[Découverte] Classroom for Heroes – Tome 1

par Seilin

Classroom for Heroes Tome 1 - Bannière article

Une fois n’est pas coutume, j’ai acheté un manga non pas car je l’attendais avec impatience ou sur un coup de tête, mais après avoir vu plusieurs mentions à son sujet sur les réseaux. En général je n’y prête pas attention mais cette fois, ce que j’ai lu a réussi à éveiller ma curiosité. Un héros, une épée, une jolie couverture… Et en plus c’est un titre de Square Enix, et édité chez Doki Doki, que j’aime beaucoup, ils ont des titres assez originaux. Le tome 1 est sorti il y a presque 2 mois maintenant, en même temps que le deuxième volume, mais j’ai voulu me faire une idée (un peu en retard), sur ce seul épisode.

 

Premières impressions

Ma première impression s’est faite en ligne, uniquement sur la couverture et une très courte description. Une image très colorée, avec un garçon aux cheveux bicolores, une jeune fille très souriante aux cheveux longs et roses, un château en fond, et à leurs pieds, des épées, bouclier, autres armes et un coffre. Un manga, entre l’animé et le jeu vidéo, ça partait plutôt bien ! Quand en plus je lis qu’il s’agit d’un titre de Square Enix, je m’attends à quelque chose de bien tourné, un peu dans le style RPG. Le titre est assez long “Classroom for Heroes – The Return of the former brave”, mais reste dans la continuité du genre heroic-fantasy / RPG, et ça me plait bien.

Une fois le tome en main, je regarde la quatrième de couverture, avec le synopsis et deux autres personnages dessinés en chibis. Un petit côté mignon, qui apporte une fraîcheur supplémentaire. En feuilletant très rapidement le volume, je constate que nous sommes bien en présence d’un Seinen, avec des scènes de combats, des personnages féminins en petite tenue. Pour autant, l’ambiance reste plutôt joviale. Beaucoup de scènes plus classiques, un école, les cours, des profs, la vie de tous les jours…

Puis le coup de crayon m’a beaucoup plu, ce qui est primordial pour moi ! Au final, ce que j’ai vu rapidement m’a fait penser à Rosario + Vampire, une de mes séries préférées. Les dessins sont différents, mais aussi très beaux, mais c’est surtout l’image de couverture qui m’a rappelé le couple Tsukune / Moka. J’ai donc eu envie d’en savoir plus.

 

Synopsis

Blade, un jeune homme ayant hérité du pouvoir des braves à l’âge de trois ans, se retrouve soudainement dépourvu de sa force exceptionnelle suite à son combat contre le Seigneur des démons. Lui qui rêve depuis toujours de mener une “vie normale” se réjouit de pouvoir finalement goûter aux joies de l’école et se faire des amis. L’établissement dans lequel il est accueilli a pour vocation de former les héros de demain, et bien qu’il soit entouré des meilleurs, il va avoir énormément de mal à se rabaisser au niveau des autres tant sa puissance dépasse l’entendement et les possibilités humaines !

Pour rester dans la comparaison avec Rosario + Vampire, le synopsis est à la fois très semblable et à l’opposé. Ici, ce n’est pas un faible au milieu des plus forts, mais l’inverse. Nous restons tout de même dans une école, avec tout ce que cela implique. On sait déjà que nous aurons à faire à des combats, qui devraient être plutôt épiques, et pas mal de quiproquos tandis que Blade essaie de cacher sa vraie nature.

 

Avis après lecture

Dès le début le lecteur accompagne Blade dans sa nouvelle école, une Académie qui forme de futurs héros. Son but initial est de se fondre dans la masse, et paraître ordinaire. A ce stade, rien en dehors du résumé à l’arrière n’indique qui il est vraiment. Il apparaît comme un garçon un peu simplet, qui veut se lier d’amitié avec tout le monde. Il va ainsi rencontrer très rapidement plusieurs camarades, dont la meilleure élève de l’école, promise a un avenir prometteur, Earnest Flaming. Elle a l’air très strict et ne plaisante pas avec les règles. Elle va tout de même rapidement se rendre compte qu’il n’est pas aussi simplet qu’il n’y parait.

Classroom for Heroes Tome 1 - Blade

Étonnamment (ou pas !), la jeune fille va changer de comportement après sa rencontre avec Blade et ses premières défaites face à sa force. En parallèle, elle cache elle aussi un secret, dont Blade va être témoin. Ce dernier va beaucoup l’aider. Elle devient petit à petit plus féminine, et son chignon sévère se transforme en jolie coupe lâchée en fin du volume, la même que sur la couverture. Entre temps, Blade essaie tant bien que mal de cacher sa puissance et sa nature de Brave, celui qui a su rendre la paix sur Terre, mais ce n’est pas si facile. L’Académie devant former des héros, les combats sont nombreux, et il devient vite indispensable de montrer un minimum de force.

Petit à petit Blade va découvrir un peu plus en détails de nouveaux personnages, à commencer par Sophie, qui me rappelle énormément Mizore de Rosario + Vampire. Une fille très discrète, timide et limite flippante. Elle prend chaque demande pour un ordre, et ne se met à parler qu’à Blade, ce qui est très rare. Pour autant, elle possède elle aussi une grande force en elle, qui les fera se rapprocher.

Classroom for Heroes Tome 1 - Sophie

Le dernier chapitre permet enfin l’arrivée d’un nouveau personnage, un cliché de femme-enfant qui va devenir elle aussi très proche de Blade. Je vous laisse découvrir comment et pourquoi. A voir si l’architecture du manga va continuer ainsi, mais pour le moment tous les chapitres correspondent à l’intégration des nouveaux personnages. L’intrigue se met en place tout doucement, et il me manque un vrai fil conducteur, même si on peut se douter de ce qu’il sera.

Mon avis : Un manga agréable à lire

Classroom for Heroes est un manga très bien dessiné, mais avec un scénario plutôt commun et surtout très prévisible. On se doute déjà de histoires de coeur qui vont vite arriver… J’ai tout de même passé un très bon moment sur la lecture, et je vais lire la suite. Le thème me plait beaucoup, j’ai envie de voir comment Blade va évoluer dans cette école, et de connaître son histoire plus en détails. Par contre l’aspect harem qui se profile devient beaucoup trop classique pour ce genre. Les scènes dénudées ou en petites tenues n’apportent pas grand chose, mais elles sont très belles, le trait est fin et précis. Ce qui m’a beaucoup plu dans le manga par contre, c’est l’humour que dégagent les différentes situations. Il est très présent, sans être lourd pour autant.

Actuellement en 5 volumes au Japon, j’espère que la série ne s’éternisera pas trop. C’est le genre de sujet qui peut être bien traité et rester relativement court, ou traîner en longueur en ajoutant des combats interminables et des chapitres inutiles. Pour le moment, je ne pense pas que ce sera le cas, l’intrigue a plutôt bien avancé avec un seul tome, mais je reste méfiante.

 

Editeur : Doki-Doki
Auteurs :  Scénario : ARAKI Shin / Dessin : KISHIDA Koara
Date de sortie : 2 février 2019
Catégorie : Seinen
Genre : Fantaisie, action, humour, ecchi
Tarif : 7,50 €

©2017 Koara Kishida/SQUARE ENIX
©SHIN ARAKI, HARUYUKI MORISAWA / SHUEISHA Inc. Dash X Bunko

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog utilise les cookies pour améliorer votre expérience et diverses statistiques de fréquentation. En continuant à utiliser le blog, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

En Live ! Rejoignez-moi !
CURRENTLY OFFLINE
%d blogueurs aiment cette page :