C’était déjà une journée magique l’année dernière, et ils ont pu faire encore mieux! Le MAGIC (pour Monaco Anime Game International Conference) édition 2016 nous a encore vendu du rêve. Les invités avaient déjà été annoncés précédemment, mais sans programme particulier, et celui-ci fut bien chargé tout au long de la journée!

 

Des invités de marque

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les organisateurs ne lésinent pas sur les invités. La liste était longue, et je ne vais pas tous les lister, mais parmi eux, on peut retenir :

Yu Suzuki, le créateur de la saga Shenmue, dont le dernier opus est très attendu dans le monde du jeu vidéo,
Buichi Terasawa, le créateur de Cobra, qui nous a fait l’honneur de sa venue alors que ça faisait 25 ans qu’il n’était pas venu en France,
John Romita Jr., qui a créé Kick-Ass aux côtés de Mark Millar, également présent,
Karen Green, une documentaliste d’Histoire Ancienne et Médiévale à l’université de Columbia, grande fan de comics, qui a pu être modératrice d’une table ronde autour de grands noms,
Paul Haggis, à qui l’on doit notamment Walker Texas Ranger, qui est également scénariste des films Million Dollar Baby, Casino Royale ou encore Quantum Of Solace,
Didier Tarquin, que l’on connait notamment pour la BD Lanfeust de Troy,
– et bien d’autres encore…

 

 

Tous les univers sont représentés au travers de cette liste, que ce soit le jeu vidéo, le manga, la bande dessinée, les comics, le film américain ou les séries.

Une programmation de dédicaces était faite tout au long de la journée, afin que chacun puisse rencontrer son invité favori, voire même plusieurs! Chacun se relayait dans le hall du Grimaldi, et les visiteurs étaient invités à patienter sur les côtés afin de ne pas trop encombrer la salle. Buichi Terasawa était particulièrement attendu par ses fans, et je crois qu’il leur fit un grand honneur! Un Ex-Libris exclusif était d’ailleurs distribué aux premiers visiteurs présents.

Tout au long de la journée, les invités ont donc signé plusieurs centaines de supports, certains ont fait des petits dessins, d’autres des chefs d’œuvres complets… Et bien sûr, toutes les dédicaces étaient gratuites!

Je n’ai malheureusement pas pu en faire pour moi, mais j’étais un peu moins intéressée cette année pour attendre pour des dédicaces. J’ai préféré me concentrer sur les conférences et les tables rondes, dont le programme était bien chargé tout au long de la journée, sans pause repas définie. Mais ce n’est pas grave, j’ai fait avec, parfois au détriment de quelques morceaux de conférences.
Par contre, qui dit invités internationaux (bien plus que l’an passé) dit conférences en anglais, donc ce fut laborieux tout au long de la journée. Mais il était possible d’emprunter un traducteur automatique, et ça, c’était pas mal, même si je n’ai pas testé.

Je ne pourrai pas lister le programme complet, donc je vous en laisse un aperçu ci-dessous, mais il y avait largement de quoi faire, peu importe pour quel univers nous étions venus. Des images exclusives pour Shenmue III avec Yu Suzuki, ou de Vampyr la prochaine sortie de Dontnod, en passant par une table ronde spéciale Comics, chacun pouvait y trouver son compte.

 

 

En dehors des conférences et tables rondes, la scène a accueilli trois dessinateurs pour une séance de Live Drawing. Un bon moment où chaque artiste a pu dessiner un ou plusieurs dessins, plus ou moins complexes. Didier Tarquin, Viktor Kalvachev et John Romita JR se sont donc prêtés à ce jeu pour nous proposer des œuvres très réussies, parfois avec humour!

 

 

Les invités avaient leur place tout au long de la journée, pas uniquement sur scène, et ce qui démarque la MAGIC des autres salons, c’est la proximité que l’on peut avoir avec eux. Pas de salle secrète ou de tunnel sous-terrain pour passer de la scène aux dédicaces. Ici, ils se déplacent librement dans l’enceinte du Grimaldi Forum, accompagnés des traducteurs ou de leurs managers, mais certainement pas de gorilles en noir et blanc!

