer, des scies circulaires, des missiles à têtes chercheuses ou encore des moulins à vent.  Les éléments du décor sont variés, et plus technologiques qu’il n’y parait.

En parcourant tous les niveaux, vous aurez ainsi un aperçu des différentes mécaniques qui vous attendent dans le Repère Impossible. C’est donc aussi la raison pour laquelle parcourir tous les chapitres est une bonne idée. Ils sont au nombre de 20, mais grâce à un tour de passe-passe à activer dans le monde principal, ils vont tous sans exception disposer d’un double.

Pour cela, il faudra ouvrir les vannes pour inonder un niveau, en geler un autre, activer le vent, des flammes, ou le mettre sans dessus-dessous. Ce sera à vous de trouver dans le monde principal comment débloquer ce deuxième aspect du chapitre. C’est original, et les niveaux sont vraiment les mêmes, avec le décor identique, mais qui a subit les modifications dues à l’activation.

Yooka Laylee and the Impossible Lair - dualité du chapitre

1 chapitre, 1 décor, mais 2 niveaux différents !

D’ailleurs, le monde principal regorge lui aussi de secrets forts utiles. Déjà les mécanismes à activer pour accéder à ces niveaux secondaires. Mais aussi et surtout, il cache plus ou moins bien des toniques, fioles bleues qu’il vous faudra trouver, et payer, pour les utiliser dans les chapitres.

Ces toniques vont vous faciliter la vie ! Ils peuvent rendre les niveaux plus faciles (plus de checkpotes, des avantages sur les actions de Yooka et Laylee, la possibilité de trouver les secrets plus facilement…) mais vous gagnerez moins de plumes. Mais ils peuvent aussi vous les compliquer, pour gagner un bonus de plumes. Tout dépend de ce que vous souhaitez. Mais les bonus de plumes coûtent cher et il y a peu de choix. Niveaux miroirs, haut et bas inversé, aucun checkpote… A vous de voir. Et puis il y a les toniques qui ne servent à rien, sauf à modifier l’esthétique du niveau. Et sur ce point, les développeurs ont fait un travail remarquable ! Gameboy, bande dessinée, ombres, noir et blanc… Les possibilités sont nombreuses, et ces toniques sont utilisables dans tous les niveaux, sauf dans le Repaire Impossible bien sûr.

J’ai passé au moins autant de temps à parcourir le monde principal que les chapitres eux-mêmes ! Je n’ai pas eu envie de jouer les chapitres dans l’ordre, et ce n’est que pour découvrir toute la carte que j’ai dû m’y mettre. De temps à autre, des péages fleurissent et requièrent des jetons trouvables dans les niveaux (5 par niveau). Une sorte de vol caractérisé par un serpent, mais une obligation pour libérer plus de soldabeilles et accéder à toute la carte.

Pendant mon exploration, j’ai essayé de trouver un maximum de toniques. Par moi-même, ou grâce à des panneaux qui nous demandent des plumes pour nous donner des indices plus ou moins précis. Je ne les ai pas encore tous trouvés, mais cela fait partie du charme du jeu à 100%… J’ai réussi à trouver plusieurs passages secrets, pour des niveaux bonus, des toniques, des plumes, ou des raccourcis.

Yooka-Laylee and the Impossible Lair - cage avec plumes

Encore une excuse pour parcourir les niveaux et amasser des plumes !

 

Un vrai plaisir de jouer

Dès le tutoriel, j’ai retrouvé le plaisir d’un jeu de plateforme à la Donkey Kong. Le contexte et les personnages sont différents, mais les réflexes sont toujours là. Prendre garde à ne pas aller trop vite, rouler pour battre les ennemis ou atteindre des endroits improbables, découvrir des passages secrets, et bien plus encore. La seule chose qui change avec la licence modèle, c’est l’absence de boss, si on met de côté Capital B.

Mais pour ceux qui trouvent le jeu trop difficile, en plus des toniques, il est possible de passer certains passages après un trop grand nombre d’échecs. C’est le checkpote qui le propose, et sa lumière devient alors dorée (au lieu d’être verte).

Yooka-Laylee and the Impossible Lair - aide

La grande liberté d’exploration dans le jeu m’a beaucoup plu. Il est possible d’explorer toutes les limites du monde principal avant de se lancer dans les niveaux pour payer les péages. Avec une dualité de gameplay : les niveaux sont en 2,5D, mais le monde principal est en 3D avec vue du dessus. J’ai une grande préférence pour le style des chapitres, pures plateformes, mais l’exploration des niveaux est très agréable.

Yooka-Laylee and the Impossible Lair - monde principal secrets

Ce Yooka-Laylee and the Impossible Lair est vraiment un chef d’oeuvre visuel, et je ne me lasse pas de profiter des décors des niveaux, du détail apporté dans les arrières-plans et dans les textures du monde principal. Le seul regret tout de même, c’est que les niveaux sont parfois tellement détaillés que certains éléments deviennent trop discrets pour êtres vus. La bande originale du jeu est également très agréable, en dehors des bruits que font les personnages, sorte d’Animal Crossing moins doux pour les oreilles.

Autre point négatif pour les sessions courtes, les niveaux sont un peu trop longs. Le temps d’amasser un maximum de plumes, de trouver les 5 jetons éparpillés, et d’atteindre la ruche avec la soldabeille à libérer, cela peut prendre facilement plus de 20-30 minutes pour certains. Au final, j’ai passé une quinzaine d’heures sur le jeu, mais je n’ai pas encore réussi à vaincre Capital B… Après plusieurs tentatives, et 45 soldabeilles (sur les 48 à trouver), je n’ai atteint que 50% du Repère Impossible ! Il faut vraiment prendre son mal en patience, insister, et ne pas s’énerver

Yooka-Laylee and the Impossible Lair - épique défaite

Editeur : Playtonic
Supports : Switch (PC, PS4, Xbox One)
Tarif Switch : 29,99 €
Jeu testé fourni par Team17.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog utilise les cookies pour améliorer votre expérience et diverses statistiques de fréquentation. En continuant à utiliser le blog, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

En Live ! Rejoignez-moi !
CURRENTLY OFFLINE
%d blogueurs aiment cette page :