[IAB2020] Rubans et dragons dans Weaving Tides (preview)

par Seilin
Preview Weaving tides IAB 2020

Dans ma liste de l’Indie Arena Booth online, Weaving Tides était en tête de liste. Je n’avais pas regardé le trailer, mais les images m’ont de suite apaisée. Je sentais le jeu tout doux, et les graphismes m’avaient attirée immédiatement.

L’aspect couture était un peu curieux, mais je me suis dit qu’il ne fallait pas s’arrêter à ça (je déteste coudre…). J’y voyais surtout des voyages à dos de dragon dans une belle aventure.

Quelques infos autour du jeu

Développeur : Follow the FeathersÉditeur : Crytivo
Plateformes : Switch, PCDate de sortie : 2020 (ou début 2021)



Weaving Tides est développé par Follow the Feathers, un petit studio indé autrichien composé de 4 personnes.

Le jeu est décrit comme une aventure solo charmante qui se déroule dans un monde tissé. Le joueur devra chevaucher des dragons de tapis et utiliser leur queue en ruban pour traverser et réparer des zones décousues, résoudre diverses énigmes et défier toutes sortes de créatures.

Weaving tides screenshot 05
Image issue du kit presse du développeur

Au centre du jeu, Tass. Un humain amnésique, qui part à la recherche de son passé à l’aide de son père adoptif (un dragon). Mais son environnement va changer, et son village va sombrer dans la noirceur.

Parmi les caractéristiques du jeu :

  • plongez dans une aventure enchanteresse et tissée
  • coupez et cousez votre chemin à travers un paysage textile et enveloppez vos ennemis à l’aide de capacités uniques
  • résolvez des énigmes épineuses faites de fils et de tissu
  • partez à la conquête de donjons tels un Zelda-like, avec des gardiens sans peur
  • découvrez les mystères cachés de cette charmante histoire
Weaving Tides - énigme

Le jeu sera disponible sur Switch et PC fin 2020 / début 2021. Le mode aventure devrait se terminer en environ 5h d’une traite, mais il y a plusieurs secrets cachés à découvrir, ce qui rallongera la durée du jeu. Il y a aussi un mode libre où vous pourrez utiliser les rubans de couleur gagnés pendant l’aventure et créer vos propres broderies. Il est prévu pour sortir aux alentours des 20 euros.

Mon avis sur la démo

Comme souvent, tout commence avec un garçon amnésique. Mais il semble être le seul humain, et son père est un dragon bleu ciel ! Étrange, mais je voulais m’intéresser plus au gameplay qu’au scénario.

Le tutoriel est rapide et efficace. Le dragon vole au-dessus du sol, mais peut également passer sous les mailles qui le constituent, et ainsi éviter cactus piquants ou murs infranchissables. Car il ne vole pas très haut… Pas très logique, mais obligatoire pour inciter à utiliser cette spécificité. Le tout est très fluide et agréable, très intuitif.

Weaving tides - ruban

Après une petite balade, le premier village apparaît, avec d’autres personnages. Les dialogues commencent avec le passé de Tass. Celui-ci va devoir parcourir le monde pour savoir qui il est vraiment. Il dispose d’un don pour raccommoder le sol déchiré, mais nul ne sait encore pourquoi.

En attendant, sa mission est justement de réparer le paysage sur son passage, ce qu’il faudra faire tout au long de l’aventure. En récompense, il reçoit des sortes de bobines pour chaque morceau de sol réparé. Ce sera la monnaie du jeu, pour acheter notamment quelques améliorations.

Weaving tides - marchand
Vous pourrez acheter des améliorations et des capacités spéciales

Mais concrètement, comment réparer le sol ? Il est fait de fibres, ou d’osier, avec des sortes de fils très larges. Et le dragon qui porte Tass dispose d’un ruban qui traîne derrière sa queue. Avec sa capacité de passer sous le sol, vous aurez compris qu’il s’agit d’une vague couture pour repriser les trous apparents.

Mais rien de difficile, bien au contraire ! Il ne s’agit pas d’être ultra précis, et quelques allers-retours rapides suffiront à redonner au paysage sa beauté initiale. Sans compter sur une capacité spéciale qui rebouchera tout ceci en un rien de temps (mais qui doit se recharger).

Weaving tides - réparation
Quelques va-et-vient et le sol est réparé !

Très rapidement dans le jeu, le village se fait attaquer, et Tass doit commencer sa véritable aventure. Le monde semble grand, avec plusieurs décors différents.

Et surtout, j’ai déjà vu plein de passages secrets et petites énigmes à résoudre pour obtenir des bonus et des rubans de couleur ! Elles commencent simplement, mais se corsaient déjà sur la fin de la démo !

Comment bien relier ces ronds pour avancer ?

Sans oublier que les premiers ennemis commencent également à apparaître, à ma grande surprise ! Des petits être aux dents acérés qui coupent les fils et gênent dans les réparations, ou des caméléons qui nous crachent dessus. Pour les battre, une bonne accélération pour les étourdir avant de les enrubanner !

Cela promet un peu plus de dynamisme, et probablement des combats contre des boss plutôt atypiques !

Ce caméléon n’est pas si mignon…

Images issues des captures d’écran de la démo et du kit presse du développeur

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog utilise les cookies pour améliorer votre expérience et diverses statistiques de fréquentation. En continuant à utiliser le blog, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

%d blogueurs aiment cette page :