 

 

Du Cosplay

Qui dit convention dit forcément Cosplay. Cette année, ce ne sont pas moins de 2 concours qui ont eu lieu dans la même journée! Le premier était un concours grand public, accessible à tout le monde, organisé par Bulle Japon.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que pour un concours amateur, le niveau était très bon! Il y avait plusieurs participants solo, qui concouraient pour gagner un voyage à Atlanta à la Dragon Con, mais aussi quelques groupes, qui ne pouvaient malheureusement pas participer. Le choix fut assez difficile, et c’est le Cosplay de John Snow qui a gagné le concours (je n’ai pu réussi à faire de photo très nette par contre). D’autres étaient tout autant réussi, j’ai particulièrement aimé l’adaptation de Jack en version féminine (à gauche sur la photo ci-dessous), ou le groupe d’Alice aux Pays des Merveilles.

 

 

Un peu plus tard dans la journée, c’est un tour d’un concours plus professionnel de se dérouler, pour notre plus grand plaisir. Des Cosplayeurs internationaux sont ainsi venus pour participer au MICM (MAGIC International Cosplay Masters), et ont présenté des tenues confectionnées avec soin depuis plusieurs mois. Et même si le premier concours était très réussi, je reconnais que nous étions là dans une autre catégorie! De plus, j’ai pu voir plusieurs Cosplays de Disney, notamment Mulan, mon préféré, que ce soit le personnage principal, avec une prestation sympathique qui a présenté plusieurs tenues, mais aussi le méchant de l’histoire, par quelqu’un qui avait pourtant l’air très joueur et pas du tout méchant dans la vraie vie! J’ai également découvert de magnifiques tenues de l’illustratrice Sakizo, dont les Cosplays étaient vraiment superbes. C’est d’ailleurs l’un des 2 présentés, celui de la Reine de Coeur, qui a gagné le lot (le même que pour le premier concours, un voyage à Atanta pour la Dragon Con).

 

 

Pour voir toutes les photos du concours, je vous invite à aller voir l’album photo sur la page Facebook (accessible sans avoir besoin d’être inscrit).

 

 

De la mode avec un défilé

Pour continuer dans les tenues typiques et comme l’année dernière, la fin de journée s’est ponctuée sur un défilé de Clara Maeda, qui a créé une fois de plus des tenues exclusives pour l’événement. C’est par ailleurs à elle que l’on doit le costume porté sur l’affiche.

Le défilé s’est déroulé dans une atmosphère très mystique, sur une musique de Yuichiro Maeda. Les mannequins sont toujours aussi silencieuses, et décomposent leurs mouvements si lentement, ce qui apporte une touche supplémentaire de magie à ce moment. Une histoire est racontée au travers des tenues qui défilent et des mannequins, comme une symbiose avec la nature et le soleil, un retour aux origines. Un très bon moment qui nous a permis de souffler un peu après la journée chargée qui venait de se dérouler.

 

 

 

Une pause totalement Crazy

Le Crazy Time, c’était la pause d’autopromotion des organisateurs, Shibuya Production, présentée par le président, Cédric Biscay. Parce que Shibuya ne fait pas qu’organiser des événements comme celui-ci, mais produit avant tout des jeux et des films d’animation, entre autres. Nous avons donc eu droit en avant-première des informations sur leurs nouveaux projets, mais aussi sur la 3ème édition du MAGIC qui arrivera très certainement l’année prochaine!

Tout d’abord, une nouvelle affiche du reboot d’Astroboy a permis de révéler de nouveaux personnages, et nous avons eu droit à de nouvelles images de Shenmue III, tous deux des projets en cours qui avaient déjà été annoncés auparavant.

Mais les plus grosses surprises furent les grandes nouveautés. Avec la venue de Buichi Terasawa, la première annonce lui était totalement dédiée, avec la production de Cobra, le retour de Joe Gillan, un nouvel anime de la licence, basé sur les parties de Rugball.

 

 

La deuxième grande annonce, et pas des moindres, c’est la création d’un nouveau concours pour l’année prochaine. Après la création de jeux vidéo (qui est toujours maintenue), c’est au tour de la création de manga d’être récompensée. En partenariat avec Shūeisha, le concours permettra de révéler de nouveaux talents de mangaka, et le gagnant se verra non seulement pré-publié dans le Weekly Shonen Jump Plus et partira au Japon pendant 1 mois, pour visiter entre autres les bureaux de Shonen Jump! Un sacré concours avec un superbe cadeau à la clé, j’ai hâte de voir ce qu’il en sera!

 

 

Les petits plus de la journée

Grande nouveauté de cette année, car trop absent l’an passé, la présence de stands. Bien sûr, il n’y en avait pas beaucoup, c’est une volonté propre aux organisateurs de ne pas avoir de stands d’achats en tout genre pour se concentrer sur les invités, mais il faut reconnaître qu’il manquait de quoi se rafraîchir et de quoi s’approvisionner en supports si besoin.

Ce fut donc le cas, avec la librairie Alfa BD qui vendait sur son stand les œuvres de chaque invité présent pour cette journée, ainsi que quelques figurines et T-Shirts. Cela permettait à ceux qui souhaitaient faire une dédicace de dernière minute, ou qui ne possédaient pas sur eux de support officiel à présenter, de s’en procurer un, ou au contraire de découvrir les titres des auteurs.

 

 

Côté boisson, c’est le stand Salut, un Café qui fut présent pour rafraîchir ou réchauffer les invités en cette journée pluvieuse. Une équipe très souriante et sympathique, avec des boissons simples et plus sophistiquées, jusqu’au café exclusif, le « Perfect MAGIC » (que j’ai goûté en version chocolat chaud et trouvé excellent!), et quelques sucreries et cookies très appétissants.

 

 

Parmi les quelques autres stands, il y avait également celui de Shibuya Production, qui permettait d’acheter quelques goodies de l’événement, mais surtout qui présentait le gagnant du concours de Jeu vidéo de l’année dernière, Léon. Bien qu’il ne soit pas totalement terminé, le jeu était jouable et je l’ai trouvé bien fait, malgré quelques défauts qui restent à corriger, mais dont les développeurs ont déjà conscience. Ce n’est donc qu’une question de temps avant que ce jeu pour enfant sur tablette ne voie le jour.

C’est toujours très appréciable de voir que les critiques émises l’an passé ont été écoutées et surtout les erreurs corrigées, pour rendre l’événement toujours mieux. Les quelques stands présents étaient amplement suffisants pour apporter le nécessaire à cette journée. Malheureusement, cela enlevait un peu le côté intimiste que j’avais ressenti l’année dernière, mais quand même pas au point des conventions comme une Japan Expo, loin de là! Je pense que ces stands étaient parfaitement nécessaires, mais c’est peut-être le fait de les trouver au milieu, là où des interviews se déroulaient l’année dernière devant les yeux des visiteurs, qui m’a un peu perturbée. Il y avait du coup beaucoup plus d’allées et venues, enlevant ce sentiment de calme et de cocon.

 

 

The Art of Anime

Tout au long de la journée, les visiteurs pouvaient également se délecter d’une exposition sur l’histoire de l’animation, avec quelques esquisses originales des plus grands animes japonais. Après l’annonce de cette exposition, j’avoue que je m’attendais à quelque chose d’un peu plus grand, mais les tableaux présentés étaient quand même d’une excellente qualité (ce qui est normal cela dit) et très intéressants. Le possesseur de ces merveilles était également présent pour quelques explications complémentaires pour les plus curieux.

 

 

Une superbe journée riche en événements, sans temps morts, et on ne le dira jamais assez, totalement gratuite! Je regrette juste que le programme des conférences ait été trop chargé et trop intéressant! Du coup, je n’ai pas vraiment eu le temps de profiter du reste de l’espace, des dédicaces, stands et exposition. Une programmation sur 2 jours pourrait être une bonne idée pour l’année prochaine, surtout avec les nouveautés qui se rajoutent, quitte à dédoubler certaines conférences et/ou à mettre plus de pauses entre chaque. Il ne faut toutefois pas vouloir trop en faire, l’ambiance intimiste de cet événement est très spécifique et appréciable, c’est ce qui le démarque des autres.Le cadre est toujours aussi magnifique, dommage que le temps n’ait pas été avec nous pour pouvoir profiter du jardin japonais juste à côté, mais ça ne donne qu’une raison supplémentaire pour revenir une autre fois!

 

L’ensemble des photos de la journée est disponible sur la page Facebook.

 

4 Responses

    • Oui, c'est vraiment une convention différentes des autres, que ce soit dans le cadre, le programme et même l'ambiance! Je ne l'ai pas assez rappelé, mais c'est totalement gratuit, les dédicaces et même l'entrée! Il faut juste s'inscrire en ligne avant, car les places sont limitées, d'où une ambiance intimiste.

    • C'est vrai que jusqu'à présent, nous n'avions pas ce type d'expo dans le coin! J'espère en voir un peu plus par la suite alors 😉
      Même si ça semblait petit, j'ai quand même beaucoup aimé la qualité de l'expo. Peut-être que le fait que les murs en questions étaient un peu trop dans le passage a enlevé le côté "solennel" de l'expo justement.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :