Monopoly Gamer - Bannière

 

Aujourd’hui je vous parle Monopoly. Tout le monde connaît ce jeu légendaire (sinon il faut sortir de votre grotte). Jeu de plateau idéal pour ceux qui veulent devenir des milliardaires virtuels, les déclinaisons de ces dernières années ne se comptent plus tellement elles sont nombreuses ! Des versions simplifiées, d’autres plus modernes, des versions électroniques, régionales… Mais aussi des versions dérivées de licences très connues de séries, films, jeux vidéo ou autre, pour toucher un public encore plus grand, avec les fans et les collectionneurs. Quelle que soit la version, le but est avant tout de posséder un maximum d’argent en achetant des terrains, en y installant des propriétés et en faisant payer des loyers à quiconque s’arrête dessus.

Mais c’est une version encore différente dont je veux vous parler aujourd’hui. Sous le doux nom de “Monopoly Gamer” se cache un jeu de plateau à posséder pour tout fan de Nintendo avant tout, qui sort un peu du concept initial du Monopoly “classique”. Le but du jeu : obtenir le meilleur score, en accumulant argent, propriétés, mais surtout en combattant des boss !

 

Monopoly Gamer - la boîte

 

Si on regarde l’emballage, on se rend très vite compte que Gamer = Nintendo. Si pour moi cela ne pose aucun souci, certains peuvent voir cette assimilation d’un mauvais œil. Mais personnellement, quand j’ai ouvert mon cadeau (c’était Noël !), je fus très contente de voir mes héros favoris sur la boîte. Et sur le côté, on aperçoit les figurines à l’effigie de 4 des personnages de la saga Mario & Cie. Il ne m’en fallait pas plus pour l’ouvrir et me régaler de son contenu.

 

 

Contenu du jeu

Monopoly Gamer - Contenu

 

Dans la boîte, on trouve :

  • 4 petites figurines : Mario, Peach, Yoshi et Donkey Kong
  • 2 dés à 6 faces, un classique et un avec des icônes bien connues des jeux Mario (carapace, POW, pièces…)
  • un plateau de jeu
  • des pièces d’or, valant pour 1 ou pour 5, à découper lors de la première partie
  • des cartes Boss
  • des cartes Propriétés
  • des cartes de personnages
  • des cartes de rappel des règles

 

Les figurines sont super sympas, et plutôt de bonne qualité. Elles ne sont pas très grandes, environ 4-5 cm de haut, avec un socle plus ou moins large selon le personnage. Pour une fois, j’ai trouvé que le visage des personnages n’était pas totalement raté, chose que l’on peut reprocher à beaucoup de produits dérivés…

Les cartes sont nombreuses dans le jeu. Mais dans cette version de Monopoly Gamer, pas de cartes chances ou caisse de communauté. Au lieu de ça, chaque joueur se trouve doté d’une carte personnage, correspondant à celui qu’il aura choisi, sur laquelle sont indiqués les différents pouvoirs “power-up” qui lui sont attribués. J’y reviendrai plus tard, mais je dois dire qu’en soi, ces cartes sont très belles. Le recto n’est que le portrait en gros plan du personnage, et le verso reprend la même image sur un bon tiers, avec en dessous la liste de ces power-up. Au passage, on remarquera le design des dés, surtout celui avec ces fameux power-up qui seront très utiles au cours de la partie.

Les autres cartes sont celles avec les boss, c’est-à-dire les Terreurs de Bowser, et le Roi des Koopa lui-même. Sur celles-ci sont inscrites les conditions de victoire et ce que celle-ci vous apporte. Et puis bien sûr, les fameuses cartes de propriétés. Terminées les rues de Paris, vous pouvez ici vous offrir la Colline Yoshi, le Mont Sorbet ou même le château de Peach !

 

 

Règles du jeu

Le principe du jeu est très simple : il faut faire le plus grand score, en amassant des pièces, en achetant des propriétés (et en faisant payer ses amis…), et en battant des Boss, le tout en parcourant un plateau très similaire à celui du Monopoly.

Et oui, on y retrouve une case départ, qui permet de récolter 2 pièces de jeu à chaque passage, une case prison, et même un parc gratuit, même si je n’ai toujours pas compris à quoi il servait… Sans oublier les propriétés. Mais pas de gares, de cases chances ou caisse de communautés. A la place, on trouve des cases Super Etoile qui activent la capacité spéciale du personnage en question, des blocs de pièces, des tuyaux qui permettent d’avancer sur le plateau, et des Thwomp qui vous font perdre quelques pièces.

 

Monopoly Gamer - plateau en début de partie

 

 

Déroulement d’une partie

Comme tout Monopoly, la partie débute sur la case départ, chaque joueur ayant quelques pièces, sa carte personnage et une carte avec le rappel des règles. Très pratique d’ailleurs, les règles étant un peu différentes et parfois un peu complexes, avoir un petit rappel sous les yeux n’est pas de trop.

A chaque tour, le joueur lance les 2 dés, avance du nombre de cases indiqué par le dé classique, et active le power-up du dé associé. La carte de rappel des règles mentionne la capacité activée. Par exemple, la carapace rouge permet de faire perdre 3 pièces au joueur de votre choix (à laisser sur le plateau), la verte ne concerne que le joueur juste devant vous, ou encore le Bloops permet de voler 2 pièces à un joueur.

Vérifiez si le power-up correspond à un bonus spécial du personnage. Généralement, cela vous apporte plus de pièces, ou détrousse un peu plus un des joueurs. Donkey Kong permet par exemple de faire perdre 2 pièces à chaque joueur au lieu d’une seule quand le Pow tombe, Mario obtient 4 pièces d’or au lieu de 3, et ainsi de suite…

Petit instant stratégie, il est intéressant de savoir qu’on peut choisir d’activer sa capacité avant ou après s’être déplacé. Très utile pour les carapaces par exemple, surtout les vertes.

 

Monopoly Gamer - partie

 

Ensuite, il faut considérer la case sur laquelle on tombe. S’il s’agit d’une propriété et qu’elle est libre, vous pouvez l’acheter. Sinon, il faut payer un loyer au joueur propriétaire. Comme au Monopoly classique, le loyer est plus conséquent si le joueur possède tous les terrains d’une même couleur.

Il y a aussi les cases Super Etoile, qui activent la capacité correspondant de votre personnage. Un peu différentes des capacités power-up, les capacités Super Etoile permettent le plus souvent de s’enrichir. Cela peut être de récupérer toutes les pièces sur le plateau, ou de lancer le dé et gagner le nombre de pièces affichées. De même pour les cases Bloc de Pièces.

Et puis, il ne faut pas oublier la case Prison, très mauvaise ! Je suis tombée dessus, 2 fois, et je n’ai pas réussi à m’en sortir avant un bon moment… Car pour cela, il faut payer 5 pièces, ou faire un 6 avec le dé. Mais quand on vient de se faire détrousser par ses amis à coup de Pow ou de carapaces, il ne reste qu’à compter sur la chance de faire un 6…

Enfin, la case Départ, la plus importante du jeu. A chaque passage, le joueur gagne 2 pièces mais surtout, il a la possibilité de combattre un boss.

 

Monopoly Gamer - cartes boss

 

Les cartes boss sont à retourner dans l’ordre. Pour combattre, il suffit de payer le nombre de pièces indiquées et de lancer le dé. Pour gagner, il faut faire un résultat supérieur à celui qui est noté sur la carte. Et ainsi de suite à chaque passage sur la case départ.

La partie se termine quand le dernier Boss est battu. Sans surprise, il s’agit de Bowser, et s’il ne coûte pas cher de se lancer dans la bataille, il faut faire un 6 pour le vaincre ! C’est alors l’heure de compter ses points, qui sont une accumulation des pièces, propriétés et boss battus. Sachant qu’au final, les pièces ne comptent pas tellement dans la balance, comparées aux propriétés et cartes boss.

 

 

Ce que j’en ai pensé

Cela faisait longtemps que je n’avais pas joué à un Monopoly. Les parties sont souvent longues, ennuyeuses, et parfois sujet à disputes. Mais cette version est totalement différente (quoique). Déjà parce que je joue à un produit dérivé d’une licence que j’adore, mais parce que la partie est bien plus rythmée et plus courte. Pour une partie à 4 joueur, il faut compter une heure de jeu environ pour atteindre Bowser et terminer la partie.

Le jeu est fait pour s’amuser avant tout. Il n’y a pas de taxes, de salaire et de paiement concret comme le Monopoly classique. Ici on gagne des pièces comme si on parcourait un niveau d’un jeu Mario. On en perd de la même façon, en se faisant toucher par une carapace ou par un Thwomp. Ce qui rapproche un peu plus du jeu vidéo, c’est quand le personnage récupère toutes les pièces qui sont tombées sur les cases qu’il traverse. J’imaginais même la petite musique qui allait bien avec et les bruitages des pièces. Le dé power-up m’a beaucoup fait penser aux objets de Mario Kart, de même que les capacités de chaque personnage. Je dois toutefois reconnaître qu’une fois encore, Mario est fortement avantagé par rapport aux autres, car il accumule un nombre impressionnant de pièces tout au long de la partie, permettant ainsi d’acheter un maximum de propriétés.

 

Monopoly Gamer - Plateau

 

Car les propriétés restent malgré tout la spécificité du jeu, évidemment. Mais elles permettent surtout d’accumuler des points pour la fin de la partie, et ne sont finalement qu’accessoires, même si très présentes. La plus grosse partie du jeu réside dans les lancers de dés, entre les power-ups, les blocs de pièces et les combats de boss. On s’amuse à choisir qui sera la victime de la prochaine carapace, on se moque de celui qui est tombé sur le Thwomp, on profite de notre propre power-up pour nous enrichir ou embêter un peu celui qui est en tête. Le tout dans la joie et la bonne humeur, sauf pour les mauvais perdants qui trouveront toujours une occasion de râler.

Pour tout vous dire, j’ai perdu haut la main la partie que nous avons faite avec des amis. Je me suis retrouvée très vite sans aucune pièce à cause de multiples carapaces dirigées vers moi et des passages en prison. Donc impossible d’acheter des propriétés, ni même de combattre des boss… Mais peu importe, je me suis éclatée quand même, et c’est ce qui compte.

 

 

Le petit bonus

Le Monopoly Gamer ne serait pas un jeu Nintendo (même dérivé) sans un côté collection. Il existe plusieurs autres figurines à l’effigie des personnages de la licence, qui peuvent s’acheter séparément. Chaque pack comprend la figurine en question, la carte personnage avec ses capacités power-up, et même un petit autocollant. L’intérêt de ces packs ? De jolies figurines en plus, mais surtout des personnages avec des capacités encore différentes. Il est même prévu dans la règle du jeu une version dérivée, le mode “Party”, où chaque joueur peut utiliser plusieurs personnages et les alterner au cours de la partie. Cela apporte une certaine touche de stratégie en plus, car il faut calculer quel est le meilleur power-up à utiliser, en fonction de nos personnages, mais aussi de ceux qui sont déjà présents sur le plateau.

 

Monopoly Gamer - Power Packs

 

Ces packs se présentent sous la forme d’une pochette semi transparente, dans laquelle on peut voir à l’avance le personnage, ce qui limite les frais liés au hasard… L’ensemble rend un peu moins bien que les originaux, surtout au niveau de la carte personnage. Celle-ci est faite en plusieurs langues, et le verso ne comprend donc que du texte, ce qui est moins beau visuellement parlant (mais beaucoup plus simple d’un point de vue commercial, je n’en doute pas).

 

Monopoly Gamer - power pack

 

Après quelques recherches infructueuses sur le net, j’ai pu trouver quelques-uns de ces packs en boutique, et j’en ai profité pour faire quelques photos pour les mettre en valeur. Les emballages n’étant pas spécialement beaux, cette fois j’ai tout déballé, et j’ai conservé les figurines dans la boîte du jeu, là où elles sont censées servir par la suite.

C’est mon côté collectionneuse, j’ai envie d’avoir toutes les figurines disponibles du jeu. Malheureusement, elles ne sont pas toujours faciles à trouver, et j’ai déjà eu de la chance d’en trouver 4 sur les 8 existantes. Je regrette juste de ne pas encore avoir trouvé celles que j’espère le plus, à savoir Boo et Toad.

Actuellement, ma petite famille de figurines est donc la suivante, et j’espère qu’elle va vite grandir.

 

Monopoly Gamer - figurines actuelles

 

Un excellent jeu de plateau pour tous les amateurs de la licence Mario, que vous aimiez ou pas le concept du Monopoly. Car finalement, il ne reste pas grand chose du jeu de base, les parties sont plus courtes, et beaucoup plus fun. Le jeu a un petit côté Mario Kart sur plateau que j’aime beaucoup, et qui sort un peu des écrans.

De plus, la boîte et tout son contenu, notamment les figurines, sont de très bonne qualité, ce qui change par rapport à d’autres objets dérivés. En plus d’être un très bon jeu, c’est l’objet idéal pour tout collectionneur !

 

2 Responses

  1. Il est super original, j’ai la version Zelda mais je suis un peu déçu car trop ressemblant à la version classique. Celui ci à l’air de proposer du contenu bien sympa, après il aurait effectivement du s’appeler Monopoly Mario plutôt que Gamer

    • Oui, il change beaucoup des Monopoly classiques qui sont juste à l’effigie des licences. Ici le but est un peu différent, et le déroulement de la partie s’en retrouve modifié, j’ai beaucoup aimé !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :