Hier nous avons eu la bonne nouvelle de l’annonce de Nintendo Badge Arcade en Europe, et ce matin j’ai eu la bonne surprise de constater que le logiciel était déjà sorti aux États-Unis. Ni une ni deux, je le télécharge pour pouvoir le tester au plus vite!


Là, je suis accueillie par un petit lapin rose à l’entrée d’une salle type salle d’arcade, qui m’explique le fonctionnement du jeu, semblable aux machines à pinces que l’on trouve dans les fêtes foraines. Pour jouer, il faudra payer, et avec de l’argent réel (il nous montre d’ailleurs un petit lapin rose plus réel que lui pour bien nous l’illustrer…) car il faut bien payer les développeurs du jeu, qui continuent à travailler dessus pour nous proposer de nouveaux badges. Toutefois, si nous sommes trop radins pour payer, nous aurons droit à des parties gratuites de temps en temps.
Dans le jeu US, il faudra compter 1 dollar pour 5 parties. Autant dire que je m’attends à du 1 euro pour 5 parties également.

Le principe est simple : il suffit de maintenir le bouton soit en appuyant avec le stylet, soit avec le bouton A, et de le lâcher quand on veut faire descendre la pince. Monsieur le lapin nous offre au passage 5 parties pour qu’on puisse s’essayer au fonctionnement de la machine (il est trop généreux).

Ma première acquisition : l’étoile de Mario. En même temps, elle était au-dessus de la pile et la pince l’a très bien attrapée. Deuxième essai nul, mais au troisième, je récupère 2 articles en une seule fois, une pièce et un bloc! Quatrième rien, et au cinquième essai j’ai le champignon que je visais. Pas de Mario ni de Goomba, c’est bien dommage mais ils semblaient difficilement accessibles (les captures d’écran sur Miiverse ne sont pas possibles lors des parties sur machines).

4 objets sur 5 parties, mais 2 nulles, cela présage une aventure longue et coûteuse si jamais je veux des objets rapidement. Sinon il faudra prendre son mal en patience! Je retiens quand même que la pince est grande et arrive assez facilement à attraper les objets, beaucoup plus que dans les fêtes foraines, ouf!

Une fois les badges récupérés (en appuyant dessus avec le stylet), un menu nous propose de voir notre collection ou de placer les badges sur le menu Home. Dans ce cas, nous allons directement à notre propre menu, avec une barre en haut affichant les badges disponibles. Il suffit de glisser-déposer les badges où bon nous semble dans les emplacements libres du menu pour le personnaliser selon nos envies, facile.

      
A gauche mon nouveau menu (encore simple), à droite un des exemples fournis…

En tout cas, ce n’est pas tout, mais les parties gratuites, c’est fini pour aujourd’hui, alors si on veut continuer, il faut payer! Ben désolée mais ce ne sera pas pour moi, j’attendrai ma partie de demain! Je vais quand même faire un petit tour pour voir comment est le logiciel une fois le tuto passé.
Au niveau des machines, il y a pas mal de choix déjà disponibles. Une fois qu’on a des parties libres, on peut choisir la machine voulue, et il est possible d’alterner autant de choix que nécessaire avec les parties à disposition, ce n’est pas une obligation d’utiliser toutes ses parties sur la même machine. Les nouvelles machines sont notées avec un « New« , et des points d’exclamation permettent d’identifier les machines dont c’est le ou les derniers jours, comme celle avec les consoles rétro, bien dommage! J’espère qu’elles seront encore là demain, que je tente ma chance pour en avoir au moins une!

Je note également que certains badges ne sont pas de simples vignettes, mais peuvent remplacer les logiciels et être utilisés pour les lancer, comme l’appareil photo, les paramètres ou encore la place streetpass! Voilà des badges que je vais m’empresser d’avoir en priorité!

       

Le reste du salon d’arcade est composé d’une salle d’aide, de la galerie Miiverse, que je ne suis pas allée voir. Il y a aussi un piédestal montrant le nombre de badges acquis qui évolue en fonction du nombre. Je n’ai pour le moment que 4 badges, et il y a donc un livre en bronze comme sculpture. La lapin m’a juste indiqué qu’à partir de 20, je devrais avoir avoir une surprise, donc à suivre…

La dernière salle, qui a son importance, c’est l’ascenseur permettant d’accéder à la boutique de thèmes spéciaux. Ceux-ci sont exclusifs au logiciel et peuvent être acquis en achetant un certain nombre de parties (et oui, presque rien n’est gratuit au final par ici…). Ils sont fait pour pouvoir placer les badges correspondant et faire quelques chose de sympa. Actuellement, c’est le thème Mario Kart, qui irait très bien avec les vignettes associées, présentes dans les machines. Pour pouvoir l’obtenir, il faut acheter 10 parties, soit 2 dollars à dépenser. Quand on pense qu’un thème coûte entre 1,50 et 2 euros, cela peut valoir le coup de temps en temps si un thème nous plait vraiment. Car pour un prix équivalent, on pourra avoir quelques badges associés.

Edit du 12/11/2015 : après avoir relancé le jeu aujourd’hui pour voir si j’avais bien une partie gratuite, je me suis aperçue qu’en fait, on a droit tous les jours à une « partie » dans la salle d’entraînement. Cette salle ne permet pas d’obtenir des badges, ils sont tous en bois, mais certains d’entre eux permettent d’obtenir des parties gratuites réelles. J’ai pu en avoir 3 grâce à cela, mais malheureusement je n’ai eu aucun badge après mes 3 parties catastrophiques… 🙁
Nous ne sommes plus dans le free-to-play mais clairement dans le pay-to-play pour ce logiciel, vu le peu de possibilités gratuites. Néanmoins, ça reste une application qui permet de personnaliser notre menu Home, donc à chacun de voir s’il veut payer pour cela ou non. Personnellement, je ne pense pas y mettre beaucoup d’argent, mais peut-être que de temps en temps je ferai quelques achats pour agrémenter un peu plus vite mon menu et si un thème exclusif me plait.
Malgré tout, je me connais et je sais que dans les premiers temps, j’aurais du mal à m’empêcher de craquer, parce qu’en dehors des vignettes obtenues, le principe même du jeu de pince est prenant, et tout le monde sait combien il est frustrant de ne pas obtenir la peluche souhaitée dans les fêtes foraines (et qui nous revient au final beaucoup plus chère que si on l’avait achetée séparément…)

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :