[Convention] Un cinquième anniversaire pour le MAGIC

par Seilin

MAGIC2019 - banniere

Après la conférence de presse de ce cinquième anniversaire du Monaco Anime Game International Conference, j’étais vraiment pressée d’y assister. Et comme ils ne font pas les choses à moitié, 2 autres invités prestigieux ont été annoncés au dernier moment : Jean-François Clervoy, célèbre spationaute français venu pour parler de son expérience et de l’espace lors de la conférence de Leiji Matsumoto, et Wesley Snipes, juste pour le kiff de ce que j’ai compris.

Une fois de plus, le programme s’annonçait très chargé, et je n’ai rien fait de mieux que d’en rajouter. Je n’ai malheureusement pas eu l’interview de Kazuki Takahashi, mais j’avais vraiment très envie de le rencontrer donc j’avais prévu d’assister à sa séance de dédicace. Ce fut le gros couac de la journée… Mais commençons par le début si vous voulez bien. Aujourd’hui je vais vous raconter cette journée selon mon programme, donc je ne pourrai pas parler de tout.

 

Une ouverture sacrée

Cette année, le soleil était au rendez-vous. Était-ce ça ou la liste des invités qui a attiré autant de monde ? Je ne sais pas, même si j’ai ma petite idée, mais en tout cas la file d’attente pour l’ouverture était déjà très grande. Ce fut au passage l’occasion de rencontrer des confrères blogueurs, Ma Vie de Geek et Inforumatik.

Après s’être présentés à l’accueil pour récupérer nos badges et sacs (et brassard pour la presse), tous les visiteurs ont pu se diriger petit à petit vers le hall d’accueil, en passant devant un stand de shooting photo.

MAGIC2019 5ème anniversaire - shooting photo

Dans un premier temps, il n’était pas possible d’accéder au hall principal où se situaient les stands, uniquement dans la salle de conférence. Cela permettait de s’installer tranquillement, le temps que tous les visiteurs entrent, mais aussi d’admirer la superbe fresque réalisée par The Art of Anime, représentant une des versions du vaisseau Arcadia. Elle prenait tout un pan de mur, magnifique !

MAGIC2019 5ème anniversaire - Arcadia

Pendant ce temps, la salle se remplissait petit à petit, et en attendant que tout le monde soit là, nous avons eu droit à un show de sabre laser par les Gardiens de la Force. Très honnêtement, je ne suis pas une grande fan de Star Wars, et j’ai beaucoup de mal avec les démonstrations de sabre laser. Mais là, c’était un vrai spectacle de quelques minutes. Fluide, parfaitement chorégraphié, des enchaînements de combats, d’entraînements et de narration. Ça m’a beaucoup plu, la qualité était là !

MAGIC2019 5ème anniversaire - sabre laser Les Gardiens de la Force

Une fois que la salle s’est bien remplie, la présentation tant attendue de tous les invités a pu commencer. Cette année, l’animateur a changé. C’est Jacky, célèbre pour le Club Dorothée et qui était présent comme invité l’an passé, qui est parfaitement entré dans son rôle (alors que j’avais été moyennement convaincue l’année dernière.)

La liste des invités était une nouvelle fois très longue et impressionnante de qualité, peu importe votre thème de prédilection. Ci-après la liste avec un exemple connu pour le décrire si jamais vous ne reconnaîtriez pas la personnalité.

  • Leiji Matsumoto (Albator)
  • Jean-François Clervoy (spationaute)
  • Kazuki Takahashi (Yu-Gi-Oh!)
  • Yū Suzuki (Shenmue)
  • Christophe Lambert (Highlander)
  • Wesley Snipes (Blade)
  • Chris Claremont (X-Men)
  • Jimmy Palmiotti (Harley Quinn)
  • Amanda Conner (Harley Quinn)
  • William Simpson (Game of Thrones)
  • Didier et Lyse Tarquin (Lanfeust)
  • Karen Green (documentaliste)
  • Yoshihisa Heishi (membre du jury du concours de Manga, rédacteur en chef chez Shueisha)
  • Naoki Kawashima (membre du jury du concours de Manga, rédacteur en chef chez Shueisha)
  • IAM

 

Une matinée en musique

Le programme me plaisait beaucoup, et même si j’avais envie de profiter des stands tant qu’il n’y avait pas encore trop de monde, j’ai décidé de rester dans la salle, pour la première conférence de la journée. Leiji Matsumoto était accompagné de Jean François Clervoy, pour un jeu de questions réponses sur le thème de l’espace. Ainsi le point de vue du créateur d’Albator a été confronté aux expériences orbitales du spationaute. Écouter ces 2 passionnés était vraiment intéressant, beaucoup plus que je n’aurai pensé !

Il faut dire aussi que j’avais prévu de rester surtout pour faire un compte rendu à monsieur, grand passionné d’astronomie. Et finalement j’ai aussi écouté pour moi. C’était abordable et dynamique, avec les participation alternée des 2 invités.

Puis Leiji Matsumoto nous a offert un extraordinaire moment, avec une session de live drawing assez hors du commun. Ce genre d’activité est monnaie courante au MAGIC, chaque année nous en avons au moins un. Mais cette fois, un orchestre était présent pour accompagner le coup de crayon.

Ainsi, pendant que Leiji Matsumoto dessinait en direct des personnages d’Albator ou Galaxy Express 999, l’orchestre jouait sur place des musiques de ses œuvres, rendant l’ensemble particulièrement théâtral.

Nous avons eu droit à 4 esquisses différentes, la dernière n’étant rien de moins qu’un autoportrait. Un très bon moment avec un personnage emblématique et ultra talentueux.

 

Découverte du hall

La conférence de Yu Suzuki et la table ronde spéciale comics ne m’intéressant pas particulièrement, j’ai passé le reste de la matinée à découvrir les stands du hall. Enfin à essayer de découvrir plutôt. Il y avait beaucoup de monde, et ce n’était pas très agréable de devoir se faufiler dans les allées pour voir ce qu’il s’y passait. Du coup j’ai surtout passé du temps à discuter à droite à gauche, ratant de peu une petite séance photo sauvage avec Jean François Clervoy.

Parmi les stands présents, il y avait les grands classiques avec notamment Alfa BD pour l’achat de goodies et supports de dédicace. Mais cette année, ils avaient également 2 auteurs venus présenter leurs mangas tout juste publiés par la nouvelle maison d’édition Shibuya – Michel Lafon. Je n’ai malheureusement pas eu l’occasion d’aller voir leur travail et de discuter avec eux, il y avait toujours du monde, ce qui est très positif pour eux !

On pouvait aussi retrouver un stand de café, que je n’ai pas goûté cette année, un photographe professionnel qui proposait de superbes photoshoot de cosplayeurs, une application de sport, Radio Monaco, un petit stand de vente de goodies du MAGIC, dont des t-shirts exclusifs Shenmue 3, et une exposition de costumes avec League of Replica. Des tenues, masques et costumes toujours aussi beaux et bien construits.

Pour les nouveautés, il y avait la chaîne Manga, même si je n’ai pas vraiment vu ce qu’ils proposaient en dehors de sessions de dessins pour les enfants principalement. Un peu plus loin, l’association The Nice Geek proposait des sessions de jeux, donnant une ambiance un peu plus “convention classique”, avec du Smash Bros ou Dragon Ball par exemple. Mais leur présence était avant tout justifiée pour les démonstrations de SwapTales: Léon! et Epic Loon, 2 des vainqueurs des précédents concours de jeux vidéo (absent cette année).

Juste derrière, pour la première fois, une session de live-drawing en dehors de la salle de conférence, juste pour William Simpson, dans un stand exposant également quelques esquisses.

J’ai également pu passer une tête dans la salle de présentation des mangas finalistes en lice pour le concours. Je n’ai pas pu rester autant que je voulais, mais j’ai pu au moins voir quelques images de l’une des présentations. Il faut dire que quand on s’y intéresse de près, il faudrait passer une grande partie de son temps dans cette salle, ce qui n’est pas évident vu le programme…

MAGIC2019 5ème anniversaire -

Ensuite ce fut l’heure pour moi de rejoindre la salle de conférence pour aller écouter Wesley Snipes, un acteur que j’aime beaucoup. Ce fut un réel plaisir de le voir, très souriant et sympathique. Nous avons eu droit à une grosse heure de questions réponses sur sa carrière, avec quelques extraits de ses rôles dans Blade ou d’autres films. Puis cela s’est ponctuée par un mini cours de simulation de scène de combat. Une très bonne ambiance et un bon moment passé.

 

Couacs à la pause repas

En sortie de conférence, nous nous préparions pour aller manger. Mais comme j’étais intéressée par la séance de dédicace de Kazuki Takahashi à 16, je commençais à me renseigner sur la file d’attente et le monde qu’il allait y avoir. Je vois ainsi a file qui commence déjà à se remplir, et je décide de m’y mettre, avant même de vraiment décider quoi faire. Il me restait 3h à attendre, je n’avais pas mangé, et il y avait le concours de cosplay en même temps. Est-ce que j’avais envie de perdre autant de temps pour une simple dédicace ? Il faut dire que j’adore le manga et l’animé de Yu-Gi-Oh!, et le support de dédicace exclusif était juste magnifique. Donc oui, je me suis dit que j’allais attendre, pendant que monsieur irait chercher à manger.

Mais finalement, je n’ai pas eu beaucoup à attendre. Au bout de quelques minutes, j’entends des bruits comme quoi il n’y aurait que 35 supports. Puis la distribution commence, j’entends avec joie qu’il y en aura d’autres, et puis en fait non… La boîte est très vite écoulée, il restait encore une petite dizaine de personne entre le staff et moi. Tous les supports épuisés, mais surtout, il ne signe rien d’autre. Donc je me suis retrouvée par hasard dans la file 3h avant, pour qu’on distribue une quantité ultra limitée de supports, sans avoir prévenu personne, et sans possibilité d’une autre ? Autant vous dire que j’étais verte.

MAGIC2019 5ème anniversaire - support dédicace Kazuki Takahashi

Il s’agit là d’une contrainte imposée par l’invité, et non par les organisateurs, mais à aucun moment je n’ai vu l’information d’une quantité si limitée ni d’un horaire de distribution. Sinon je me serai arrangée autrement… Au moins, je n’avais plus à perdre mon temps dans la file d’attente, et j’ai pu aller manger tranquillement !

A mon retour, j’essaie d’oublier cette déception et je continue mon programme. Dans l’après-midi, il y avait un mini espace game qui s’installait dans l’une des salles, avec un thème en hommage à Stan Lee. J’avais très envie de le faire, mais je sais que les places de ce genre d’activités sont souvent très prisées, surtout quand c’est gratuit ! Et bingo, je suis arrivée trop tard, les seules places restantes étant pendant la conférence de Kazuki Takahashi. J’avais raté la dédicace, je voulais au moins assister à sa conférence et son live drawing ! Encore une petite déception donc, mais qui était uniquement due à mon retard et au succès de l’activité. Pour le coup, je n’ai plus qu’à espérer qu’ils recommencent l’expérience l’année prochaine.

MAGIC2019 5ème anniversaire - programme des dédicaces

Programme des dédicaces très chargé, des limites pour Tarquin mais pas pour les autres, même si…

Tant qu’on y est, même si cela s’est déroulé un peu plus tard, je vais aborder ma dernière déception de la journée. L’arrivée de Wesley Snipes a été annoncée au dernier moment, tout juste 2 jours avant l’événement. Je savais qu’il y avait sa conférence à midi, mais il était noté ensuite qu’il ferait des séances photos “à la cool”. Donc je pensais dans les allées. Je ne l’ai malheureusement pas croisé. Puis nous avons eu l’information comme quoi ce serait à 18h. Mais où, comment…

Impossible de savoir. Jusqu’à avoir des informations très vagues, au niveau du photoshoot à l’entrée. Mais les informations étant assez floues (volontairement je pense, en cas d’imprévu), nous avons préférés rester sur notre programme, à savoir la conférence de Kazuki Takahashi (oui, encore elle !). Du coup, encore une petite déception, surtout quand j’ai vu les photos après coup, ça avait l’air très chouette ! Mais il faut reconnaître qu’au MAGIC, il faut faire des choix, et quand on hésite entre 2, on se rend souvent compte que ce qu’on a raté avait l’air vraiment bien. Mais on reconnait très volontiers que ce qu’on a fait était également vraiment bien !

MAGIC2019 5ème anniversaire - conférence Wesley Snipes

Du coup, je remets une photo de sa conférence 🙂

 

Après-midi cosplay

Avoir raté la dédicace me permettait au moins d’assister tranquillement au cosplay, et ça c’était une très bonne nouvelle. Juste avant, c’était la conférence de Christophe Lambert, avec là encore un retour sur sa carrière. Et la salle était pleine à craquer ! Était-ce vraiment pour lui, ou pour le concours qui suivait ? J’ai un petit doute, surtout en voyant ensuite le peu de monde quitter la salle. Mais on ne peut pas leur jeter la pierre… C’est surtout la salle qui est bien trop petite, avec 400 places pour 3000 visiteurs !

Même si je connais Highlander (mais j’ai surtout vu la série) et Greystoke, je connaissais très peu la carrière de l’acteur. Par contre, c’est quand même plus agréable (pour moi en tout cas), d’avoir un acteur francophone, pour mieux comprendre tout ce qu’il dit. J’ai encore quelques lacunes de ce côté… Ce fut ici aussi un bon moment, dans une ambiance bon enfant, avec quelques anecdotes bien sympathiques.

MAGIC2019 5ème anniversaire - Conférence Christophe Lambert

Le concours de Cosplay du MAGIC est toujours un événement extraordinaire. Il réunit des cosplayeurs de toute part, parmi les meilleurs au monde. Donc le niveau est toujours aussi haut. Cette fois j’étais un peu loin, donc les photos ne sont pas de très bonne qualité, mais j’en ai tout de même bien profité ! Des costumes magnifiques, superbement travaillés, sur des thèmes toujours aussi variés. A chaque nouvelle prestation je pensais avoir trouvé “mon” vainqueur, mais le suivant me faisait encore hésiter. Parmi mes préférés, il y a eu Regina de Once Upon a Time, avec la chanson de l’épisode musical et une superbe robe, un personnage de Final Fantasy (si j’ai bien compris, ne connaissant pas la série j’ai eu un doute), avec ici aussi une magnifique robe blanche et noire, un cosplay de Fortnite (si, si), avec une prestation très enjouée et qui rendait finalement vraiment bien, un Groot géant très marrant, et j’en passe…

Le temps des délibérations, nous sommes retournés dans le hall, mais le monde était tel que nous n’avons profité de rien. Par contre j’en ai profité pour aller voir Kazuki Takahashi en dédicace, histoire de me faire un peu de mal… Surtout quand j’ai appris après coup qu’il aurait fait quelques dédicaces hors support, donc j’aurais pu avoir mes chances… Décidément, je crois que je n’étais pas faite pour le rencontrer ! Dans la file d’attente, j’ai surtout eu l’occasion de croiser un groupe de fans cosplayés en personnage du manga, et rien que pour ça je ne regrette pas mon petit détour !

Avec ce petit tour, j’ai évité (volontairement) un karaoké géant organisé en collaboration avec la chaîne Manga, je ne peux donc pas vous en parler. Je suis retournée dans la salle à la fin du live-drawing annuel avec Amanda Conner, Jimmy Palmiotti et Lyse et Didier Tarquin, chacun sur sa planche à nous présenter une de leurs œuvres. Je n’ai donc pas vu tout le déroulé de la session mais le résultat était une fois de plus très beau. Je connais mal leurs œuvres, j’ai surtout reconnu une Harley Quinn adorable !

La encore, il y avait du monde, et je les soupçonne d’être restés pour voir les vainqueurs du concours de Cosplay. L’attente ne fut pas très longue. Ce ne fut pas mes préférés qui ont gagné, mais le niveau était tel qu’il était difficile de faire un bon pronostic. C’est donc un cosplay de Dragon Ball (je ne dirai pas lequel par peur de me tromper…) qui a gagné, avec un costume très détaillé et une prestation d’un combat très bien monté. La seconde place et troisième places sont allées à Doctor Strange et un autre personnage en armure que j’avais trouvé très beau, mais que je n’arrive pas à reconnaître.

 

Une clôture discrète

La fin du concours de cosplay est souvent synonyme de calme, les visiteurs commençant à partir petit à petit. C’est aussi le moment où Cédric Biscay vient faire la promotion des projets de Shibuya Productions avec le “Crazy Time”. Généralement assez court, avec des nouvelles infos sur Shenmue 3 et quelques-uns de leurs projets en cours, il a cette année dépassé toutes les espérances.

Je sais que beaucoup attendaient des infos, la session a commencé avec le reboot d’Astroboy, qui était resté longtemps dans le silence. Le projet avance, et nous avons eu droit en exclusivité à quelques images et esquisses. Puis ce fut au tour des nouveaux titres à paraître chez l’éditeur tout récemment créé Shibuya – Michel Lafon, dont des mangas issus des précédents concours, et pas uniquement Nako et La Voie de Van Gogh, qui étaient en dédicace toute la journée, et un nouvel Astroboy, Année Zero, très différent du Astro Boy qu’on connait.

Ensuite, Lyse et Didier Tarquin sont arrivés sur scène pour une nouvelle annonce, accompagnés de Leiji Mastumoto. A la surprise générale, les dessinateurs vont faire revivre l’univers d’Albator en bande dessinée, avec la collaboration de Leiji Mastumoto. De grands noms qui n’ont pas été choisis au hasard, pour un beau projet qui va ravir les fans. Le projet semble par ailleurs déjà bien avancé, et nous avons eu droit à une belle esquisse.

MAGIC2019 5ème anniversaire - crazy time Albator BD Leiji Matsumoto et Tarquin

Comme chaque année, il y a eu l’instant Shenmue 3 avec un nouveau trailer en avant première. Je passerai rapidement, ne m’intéressant pas au jeu. Et quand on pensait que s’en était terminé des annonces, Cédric nous apprend qu’il est au cœur d’un nouveau projet. Un nouveau manga va voir le jour, Blitz, imaginé par Cédric lui-même, sur le thème des échecs. L’image présentée et la description font beaucoup pensé à Ikaru no Go, titre que Cédric a mentionné également. Le dessin ne sera pas de lui, je ne crois pas qu’un nom ait été abordé, mais en tout cas il y a une collaboration avec Garry Kasparov, célèbre champion d’échecs. A voir ce que ça donne, mais le projet est beau, et on sent que Cédric s’est fait plaisir.

MAGIC2019 5ème anniversaire - crazy time manga Blitz

La dernière conférence de la journée, c’était celle que j’attendais le plus, celle de Kazuki Takahashi ! Le programme avait pris un peu de retard donc il y a eu quelques raccourcis, mais nous avons eu droit au jeu des questions-réponses avec un modérateur, des informations sur sa carrière, ses passions et la mise en place de ce titre si réputé qu’est Yu-Gi-Oh!, et sa carte préférée, le Dragon Blanc aux Yeux Bleus. Puis il y a tout de même eu une courte session de live-drawing avec un superbe dessin de Yami Yugi. Ce fut court mais très intéressant. Dois-je dire que j’avais les larmes aux yeux de le voir si près alors que je n’avais pas pu avoir de dédicace ou quoi que ce soit d’autre ? Quand je pense que nous n’étions même pas 20 dans la salle, je me demande quel genre de public a finalement eu ces supports… Bref.

La clôture s’est déroulée très rapidement. Tout d’abord avec l’annonce du vainqueur du concours de manga en quelques secondes, puis un au revoir très bref, en l’absence de Cédric Biscay qui était très occupé. Un petit côté expéditif, mais la journée avait été bien chargé et j’avais moi-même bien envie de rentrer à la maison. Une fois encore, je n’ai pas assisté à la soirée organisée plus tard, et je suis simplement repartie avec un gros récapitulatif à faire !

 

Les meilleurs moments restent clairement les activités dans la salle de conférences, le cœur même du MAGIC. Pour le reste, je trouve que l’événement a perdu de son charme et surtout son côté intimiste. Entre le monde dans le hall (même s’il n’a a priori pas augmenté par rapport à l’année dernière) et l’organisation pour les dédicaces qui m’a semble trop approximative, j’ai vécu pour la première fois une journée pas que positive.

J’espère de tout cœur que l’année prochaine sera meilleure, et que je pourrai approcher plus facilement les invités qui m’intéressent. Je ne suis pas la seule à m’en plaindre, alors que je me rappelle encore de la toute première année où nous étions 1000, il n’y avait aucun stand et les invités étaient beaucoup plus abordables.

Il n’empêche que le MAGIC reste un événement unique, qui nous permet d’approcher des grands noms des univers du jeu, du manga, de l’animation, des comics, ou même du cinéma. Le tout de façon entièrement gratuite, avec entrée, dédicaces et supports, c’est du jamais vu. L’événement prend de plus en plus d’ampleur, et les nouveaux projets de Shibuya Productions ne semblent pas avoir de limites !

 

Difficile de faire le choix pour les photos de l’article, vous pouvez toutes les retrouver sur l’album de la page Facebook (visible sans inscription).

 

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le blog utilise les cookies pour améliorer votre expérience et diverses statistiques de fréquentation. En continuant à utiliser le blog, vous acceptez l’utilisation des cookies. Accepter En savoir plus

En Live ! Rejoignez-moi !
CURRENTLY OFFLINE
%d blogueurs aiment cette page :