Bannière PAF2018

 

Le Play Azur Festival est un événement assez récent dans la région niçoise. Je n’ai pas pu assister à la première édition l’an dernier car elle tombait en même temps que le MAGIC et le FIJ, mais cette fois, les organisateurs ont rectifié le tir en proposant le festival quelques semaines avant. J’ai donc pu découvrir un événement qui rassemble des tas de domaines différents en un seul endroit !

 

Un évènement novateur

Le Play Azur Festival (qu’on va appeler PAF par la suite) n’est pas n’importe quelle convention geek avec ses stands, boutiques et animations. Il y a beaucoup plus, et c’est ce qui fait la différence ! Il se répartit sur 3 axes bien distincts :

  • la culture pop (mangas, jeux vidéo, mais aussi médiéval et science-fiction)
  • les YouTubeurs
  • les nouvelles technologies et les sciences

Du coup, quand vous venez au PAF, ce n’est pas pour acheter des perruques ou des goodies kawai. Il y en a d’ailleurs très peu au final. Ce sera avant tout pour découvrir des stands qu’on voit assez peu ailleurs (ou pas du tout).

Le PAF a lieu au Palais des Congrès d’Acropolis à Nice. Un endroit prestigieux, et ça se ressent au prix de l’entrée. Comptez 20 euros le week-end en prévente, ou 24 euros sur place.

Le rez-de-chaussée était assez classique, avec quelques stands de figurines ou de manga, mais aussi des démonstrations de sabre laser ou de combats médiévaux, et des expositions et stands steampunk et médiévaux, ou encore des jeux de plateau. Il y avait également plusieurs artistes et dessinateurs avec leurs œuvres. Sans oublier un espace réservé pour les Cosplays, avec shooting photo et stand de vente d’accessoires. La surface n’était pas très grande, mais très bien optimisée. La circulation dans les allées n’était pas toujours très simple au plus fort de la journée, mais c’est comme partout, et au moins, pas pire.

Mais le plus intéressant restait le premier étage. Une fois en haut des escaliers, c’est un tout autre univers qui s’offre à nous, et on se serait cru à un salon étudiant plus qu’à une convention. Mais ce n’est pas une mauvaise chose, et c’est même le point principal de cet événement.

Tout d’abord, du côté des escaliers, plusieurs files d’attente aménagées, même si elles étaient vides à l’ouverture. Elles étaient pour tous les invités, de nombreux YouTubeurs et autres personnalités, qui disposaient de créneaux pour réaliser leurs dédicaces les uns après les autres.

 

PAF2018 - files attente

 

Et en face, sur toute la longueur de l’étage, sur une surface qui semblait plus grande qu’en dessous, plusieurs stands très variés, sur des sujets très divers. De la science, biologie ou chimie au centre, des webséries et de la musique à droite, de la technologie et des jeux vidéo à gauche. Et j’oublie surement quelques domaines.

Pour la partie jeux vidéo, il y avait du classique, avec des bornes d’arcade et des consoles rétro (avec la présence du Re-Play Festival), mais aussi de la VR, dans des configurations simples ou beaucoup plus complexe. Car si le stand Gamergen proposait plusieurs jeux de PSVR, un autre était là pour présenter son concept de salle d’arcade dédiée aux jeux en réalité virtuelle qui a ouvert à Nice, et surtout un système de jeu en VR qui englobe le corps entier. Chaque joueur devait mettre des chaussures spéciales (sur roulettes ?) permettant d’avoir l’impression d’avancer en faisant du sur place sur une plateforme incurvée, être harnaché au niveau de la taille à l’intérieur d’une station de maintien pour ne pas tomber, et bien sûr porter le casque pour jouer au jeu en VR. Je n’ai pas eu l’occasion de m’y essayer, le stand étant pris d’assaut dès l’ouverture, mais j’ai trouvé le concept super intéressant !

Enfin, j’en ai parlé très rapidement jusqu’à présent, mais un autre gros point positif de cet événement, ce sont les invités. Un quantité impressionnante de YouTubeurs, mais le mieux c’est que plusieurs domaines étaient représentés, touchant un public très différent. Le jeu vidéo était bien sûr très présent, mais il y avait aussi le droit, l’histoire, la science ou encore la musique. C’est quelque chose qu’on ne voit pas souvent, et ça fait du bien !

 

 

Le partage avant tout

Ce que j’ai beaucoup aimé au Play Azur Festival, c’est le côté découverte et partage. Ici, la grande majorité des stands et des invités sont là avant tout pour parler de leur passion, la faire découvrir aux autres et répondre aux questions. Cela se traduit notamment par un programme de conférences et d’ateliers plutôt chargé. Le Palais des Expositions étant plutôt grand et avec plusieurs salles et amphithéâtres, les présentations, FAQ et autres conférences s’y enchaînaient à un rythme effréné.

 

PAF2018 - conférence YT

 

Tout ce qu’il fallait, c’est y être un minimum intéressé. Pour ma part, j’ai choisi plusieurs conférences sur le thème de YouTube, et même si les thèmes principaux n’étaient pas toujours très bien abordés, ce fut très intéressant. Plusieurs vidéastes étaient sur scène pour parler de leurs expériences sur le thème en question (les algorithmes des tendances, l’influence des viewers, ou encore les risques de se lancer dans une chaîne…), et c’était au final plus une grande discussion où nous pouvions également interagir, qu’une conférence stricte et monotone. Ce fut aussi l’occasion de découvrir des chaînes, moi qui n’en regarde que très rarement. La passion se ressentait à travers les discours, et j’ai eu envie d’en savoir plus sur ce qu’ils faisaient.

J’ai également assisté à une présentation du système des hackers, dans une salle plus petite, et mes amis ont testé encore d’autres conférences (jeux vidéo, paranormal, documentaire sur la série Alien…), et ont beaucoup aimé, sauf peut-être quelques-unes à cause d’un manque d’enthousiasme de l’orateur.

En parallèle, plusieurs stands du premier étage proposaient des ateliers tout au long du week-end. De la dissection de cœur dans la partie science, à la réalité virtuelle, tout pouvait y passer. Toujours dans cet esprit de découverte, de faire connaître un métier, une passion, ou une technologie.

De ce côté, j’ai opté pour la découverte de la simulation de vol, dans la partie jeux vidéo. Assise dans un siège bas, commandes d’un avion dans les deux mains, un écran pour représenter toutes les commandes et la vue depuis le cockpit, un autre pour montrer une vue d’ensemble… Je peux vous dire que je ne piloterai pas un avion tout de suite… !! Mais c’était justement très intéressant. Tous les paramètres “réels” n’étaient pas à gérer, mais il y en avait déjà un certain nombre, et c’est surtout le maniement de l’engin qui m’a posé quelques problèmes. On se doute de l’inertie qu’un tel appareil peut avoir, mais c’est en essayant qu’on se rend vraiment compte.

 

PAF2018 - simulation de vol

Non, ce n’est pas moi, mais j’ai fait tout pareil !

 

Et au rez-de-chaussée, ce fut une toute autre expérience que nous avons vécue. Peut-être moins importante, mais tout à fait loufoque, et qui mérite d’être racontée. C’était à un stand qui m’avait interpellée en passant devant, juste avant les escaliers. Un charlatan professionnel, avec des énigmes, des casse-têtes, mais aussi de la divination et des massages (sans oublier du thé à la menthe). Plusieurs fois dans la journée, ce charlatan faisait quelques tours de passe-passe, montrant à tout le monde qu’il gagnait à tous les coups aux divers jeux qu’il proposait (cartes, jetons…). Et petit à petit, en voulant s’y essayer encore et encore, nous avons pu apprendre quelques tours. C’est à la fois très simple et complexe. Simple dans la théorie, mais complexe dans la pratique, car il faut avoir une sacrée dextérité pour tromper le public sur certains points. C’était assez déroutant, mais j’ai beaucoup aimé !

 

PAF2018 - charlatan

 

 

Un très bon moment, mais un peu cher

Au final, le week-end fut très sympathique ! Nous ne sommes pas restés tout le long, mais nous en avons bien fait le tour. Les stands d’achat se regardent assez rapidement, et c’est vraiment vers les stands de découvertes et les conférences qu’on va se tourner, et qui vont nous faire rester sur place. L’avantage d’être en plein centre ville en plus, c’est de pouvoir sortir et revenir comme bon nous semble, pour une petite pause shopping, visite ou un petit repas. Même si sur ce dernier point, il y avait largement de quoi faire sur place, et à des tarifs plus qu’intéressants pour ce genre d’événements ! J’ai été très agréablement surprise.

Toutefois, comme je l’ai mentionné au début, le tarif de l’entrée reste un peu excessif. Je pense que le cadre joue beaucoup sur ce point, le Palais des Expositions de Nice étant assez prestigieux. Sans oublier le nombre d’invités, qui ne sont certainement pas gratuits…

 

PAF2018 - star Wars

L’univers Star Wars était fortement représenté !

 

Donc si vous avez envie de découvrir tout un tas de domaines, de discuter avec des passionnés, d’assister à des conférences… c’est un événement pour vous. Si vous pensiez juste venir à une convention de type “marché géant” pour acheter plein de goodies, mieux vaut passer votre tour, ce n’est pas l’endroit. Sans un minimum d’ouverture d’esprit, vous allez repartir trop rapidement et regretter l’achat de l’entrée.

En tout cas, je vais attendre avec un mélange d’impatience et de curiosité l’édition de l’année prochaine. En espérant avoir plus de temps personnel pour d’autres conférences, surtout sur les sciences et nouvelles technologies.

 

Un événement peu commun, que ce soit pour son emplacement géographique ou son thème principal, composé en fait de plein de petits thèmes. Un événement sous le signe du partage et de la découverte, avec de nombreux invités, YouTubeurs ou passionnés, écoles et associations.

J’ai passé un bon moment sur place, pendant quelques heures les 2 jours du PAF. Une bonne ambiance générale, très appréciable, même si la présence de multiples domaines rend l’ensemble un peu cloisonné, avec des groupes ici et là qui se forment pour rester dans leurs domaines de prédilection. Mais j’ai surtout pu remarquer que de nombreux visiteurs étaient très curieux.

Je vous invite guetter la prochaine édition pour savoir si les thèmes abordés vous conviennent, pour peut-être venir dans le Sud !

 

Pour quelques photos de plus, je vous invite à aller voir l’album photo sur la page Facebook (accessible à tous).

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :