ARMS Global Testpunch

 

ARMS, la nouvelle licence sportive made in Nintendo, arrive sur Switch le 16 juin. Mais comme Splatoon 2, la firme japonaise nous propose une démo, le Global Testpunch, avec des sessions bien définies, uniquement online. Eu Europe, ce sont au total 6 sessions qui ont eu lieu le week-end dernier, mais je n’ai malheureusement pu participer qu’à une seule. Après cette heure de jeu, que peut-on dire de ce nouveau titre ? Un vent de fraîcheur arrive-t-il ou est-ce plutôt un essai raté ?

 

 

Mode simple, online et aléatoire en test

De nombreux modes de jeu seront disponibles dans la version finale, mais pour ces sessions de Global Testpunch, seul le mode online non classé était disponible. Mais ne croyez pas qu’il n’y avait que quelques combats tous simples. Bien au contraire. Et ce fut d’ailleurs la chose qui m’a surprise lors d’un premier essai rapide pendant le Go Play One. Pendant les matchs non classés, des groupes de 8 joueurs en ligne sont formés, et vont se dispatcher au fur et à mesure dans des sous-groupes pour faire des combats en 1 contre 1, 2 contre 2, seul contre tous ou une partie de volley.

 

ARMS - Attente

 

Du coup, pendant la session que j’ai réussi à faire, j’ai pu participer à tous les types de combats proposés. Que valent-ils ?

Dans les matchs 1 contre 1, pas de grosses surprises, et cela correspond à ce que j’avais déjà pu voir. Des combats classiques, si je puis dire. Attaque, défense, saut, esquive, coup spécial. Il y a toujours l’aspect bras extensibles qui modifient pas mal le gameplay habituel. Les contrôles sont assez simples, mais la maîtrise des coups n’est pas évidente. De même dans les combats « seul contre tous », jusqu’à 4 joueurs. A la différence qu’ici, il faut combattre 3 adversaires. Et la difficulté principale est de savoir qui viser en premier. J’ai eu l’impression qu’il n’était pas vraiment possible de changer de cible. Ou alors je n’ai pas compris la manipulation à faire… Du coup il ne restait plus qu’à enchaîner les coups sur l’adversaire qui me faisait face pour passer au suivant. Avec une préférence pour les prises au corps.

 

ARMS - duo Ninjara

 

Dans les matchs à 2 contre 2, peu de différences, mais les 2 coéquipiers sont reliés par un cordon élastique. Quand l’un des deux prend un coup, ce sont les deux qui reculent à cause du choc. Et impossible d’esquiver trop loin si l’autre ne bouge pas. Toute la stratégie est à revoir, et il faut prendre garde à tout. Très intéressant, mais loin d’être facile.

 

ARMS - combat à 4

 

Enfin, le volley-ball était la grosse nouveauté jouable pendant la démo. Le ARMS Direct avait fait mention de ces nouveaux modes, avec le basket. C’était le mode que je voulais tester avant tout, et j’ai eu la chance de tomber dessus immédiatement au Go Play One, même si ce fut très rapide.

Les parties de volley peuvent se jouer à 2 ou à 4. Il s’agit de faire en sorte que la balle explosive ne tombe pas sur notre terrain. Contrairement au « vrai » volley, il est possible de taper la balle plusieurs fois. Surtout, grâce aux bras extensibles, on peut aisément dépasser le filet. Mais plus facile à dire qu’à faire. Et j’avoue que ce fut souvent assez laborieux. Mais je pense que le fait de ne pas bien connaître les caractéristiques des armes n’a pas dû aider. Certaines étaient trop lourdes et pas assez réactives pour ce mode de jeu.

 

ARMS - volley

 

Le petit bonus, c’est la possibilité de s’entraîner en attendant que les combats des autres sous-groupes de terminent, même si ce n’est jamais très long. Pendant cette petite période, notre personnage fait face à des cibles, qu’il faut détruire au fur et à mesure. Certaines sont dorées et permettent de récolter quelques points supplémentaires. Points gagnés à chaque combat en fonction de nos performances au passage, mais je n’ai pas bien compris leur utilité… S’ait-il des mêmes pièces utilisables dans l’arsenal ? Quand le prochain combat est disponible, la session d’entrainement s’arrête automatiquement.

 

ARMS - entrainement

 

 

Quelques informations en plus avec le manuel

Autre catégorie visitable, le manuel. Il permettait d’obtenir de précieux renseignements et j’ai pris la peine de regarder rapidement les différentes pages. Le tout sur peu de pages, juste 2 ou 3 à chaque fois, mais suffisant pour renseigner le joueur et donner quelques spécificités. Enfin, surtout de faire des captures d’écran pour les regarder plus tard !

Qu’y trouve-t-on ?

Déjà les différents détails du menu. En quoi consistent les matchs versus, non classés, classés, mais aussi le volley, le basket ou le mode survie. Beaucoup des éléments précisés ici ont déjà été mentionnés pendant le ARMS Direct, mais c’est toujours bien de les retrouver ici. J’y ai par exemple un peu mieux compris en quoi consistait vraiment l’arsenal. Pas vraiment une boutique, on y dépense les pièces durement gagnées pour tenter de gagner de nouvelles armes en combattant contre des cibles.

 

ARMS - Manuel

 

Tout un chapitre est également consacré aux personnages. Une pages parle de leur histoire, tandis qu’une deuxième explique rapidement leurs particularités. Là encore, beaucoup de choses sont déjà connues, mais j’ai eu quelques surprises, n’ayant pas suivi toutes les news sur le jeu jusqu’à présent. C’est ainsi que j’ai découvert quelques infos croustillantes / utiles sur Helix, Ninjara ou d’autres personnages.

 

ARMS - explication sur personnages

 

Et bien évidemment, un manuel n’en serait pas un sans l’explication des commandes. Le jeu peut se jouer avec toutes les configurations possibles, et dispose de 2 types de commandes différentes. D’un coté les Joy Cons en Motion Control. C’est de cette façon que j’avais testé le jeu la première fois. Un Joy Con dans chaque main, les commandes répondent aux mouvements, donc c’est assez intuitif. Quelques boutons sont tout de même utilisés pour sauter, esquiver… La deuxième possibilité, c’est l’utilisation comme une console « classique », avec le Grip, en mode tablette, avec le Pro Controller ou encore un seul Joy Con.

 

ARMS - commandes

 

 

Un jeu technique et fun

Ce qui m’inquiète un peu avec ce jeu, c’est son côté très technique. La démo ne permettait pas d’essayer toutes les armes ou tous les personnages, et encore moins de connaître leurs caractéristiques (le poids surtout). Du coup, j’y suis un peu allée au hasard, essayant divers personnages et armes. Autant j’ai gagné beaucoup de matchs au début (la chance du débutant), à partir du moment où j’essayais de vraiment comprendre le fonctionnement, j’avais l’impression d’être de plus en plus perdue.

Mes préférences pour ce qui est des personnages sont allées à Min Min et Ninjara. Master Mummy était beaucoup trop lourd et lent, Helix peu maniable, et pour les autres, je n’ai pas accroché et n’avait pas spécialement envie d’aller plus loin avec eux. A voir dans le futur en fonction d’entraînements plus poussés.

 

ARMS - victoire

 

Ce jeu demandera donc une grande maîtrise, et je ne sais pas trop si je m’en sortirai. Mais son côté fun m’a beaucoup plus. Quand on ne s’y connait pas beaucoup, les bras extensibles surprennent vraiment. Et lors d’une bonne soirée entre amis, je pense que ce sera vraiment le jeu à sortir !

Autre point très positif sur ce jeu, ce sont ses graphismes. ARMS reste un jeu Nintendo, donc nous sommes habitués aux graphismes soignés et type dessins animés. Et rien n’a été laissé au hasard. Les détails des personnages, des arènes, mais aussi des actions… En plein combat, pas évident de prendre le temps d’observer ce qu’il s’y passe, mais une fois que notre personnage est KO lors d’un combat à 3 ou 4, il est possible d’admirer le reste du combat. Les coups spéciaux, les attaques un peu plus fortes, laissent place à une mini-cinématique qui imprègne encore de l’ambiance du jeu.

 

ARMS - effet de combat

 

 

Des avis partagés

Ce qui me rassure, c’est quand je vois les différents avis sur le jeu. Certains n’ont pas eu envie de tester la démo, le jeu ne les intéressant pas de base. D’autres se sont laissés tenter, hypés ou non, et ont changé d’avis ou au contraire ont été conforté dans leur idée !

 

 

A Paris, le jeu m’avait bien plu par son côté fun, même si je n’adhère généralement pas aux jeux de combat. Les quelques parties contre mon homme ou Samy avaient eu raison de moi, et j’avais pris la décision d’acquérir le jeu malgré mes nombreuses défaites.

Après cette session d’essai, mon avis est un peu plus mitigé, surtout parce que j’ai un peu peur de ne pas être à la hauteur. Je sens que des combattants hors pairs vont vite faire surface dans les matchs classés. Ce n’est pas plus mal pour eux, mais beaucoup moins pour moi !

Du coup, je prendrai quand même le jeu, mais je me doute que je n’y jouerai pas tant que ça. Il servira surtout aux soirées entre amis (local ou online) ou petits matchs à la maison. Mais pour ce qui est des matchs classés, je ne suis pas certaine de beaucoup me laisser tenter.

 

2 Responses

  1. moi même je n’ai pas pu tester… seul la session de 2h du mat est possible mais dur de rester super éveillé. Je ne suis pas fan des jeux de combat, encore moins du multi (splatoon en est un bon exemple) mais curieux quand même je suis (Yoda).

    • Impossible pour moi de tenir jusqu’à 2h du matin pour essayer la démo!! C’est pour ça que je n’ai pu en faire qu’une seule, et le week-end prochain je ne pourrai pas du tout m’y remettre…
      J’espère un bon prix pour le jeu, parce que j’ai envie de le prendre dans tous les cas, même si je n’y jouerai pas souvent !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

En live !
Absente
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :