Koch Media GC2017

 

Voici le dernier article des jeux testés lors de la gamescom 2017. Il arrive un peu tard, et je m’en excuse, mais fort heureusement, tous les jeux ne sont pas encore sortis depuis. Encore que même dans ce cas, parler de mon avis sur lesdits jeux, aussi court soit-il, peut être un point utile même après coup.

Cette fois-ci, c’est au tour de mon rendez-vous chez Koch Media. Enfin, plus particulièrement de 2 rendez-vous : Sonic Forces puis NIS America, avec une présentation de plusieurs de leurs jeux à venir.

 

 

Sonic Forces

sonic forces GC2017

 

J’avais pu le tester à Paris pour une courte session, celle-ci fut bien plus longue. Et surtout, elle m’a donné un très bon aperçu de chaque type de niveaux. Sonic Forces est un jeu qui dispose de niveaux modernes, en 3D, dans le genre de Sonic Colours et Sonic Generations, de niveaux classiques rétro comme les premiers Sonic, et d’un mode Hero avec un tout nouveau personnage dans des niveaux 3D. L’avatar pourra être personnalisé, mais pour la démo, il était déjà tout prêt.

Pendant la démo, j’ai donc eu l’occasion de tester les 3 types de niveaux. Et je dois dire que c’est très beau. Et comme tout Sonic, c’est rapide ! Le fait que j’y ai joué avec une manette PS4 n’a pas beaucoup aidé, j’avais un peu de mal avec les contrôles. Personnellement j’ai une préférence pour les niveaux rétro, j’ai eu beaucoup de mal avec les derniers Sonic en 3D. Mais la beauté du jeu et de l’OST font clairement envie. Les graphismes des niveaux modernes sont époustouflants, colorés et profonds. Les niveaux semblent grands, avec beaucoup d’exploration. Attention à ne pas trop se laisser entraîner par la vitesse, c’est tout le contraire pour profiter pleinement du jeu.

Je ne doute pas que les fans de Sonic devraient être ravis de ce nouvel opus avec la variété des niveaux et l’apparition d’un avatar. Pour ma part, j’hésite encore un peu à me lancer dans l’aventure complète malgré tout.

 

 

NIS Amercia

 

Avec NIS America, je n’ai pas pu mettre la main sur un jeu, mais nous avons eu droit à une présentation complète sur une grande quantité de jeux, puis de démos en live sur quelques-uns d’entre eux. Petite problématique, tout était en anglais, et je dois reconnaître qu’à l’oral, je ne suis pas des plus à l’aise. J’ai donc probablement raté certains points clé de la présentation et je m’en excuse. Du coup, je vais axer surtout sur les démos et ce que j’ai pensé des images que j’ai pu voir quand c’était possible.

 

YS VIII Lacrimosa of Dana

ysviii

 

Un action-RPG pour consoles Sony. Sachant que je ne pourrai me poser sur le jeu, j’avoue ne pas avoir suivi le scénario complet, mais pour ceux qui sont intéressés et qui ne l’ont pas encore pris, je peux au moins dire que le jeu est très beau. Au cours du jeu, les combats sont en temps réel, ce qui a tendance à me rebuter pour des gros monstres comme j’ai pu voir. Du coup la stratégie doit être rapide. Chaque personnage dispose de forces et faiblesses selon le type d’ennemis, et cela est représenté par une petite icône. Il ne faut donc pas hésiter à changer de personnage en fonction, afin de tirer profit de faiblesses des ennemis. De plus, de nouvelles capacités peuvent être apprises en plein combat, leur maîtrise sera indispensable pour combattre certains ennemis.

Du coup, je ne peux pas vous en dire plus. Mais si vous aimez les RPG, très beaux, avec des décors sublimes, des gros monstres et un maximum de capacités à apprendre, je pense que le jeu pourra assurément vous plaire.

Sorti depuis le 15 septembre.

 

 

Dangarnronpa V3 – Killing Harmony

danganronpav3

 

Un autre jeu pour consoles Sony. Mais si je n’y ai jamais joué, j’en ai beaucoup entendu parler et j’étais très curieuse de voir ce que ça pouvait donner. Il s’agit d’un visual novel tactique, avec des graphismes très spécifiques types animés / comics. Pour ce nouvel opus, pas besoin de connaître les précédents, l’histoire et les personnages sont tout nouveaux, et de nouvelles mécaniques de jeux ont été ajoutées pour renouveler un peu la série.

Les personnages se retrouvent dans une école qui semble laissée à l’abandon, où se déroule un jeu étrange. Car pour sortir de ce lieu, les étudiants doivent en tuer d’autres. Des procès ont lieu après chaque meurtre pour tenter de découvrir qui est responsable. Recherche d’énigmes, audition des personnages, décompte stressant, cette phase du jeu m’a beaucoup plu. Lors de l’examen des salles, une option permet d’enlever du décor tout ce qui a déjà été examiné. Cela peut rendre le jeu trop facile pour certains, mais pour d’autres ça permet aussi de pouvoir laisser le jeu en pause quelques temps sans avoir à se rappeler de tout ce qui avait été fait avant.

Si un jour la licence est portée sur Switch, je me laisserai probablement tenter, ce que j’ai vu m’a beaucoup attirée. Comme pour tout visual novel, il y a beaucoup de texte à lire, mais le jeu semble bien rythmé, et très prenant. De plus, sur cette version, les textes peuvent être en français, ce qui n’est pas négligeable pour bien comprendre toutes les nuances qu’il peut y avoir lors des procès. Les voix elles sont en japonais ou en anglais, à la préférence du joueur.

Sorti depuis le 29 septembre.

 

 

Culdcept Revolt

culdcept

 

Voilà un jeu qui m’intéressait beaucoup plus, et que je suis d’ailleurs en train de tester grâce à un code obtenu lors de cette présentation. Malheureusement, il n’y a pas eu beaucoup d’informations données ici en dehors de ce que je savais déjà via les communiqués de presse. Personnellement, je ne connaissais pas la licence, qui arrive en Europe pour ses 20 ans justement. Il s’agit d’un jeu qui mélange jeu de cartes et jeu de plateau, et qui demande pas mal de stratégie. Un mode multijoueur a été ajouté, que ce soit en local ou même en ligne, dans le monde entier. Ainsi, même après la quête principale, le jeu est loin d’être terminé.

Je vous en dirai plus dans mon test, une fois que j’aurais suffisamment avancé dans le jeu.

Sorti depuis le 6 octobre.

 

 

Touhou Kobuto V : Burst Battle

touhou-kobuto-v

 

Une nouvelle licence qui arrive sur Switch, entre autres, après avoir délaissé Nintendo de nombreuses années (je crois). Un nouveau shoot’em up en 3D dans l’univers des Touhou qui met en scène plusieurs demoiselles. Ne connaissant rien de la licence, je préfère ne pas raconter de bêtises. Mais le système de tir m’a paru bien élaboré, et le fond en 3D assez étonnant. Et surtout, le jeu supporte la VR, mais uniquement sur PS, évidemment.

L‘avantage de la Switch : en multijoueur, un Joy Con est suffisant par joueur, donc pas besoin d’avoir une deuxième paire à disposition pour jouer.

Sortie prévue le 13 octobre 2017.

 

 

Yomawari  Midnight Shadows

yomawari

 

Dès les premières images, j’ai bien aimé le jeu. Puis j’ai vu qu’il s’agissait d’un survival horror, et là, j’ai su que ce n’était pas pour moi. Toujours est-il que le jeu est très bien fait, en vue isométrique avec des graphismes très détaillés. Le personnage principal est un petite fille qui a perdu ses amis et doit les retrouver. Mais il fait sombre et sur le chemin, des fantômes et autres créatures rôdent… Le design de la petite fille semble assez enfantin, elle est tout mimi par sa taille et son visage, les icônes du jeu sont claires, mais tout le reste du décor est particulièrement sombre, en dehors de ce que sa lampe torche éclaire. Car pour avancer dans une forêt effrayante ou même en ville, quand il fait noir et qu’on a peur, mieux vaut regarder en face de soi, là où il y a de la lumière, et surtout pas sur les côtés… Il faudra avancer sans croiser de fantômes, au risque de mourir de peur.

Je sais que ça plaira à certains d’entre vous. Le jeu est plein de détails qui lui donnent un petit quelque chose en plus. La carte sous la forme de post-it et de dessins à la main comme si c’était la petite fille qui la faisait au fur et à mesure du mieux qu’elle pouvait, son coeur qui bat de plus en plus fort quand elle a peur, immergeant encore plus le joueur, les différentes bruitages du jeu… Il ne vous reste plus qu’à éteindre votre lumière pour chercher votre chemin avec elle. Mais sans moi !

Sortie prévue le 27 octobre 2017.

 

 

Demon Gaze II

demongazeii

 

Donjon-RPG sur PlayStation (4 et Vita). Bien qu’étant une suite, il ne semble pas nécessaire de connaître le premier pour y jouer, ce qui est une très bonne chose. Pour l’histoire et le scénario, je préfère vous renvoyer au site officiel, mais ce que je peux en dire, c’est que visuellement et musicalement, le jeu m’a beaucoup plu. Les graphismes sont très beaux, la carte est colorée, et les musiques sont pour la plupart très enjouées. Les donjons se font à la troisième personne et les combats ont l’air pour le moins animés ! Le jeu intègre également une dimension sociale, avec des éléments de rendez-vous entre personnages.

Sortie prévue le 17 novembre 2017.

 

 

Tokyo Tattoo Girls

tokyotattoogirls

 

Un mélange entre jeu de simulation et de stratégie, une nouvelle fois sur consoles Sony uniquement. A vous de rendre votre personnage plus forte, en lui octroyant des tatouages particuliers, puis en la faisant combattre. Les tatouages sont de véritables oeuvres d’art, issus du folklore japonais pour la grande majorité. Visuellement très beau, avec des personnages types animés, et d’autres sous forme de chibi. J’ai trouvé le concept très intéressant, à voir les possibilités apportées par les tatouages et leur nombre.

Sortie prévue le 17 novembre 2017.

 

 

The longest 5 minutes

longest_five_minutes_hero

 

Un des jeux NIS America qui avait été annoncé sur Switch il y a quelques temps. Malheureusement, nous n’avons pas eu droit à une démo, mais les quelques informations complémentaires m’ont bien donné envie. Sous forme de RPG aux allures rétro, du moins pour le personnage, le jeu est très soigné, et certains décors sont particulièrement réussis. Concrètement, le jeu commence en plein combat final. Le personnage principal se retrouve soudainement amnésique, ne sachant plus quoi faire, ni la raison de sa présence. Vient alors une quête de flashback pour se rappeler quoi faire, et comment. Un jeu très curieux, qui m’a pas mal attiré par ces graphismes rétro mais soignés, et son concept très original.

Sortie prévue en 2018.

 

 

Penny Punching Princess

pennypunchingprincess

 

Avec The longest 5 minutes, c’est le deuxième jeu que je savais arriver sur Switch. Autre petit jeu d’action (en comparaison avec les autres Danganronpa, Touhou & Cie…), très beau et à priori plein d’humour. Une fois n’est pas coutume, l’héroïne semble avoir un rapport particulier avec l’argent. Et le jeu montre que l’argent fait beaucoup de choses. Un point de vue assez excentrique pour un jeu vidéo, ce qui n’est pas pour me déplaire. Ainsi, tout l’argent récolté lors des combats avec les ennemis servira à recruter des mercenaires pour avancer dans sa quête. Et parfois, ils pourront être ces mêmes ennemis combattus auparavant. Mais l’argent fait tout, donc ça ne leur viendrait pas à l’idée de refuser…

Même si je ne suis pas sûre d’avoir compris tout le scénario du jeu, le principe de base ainsi que les graphismes m’ont beaucoup plu pour me laisser tenter lors de sa sortie, prévue au printemps 2018.

 

Beaucoup de jeux aperçus pendant ces rendez-vous. Certains arrivent sur Switch, et je suis très curieuse de ce qu’ils vont donner. J’hésite encore pour Sonic Forces, mais je pense me laisser tenter pour The longest 5 minutes et Penny Punching Princess.

Dans tous les cas, tous les jeux présentés sont de très bonne qualité et plairont à ceux qui aiment le genre en question. Tous différents, que ce soit en graphismes, bande son, ou même plateforme, mais très prenants. Certains vous tentent plus que d’autres ?

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

En live !
Absente
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :