[Test] Ary and the Secret of Seasons (Switch)

par Seilin
Test Ary and the Secret of Seasons

Si vous suivez le blog depuis longtemps, vous savez que Ary and the Secret of Seasons est un jeu que j’attends depuis fort longtemps ! Découvert en 2017 lors de ma première gamescom, j’avais totalement accroché au concept. Un jeu de plateforme et de réflexion à la Zelda, avec des sphères de saison à former pour interagir avec les ennemis et l’environnement. En 2019, j’ai vu des images du jeu bien avancé, avec la présentation d’un des boss. Et j’avais toujours autant hâte de mettre les mains dessus !

Le jeu a été pas mal décrié depuis sa sortie le 1er septembre, surtout sur Switch avec ses nombreux soucis techniques. Mon essai s’est fait après un premier correctif, c’était déjà mieux mais pas parfait, et un second est arrivé sur la fin. J’ai donc pu me concentrer sur le jeu en lui-même.

Ary, nouvelle gardienne de l’hiver

Flynn, le frère d’Ary, est disparu. Sa famille est en dépression, et Ary veut le retrouver. Mais à cause de son jeune âge, sa mère refuse. Elle doit donc se débrouiller seule.

Après l’attaque d’un groupe de hyènes dans le village, occasion pour un petit tutoriel de combat assez simple et très similaire à ce qu’on retrouve dans Zelda ou d’autres jeux d’action, Ary obtient sa cicatrice caractéristique, et l’épée de son frère.

Ary - attaques hyènes

L’intro du jeu est aussi l’occasion de découvrir la ville de Yule, la région de Valdi où vit Ary. Une ville magnifique, aux influences asiatiques, où l’hiver est perpétuel. Entre la maison d’Ary et le marché, il y a un bout de chemin à faire, qui permet de découvrir tout ça. Beaucoup de bâtiments, d’escaliers, et de lanternes. Les plans larges m’ont particulièrement charmée !

De nombreuses personnes sont également présentes dans la ville. Ary peut discuter avec certaines d’entres elles, et des quêtes annexes commencent déjà à être proposées !

Ary - Yule

Pour retrouver son frère, Ary décide de se faire passer pour lui et de se rendre à la place de son père, Gardien de l’Hiver à Yule, au Dôme des Saisons, où doit se tenir une réunion importante, en raison de la perturbation des saisons un peu partout dans Valdi.

Elle se coupe alors les cheveux, récupère les habits de son frère, et pars sans demander la permission. Enfin, ça c’est le but, mais à nous de farfouiller dans la maison pour faire tout ceci. Les quêtes ne sont pas très longues ni difficiles, et généralement bien guidées, quoique parfois assez évasives. Par contre, leurs intitulés prennent un peu trop de place sur l’écran à mon goût…

Yule se retrouve transformée en été, Ary récupère le cristal de l’hiver et se dirige vers le Dôme. Ce cristal lui permettra de déployer l’hiver autour d’elle, sous forme d’une sphère plus ou moins grande selon l’avancée du jeu. Des monolithes permettront d’étendre plus facilement ce pouvoir et de couvrir des zones plus importantes.

Cela donne des sessions de plateforme et de réflexion très intéressantes. Yule en été est très vert, avec des arbres, des ronces et des ruisseaux. Alors qu’en hiver, l’eau est gelée, les ronces disparaissent et des blocs de glace permettent d’atteindre les hauteurs.

Ary - grande sphère d'hiver



Réarranger les saisons

Toutes ces perturbations sont l’œuvre d’un mage maléfique. Ary rencontre les autres gardiens des Saisons, qui n’ont rien pu faire car trop bourrés pour se rendre compte qu’ils se faisaient empoisonnés… De joyeux lurons plutôt sympathiques pour la plupart, chacun avec son petit caractère.

Ary - Dômes des saisons et gardiens

N’ayant pas le choix, ils laissent à Ary le destin de rendre les bonnes saisons à chaque région. C’est là que la partie exploration commence vraiment et que tout est mis en place.

4 saisons, 4 régions. Mes yeux ont continué à en prendre plein la vue. Elles sont toutes très différentes mais superbement illustrées. Plaines, villages, forêts… Les lieux sont très variés, avec toutes sortes de détails et de plans qui font rêver.

Dans chaque région, Ary doit atteindre un temple qui cache le secret pour ramener la bonne saison. Mais avant d’y accéder, elle devra le localiser et trouver le moyen d’y accéder. La méthode dépendra de la région, mais il y aura des combats, des allers-retours pour satisfaire certains personnages, et des casse-têtes.

Ma partie préférée. Les énigmes font généralement appel aux pouvoirs des saisons. Un peu de mémoire, ou des essais en continu sont nécessaires, mais avec l’habitude il devient facile de savoir quelle saison utiliser pour avancer. Une sphère d’hiver gèle l’eau et permet de marcher dessus, une sphère d’automne peut faire monter le niveau de l’eau, etc…

Parfois, les saisons sont également utilisées pour combattre des ennemis. Certains sont sensibles au changement de saison, et leur comportement ou leur tenue pourra être impactée. Pensez-y ! Pas toujours évident dans le feu de l’action, mais c’est un réflexe fort utile.

Une fois le temple atteint, les énigmes deviennent plus corsées et plus présentes. Un régal pour moi qui aime me creuser la tête. Les thèmes des temples et les puzzles sont souvent bien trouvés et assez variés.

Au bout de chaque temple, un golem attend Ary pour un final permettant de réparer la saison de la région concernée. Il ne reste alors qu’à détruire les cristaux géants présents ici et là, mais ce point n’est pas très bien indiqué.

Après avoir vaincu le golem, il faudra vous rendre à chaque fois au Dôme des Saisons, pour débriefer rapidement sur ce qui vient de se passer, en apprendre un peu plus sur cette histoire, et connaître la prochaine étape qui vous rapprochera du mage maléfique. Et peut-être du frère d’Ary, car elle y croit encore et toujours !

Un gameplay fort intéressant, quand on met de côté les quelques soucis rencontrés. Encore qu’avec le dernier correctif d’octobre, j’ai trouvé le jeu bien plus agréable. L’exploration de Valdi et de ses régions devient un vrai plaisir, et les temples me manquent déjà…

Pour aller plus vite, vous pouvez aussi regarder directement sur la carte quel est votre prochain objectif. Ou sur la mini-carte qu’il est possible de désactiver pour plus de difficulté !

Quand Ary rencontre Disney et Zelda

La toute première fois que j’ai mis les mains sur le jeu, en 2017, j’avais remarqué une similitude avec Zelda BotW dans certains graphismes et dans les combats. Plus un hommage qu’une copie, et Ary and the Secret of Seasons s’en éloigne dans le reste de sa conception.

Mais les ressemblances qu’on peut y trouver sont loin d’être désagréables ! L’aspect exploration d’une terre dans laquelle sont présents des temples remplis d’énigmes et de pièges est maintenant une référence dans le domaine. Sans oublier les coffres, les objets si utiles et quelques autres capacités.

Mais lors du jeu, ce que j’ai le plus ressenti, c’est une influence Disney. Je ne suis pas la seule d’ailleurs, et même lors du stream de découverte vous avez été plusieurs à me faire part de ce sentiment.

Le plus gros clin d’oeil pour moi est le lien avec Mulan. Une héroïne un peu garçon manqué, qui vit dans une ville asiatique, et qui va se faire passer pour un garçon pour partir à l’aventure dans le but de sauver sa famille. Et qui se coupe les cheveux pour cela. Je dois dire aussi que j’adore ce dessin animé!

Je peux mentionner aussi Raiponce, avec Flynn, le nom du frère d’Ary, qui correspond au voleur. Ou encore Cendrillon lors du bal avec le Prince, le village de Belle à Ostara, Aladdin à Samhain, le château, les décors de certaines régions… Les développeurs se sont aussi beaucoup inspirés de voyages personnels autour du monde pour illustrer les régions. Mais c’est aussi toute une ambiance, un sentiment assez général, qui m’a énormément plu !

Editeur : Modus Games (développé par Exiin et Fishing Cactus)
Supports : Switch (PC, PS4, Xbox One)
Tarif Switch : 29,99 €
Jeu testé fourni par Warning Up.

Articles similaires

2 commentaires

Akiko 7 novembre 2020 - 19 h 46 min

Kikou,

merci pour ce retour, j’ai acheté le jeu dès sa sortie en version boite mais je pense que je vais attendre tous les correctifs pour y jouer.
Et lorsque j’aurai fini l’aventure je ne manquerai pas de rédiger moi aussi un avis sur le jeu =)

Répondre
Seilin 9 novembre 2020 - 7 h 49 min

Coucou !
Je pense que le jeu a les correctifs les plus récents, tu devais pouvoir t’y mettre 😉
Les temps de chargement longs, ça risque de rester dans tous les cas, faudra s’y faire. Mais sinon le jeu me parait beaucoup mieux ! Le développeur a groupé les correctifs, et celui d’octobre rassemble de très nombreuses modifications !
Bon jeu alors, hâte de voir ton avis également !

Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog utilise les cookies pour améliorer votre expérience et diverses statistiques de fréquentation. En continuant à utiliser le blog, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

%d blogueurs aiment cette page :