banniere Paris Manga 25

 

Paris Manga, une des grandes conventions que j’avais envie de faire, moi petite provinciale du Sud… A chaque édition, je vois des invités exceptionnels, côté séries, films, jeux vidéo et animation japonaise, et j’ai envie d’y être. Cette année, la présence de Richard Dean Anderson nous a motivé (surtout monsieur) pour monter. j’ai donc pu découvrir cet événement qui m’attirait depuis si longtemps… Et puis quelques invités m’intéressaient particulièrement, surtout Andrea Parker, et Brian Krause !

Dès que j’ai su que nous serions à Paris Manga, j’ai fait une demande d’accréditation pour couvrir l’événement, qui m’a été refusée. Il s’agit d’un grand salon, très demandé, et je comprends tout à fait qu’en tant que petite blogueuse, je ne fasse pas partie des priorités. Et j’en ai donc profité pour me faire plaisir un maximum, en m’offrant une entrée VIP, me permettant notamment d’attendre beaucoup moins longtemps pour les dédicaces et photos. J’allais enfin pouvoir rencontrer Miss Parker en vrai, une de mes idoles étant plus jeune (et encore maintenant), j’étais donc aux anges. Je n’aurais peut-être pas pu en faire autant en devant couvrir le week-end pour le blog, donc ce fut un mal pour un bien. Et ça ne m’empêche pas de vous faire un petit compte-rendu de ma visite !

 

Une arrivée VIP (ou pas)

Ce fut la première fois que je faisais une convention avec un pass VIP. Je m’attendais donc à profiter encore mieux, et découvrir les avantages qu’il y a de payer son billet presque 3 fois plus cher que les autres. Et je dois dire que dès les premières minutes, je ne fus pas déçue ! Enfin… plus ou moins… Nous sommes arrivés à Paris en avion, donc sur place après l’ouverture des portes pour les VIP (théoriquement à 8h30), mais un peu avant les autres préventes (aux alentours des 10h). Une fois devant le bâtiment, des files d’attente énormes, même dans les escalators à l’intérieur, sauf sur le côté, pour les presse et VIP, bien plus chanceux. On nous indique de prendre l’ascenseur pour monter au premier étage, et je me dis que l’entrée va être facile et immédiate ! Mais une fois en haut, la masse de personne est énorme ! Tout le hall est rempli de monde, il n’y a aucune file, nous ne savons pas où aller !

Un journaliste interpelle quelqu’un du staff, qui nous demande de la suivre. Ce que nous faisons, au milieu de la foule. Et puis d’un coup, plus rien… Je me dis que nous arrivons à la vraie file concernée (même si rien n’est formalisé), mais après plusieurs minutes d’attente, je me rends compte qu’on a juste perdu de vue le staff et le journaliste, qui sont allés bien plus vite que nous. Il nous faut donc nous frayer un chemin parmi ce bain de foule de visiteurs qui attendaient leur tour. Fort heureusement, ils sont hypers compréhensifs en voyant le billet VIP, mais ce ne fut pas facile ! Une fois passée la première porte, il a fallu faire de même pour passer la sécurité, puis le contrôle des billets ! Nous sommes donc entrés plutôt rapidement, mais en devant jouer des coudes, ce qui m’a valu le surnom de “brise-glace” par mon cher et tendre (car c’est moi qui étais devant à faire le passage). Fort heureusement, ce fut beaucoup mieux le lendemain. Est-ce parce que nous sommes arrivés à l’heure des VIP, ou parce que les organisateurs avaient un peu arrangé les choses ? Nous ne le saurons pas… Mais j’avais mentionné le problème à quelqu’un de l’accueil qui avait été surpris, donc peut-être que quelque chose avait été fait.

Le bonus du billet, ce fut également un lot de goodies assez sympathique. Nous avions le pass Sci-Fi, et donc des lots associés. Soit un sac Battlefield 1, un mini Lego Star Wars, des comics, des dédicaces d’invités précédents (j’avoue ne pas savoir de qui il s’agit), un t-shirt Atari (très joli, mais trop grand pour moi), un coffret DVD Death Note 2 (que j’ai hâte de regarder), un pack de cartes Power Rangers et un joli tour de cou pour montrer à tout le monde notre statut (enfin, surtout pour le staff dans les files d’attente). Un très joli lot, même si j’aurais probablement préféré la version manga. Mais je ne vais pas râler hein, c’est déjà énorme, et j’avais choisi le billet Sci-Fi pour les coupe-files des acteurs US.

Par contre, pas de vestiaire sur place, donc impossibilité de poser le sac quelque part, ni la veste et nos achats. Et là, je parle pour tout le monde bien sûr ! Je trouve ça vraiment dommage d’ailleurs. c’est aussi la raison pour laquelle nous sommes arrivés un peu plus tard. J’avais vu cette information à l’avance, et nous avions dû passer à l’hôtel poser notre valise avant de venir sur place, ce qui retarde un peu. Vu la grandeur de l’événement, un coin vestiaire ne serait vraiment pas de trop.

Mais au moins, nous voilà dans le hall unique du Paris Manga, suffisamment tôt pour que les allées ne soient pas pleines de monde, prêts à en profiter !

 

 

Des stands communs mais toujours plaisants

Une fois entrés, et les contremarques pour les photos et dédicaces récupérées, nous avons fait un tour du salon. Et je dois dire que la déception a continué un petit peu. Le hall est très grand, mais il y a beaucoup de place réservée pour les files d’attente des invités, et finalement assez peu de stands pour la surface (comparé à ce à quoi je m’attendais). La plupart d’entre eux étaient d’ailleurs très classiques, avec des mangas, des figurines, des goodies diverses et variées… Plusieurs jeunes créateurs étaient également présents, et j’ai noté un stand d’un manga qui m’a pas mal interpellée, celui de O.S.E.

Un futur manga français qui devrait sortir bientôt, et pour lequel j’ai beaucoup accroché au design et à l’histoire. J’ai aussi pu discuter avec le scénariste et le dessinateur, même s’ils n’ont pas voulu m’en dire beaucoup plus, histoire de garder le suspens. Il s’agit d’un seinen axé sur les phobies des gens, et un système de réalité virtuelle pour les affronter. Mais ça semble beaucoup plus complexe et prenant que ça, et j’ai hâte d’en savoir un peu plus.

 

Paris Manga - OSE

 

Si on met de côté le centre du hall qui rassemble tous les stands assez communs, on remarque toutefois que tout autour, il y a de quoi faire, avec pas mal d’activités pour tout le monde. Des jeux vidéo, avec un stand Nintendo énorme, plusieurs 3DS et Switch en accès libre, et de nombreux tournois organisés tout au long du week-end, mais aussi un stand PlayStation avec de la VR et plusieurs PS4. J’ai même pu tester la démo de Birthdays The Beginning, qui finalement ne m’a pas tellement plu. Une grande scène à côté accueillait des sessions endiablées de Just Dance, avec un public à la fois sur la scène, mais aussi devant. Une très bonne ambiance entre la musique et le public dansant !

Proche des files d’attente des doubleurs et Youtubeurs, des voitures de films. Cela devient de plus en plus courant dans les salons, pour mon plus grand plaisir. Il y avait les habituelles DeLorean et Ford Anglia d’Harry Potter, mais aussi des modèles issus de Transformers, vraiment très belles ! L’espace autour était assez grand pour en profiter sans se marcher dessus, ce qui est quand même assez rare il faut le remarquer.

Et puis dans un coin, proche de tous les stands de nourriture, un espace très étonnant pour ce genre d’événement. Je savais qu’il y avait du catch à Paris Manga depuis longtemps, mais ça surprend toujours. Ce fut d’ailleurs pour moi l’occasion de découvrir un peu, et je dois dire que j’ai trouvé ça surjoué et ridicule au possible. Mais c’est le principe, et beaucoup aiment, alors pourquoi pas. Même si j’ai du mal à comprendre ce que ça vient faire ici… On a quand même regardé un combat, histoire de dire qu’on avait essayé, puis on a continué notre tour du salon.

 

Paris Manga - catch

 

Au final, j’ai trouvé que les stands n’étaient pas exceptionnels, le hall à la fois grand mais pas trop rempli (point à la fois positif et négatif). Par contre, beaucoup d’animations à droite à gauche, et pour tous les goûts. Sans oublier toutes les scènes et leurs programmations. Comics, manga, Sci-Fi, cosplay, et j’en oublie peut-être. Pour une fois, je suis surtout restée près de la scène Sci-Fi, avec les conférences des acteurs et essayant de participer aux quiz proposés. Mais trop durs pour moi, et les quelques réponses que j’avais, je n’étais soit pas assez rapide, soit trop loin pour être vue. Car un autre détail sur les VIP, c’est qu’ils n’ont pas de places attitrées autour des scènes. Il faut donc se poser là où il y a de la place, s’il y en a…

 

Paris Manga - Conférence acteurs

 

Enfin, comme dans toute (grande) convention, les cosplay étaient nombreux, et de belle qualité. Dans toutes les allées du hall, on pouvait se retrouver nez à nez avec un personnage plus ou moins étonnant, et plus ou moins bien fait. Ça fait partie de l’âme de ce genre d’événement, et contribue à la bonne ambiance sur place. Je n’ai malheureusement pas pu assister aux concours de cosplay organisés, faute de temps, mais ceux que j’ai vu dans les allées laissaient sous-entendre une forte compétition !

 

 

Et surtout, de supers invités !

Ce qui fait la grande force de Paris Manga, c’est clairement sa liste d’invités ! C’est d’ailleurs ce point qui m’a toujours fait baver (et la raison pour laquelle je m’attendais à mieux pour le reste). Une convention “classique” (je mets donc de côté le MAGIC), arrive à avoir 1 ou 2 personnalités connues (acteur / mangaka…), plus quelques doubleurs et/ou YouTubeurs. Ici, ce furent plusieurs grands acteurs, quelques-uns très grands, des designers de l’animation japonaise, une multitude de doubleurs et de youtubeurs, et j’en passe. Vous voulez en savoir plus ?

Les 2 grands acteurs invités, c’était Pamela Anderson, et Richard Dean Anderson (RDA). Tous deux ont attiré énormément de monde, surtout ce dernier. Il faut dire qu’on les voit pas souvent en France, donc plusieurs personnes ont fait le détour juste pour les voir. Par contre, qui dit invités de prestige, dit files d’attente en conséquence ! Je ne me suis pas préoccupée de Pamela Anderson, mais monsieur devant voir RDA, je peux au moins vous parler de ce qui l’attendait. En tant que VIP, plus d’une heure d’attente pour les photos (surtout à cause d’un retard dans sa conférence qui était juste avant, mais aussi du nombre de personnes sur place). Et la file des autres visiteurs qui voulaient le voir était plus qu’impressionnante ! De longs serpentins, qui se terminaient au milieu des allées. Le tout pour un créneau initial de 1h05… RDA devait enchaîner avec une session de dédicace de 30 minutes, un “Meet and Greet” de 15 minutes, et revenir pour 45 minutes de dédicace. Autant vous dire que rien n’a fonctionné comme prévu, tellement ils avaient vendus de billets ! Les photos ont duré beaucoup plus tard, il me semble qu’il y a eu plusieurs Meet and Greet pour satisfaire tout le monde, et les dédicaces ont commencé vers 16h30-17h pour se finir après 19h, soit bien après la fermeture du salon (qui était à 18h). Cela à la demande de RDA, qui a tenu à faire toutes les dédicaces vendues, malgré la quantité. Je n’ai donc croisé mon homme que le matin, puis dès 14h, je ne l’ai plus revu, il était perdu dans les files d’attente interminables…

 

Paris Manga - Richard Dean Anderson

 

Pour ma part, j’ai été plutôt intéressée par Andrea Parker (Miss Parker dans Le Caméléon, une de mes idoles étant plus jeunes), et Brian Krause (Léo Wyatt dans Charmed). Il y avait également Hafþór Júlíus Björnsson (la Montagne dans Game of Thrones), John Wesley Shipp (Flash), Seth Gilliam (The Walking Dead). Pour tous ces acteurs, l’attente fut beaucoup moins longue, et la gestion des dédicaces ensuite plus facile également. J’ai donc eu l’immense honneur de rencontrer une de mes actrices favorites, un acteur d’une série que j’adore, d’avoir une photo avec eux, et de la faire dédicacer en échangeant quelques phrases et un câlin avec eux. Et j’avoue que j’ai adoré ça !! C’était ma première rencontre d’acteurs, mais je pourrais y prendre goût… Ils étaient très abordables et souriants, et pour ces deux acteurs en particulier, ils n’ont presque pas bougé depuis leurs rôles pourtant pas si récents dans les séries de mon enfance !

Par contre pour les dédicaces, l’absence de file dédiée pour les VIP et PMR rendait l’accès un peu compliqué, car il fallait là encore s’imposer et dire aux autres pourquoi on devait leur passer devant. Moi qui ai du mal à faire valoir mes avantages, ce fut assez difficile.

 

Paris Manga - Pamela Anderson

Une Pamela Anderson méconnaissable, très souriante et à priori fort sympathique

 

Côté manga, je dois dire que je n’ai pas beaucoup regardé ce qu’il se passait, mais je peux au moins vous dire qu’il y avait Junichi Hayama (notamment chara-designer sur Jojo’s Bizarre Adventure : Phantom Blood ou Ken le survivant 2), Mamoru Yokota (directeur d’animation dans Death Note), et Chikashi Kubota (chara-designer et directeur d’animation pour One Punch Man, entre autres). Les titres proposés, et le fait qu’il ne s’agisse là que d’animation et non pas de manga papier, m’ont peu intéressés, mais ils ont également attiré du monde.

Pour les doubleurs, la liste était tellement grande qu’elle était différente sur les deux jours. Je n’ai pas pu croiser tout le monde, mais j’ai pu aller voir ceux des personnages que j’affectionnais le plus, notamment Benoit Dupac (doubleur de Brian Krause), Bernard Lanneau (doubleur de Kevin Costner, Jeff Goldblum pendant quelques temps, James Ellison de The Sentinel…), Dominique Vallée (voix de Piper, toujours dans Charmed), ou encore Georges Caudron (doubleur de David Duchovny), pour ne citer qu’eux et quelques exemples de voix. La liste est impressionnante, je vous invite à voir sur le site si ça vous intéresse.

 

Paris Manga - Emmylou Homs

Emmylou Homs, la voix d’Anna d’Arendelle par exemple

 

Et bien sûr, une quantité de youtubeurs tout aussi grande. Du jeu vidéo, du manga, des voyages au Japon, de la culture japonaise… Beaucoup de domaines étaient représentés, avec des personnalités très appréciées. La partie du hall qui leur était réservée était très souvent pleine, avec plusieurs files côte à côte.

Pour chaque invité, il y avait donc la possibilité de photoshoot, de dédicaces, mais aussi des conférences et/ou sessions de questions-réponses. Ce que nous avons pu constater pour les acteurs US qui nous intéressaient, c’est qu’ils sont adorables, et très proches de leurs fan. Une ambiance vraiment appréciable, même si ça dépend toujours des invités en question. Mais en général, ceux qui se déplacent sont les meilleurs !

 

Paris Manga - Andrea Parker

Andrea Parker en shooting photo au début d’une des conférences “acteurs nostalgie”.

 

Je ne vous le cache pas, j’ai été plutôt déçue de l’événement dans sa globalité, surtout sur le moment. Probablement parce que je m’attendais à beaucoup plus, vu sa notoriété et sa longévité (25ème édition tout de même). La gestion des files, que ce soit à l’entrée ou pour les dédicaces, nécessite d’être grandement améliorée, et quelques petits ajouts comme un vestiaire ne seraient pas de trop. De plus, les stands et animations proposés ne sont pas exceptionnels, et ne surpassent en rien d’autres conventions plus modestes ailleurs en France.

Par contre, le très gros point positif est clairement la liste des invités proposés. Je n’ai jamais vu ça ailleurs, que ce soit pour cette édition ou pour les autres. La quantité mais aussi et surtout la qualité des invités sont toujours impressionnantes, et il est d’ailleurs impossible de réussir à voir tout le monde, sauf en étant VIP, et encore ! De ce que j’ai vu, il faut faire un choix entre les invités ou le reste du salon… Le mien fut facile, ce fut clairement pour les invités. J’ai vu voir Miss Parker et Léo !! Je n’y aurais jamais cru déjà séparément, mais sur un même week-end encore moins ! Et à des tarifs plus que raisonnables, comparés à d’autres. Il faut tout de même prévoir un petit budget et beaucoup d’attente pour en profiter, mais ça peut les valoir selon votre envie.

Au final, malgré un début chaotique, nous y avons passé un bon moment. Il y règne une très bonne ambiance de passionnés, et c’est finalement ce qui prime sur tout le reste.

 

Je vous invite enfin à jeter un œil à l’album photo plus complet, sur la page Facebook du blog (accessible librement, même sans compte).

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :