Banniere stand Xbox

 

Je continue mon tour non Nintendo de la gamescom 2017. Le dernier jour, nous sommes allés dans le hall du fond, où Nintendo n’était quasiment pas présent. S’il y avait l’équipe de Team 17 pour montrer Yoku’s Island Express et The Escapist 2 (que je n’ai pas pu tester faute de temps) et d’autres stands de taille moyenne, c’est surtout Xbox qui tenait la majorité du hall.

Entre voitures de course, décor de pirates ou tanks géant, 2 « petits » jeux ont fortement attirés mon attention. Et malgré le monde ambiant et les files d’attente pour les plus grands jeux, ceux-ci ne semblaient pas attirer la foule. Ce qui est fort dommage, ils sont tous deux prometteurs

 

 

Cuphead

GC2017 Xbox- cuphead

 

Ce jeu à l’aspect des dessins animés d’antan m’avait fait de l’oeil à l’E3, même si je savais qu’il ne serait pas sur Switch. J’ai donc profité de ma présence sur place pour l’essayer un peu à 2. La première partie, non des moindres, fut celle du tutoriel. La prise en main est assez simple, hormis quelques mouvements qui demandent un peu plus de dextérité. Je n’ai pas réussi à comprendre comment ressusciter par exemple, mais pour un essai rapide ce n’était pas l’essentiel.

Puis le jeu commence sur une carte, où nous avons pu choisir le niveau où aller. A partir de là, le jeu commence vraiment, et une salve d’ennemis nous fonce dessus. Tellement que j’ai plus eu l’impression d’un beat’em all que d’un jeu de plateforme. Pour ce que j’en ai vu, pas de passages secrets ou autres subtilités dans le niveau joué. Juste des ennemis à combattre jusqu’à arriver au boss de fin.

L’essai ne fut pas très long, mais plaisant. Les graphismes d’un vieux cartoon, semblables à un Steamboat Willie en couleur, sont superbement réalisés. Et la bande son est également reprise de cette époque, entre musique jazzy et bruitages exacerbés. Peut-être un craquage sur PC en vue, si j’ai un peu de temps devant moi.

 

 

Super Lucky’s Tale

GC2017 Xbox- super luckys tale

 

Je parle bien sûr du jeu à droite sur la photo, et non celui de gauche (mais difficile de prendre une photo potable de face). Super Lucky’s Tale est le petit coup de cœur hors Switch que j’avais eu à l’E3. Et là encore, personne pour le tester en passant devant le stand, donc c’est sans hésiter que je me suis jeter sur une console. Même Seb a voulu voir ce que ça donnait.

Pour le coup, j’ai vraiment été conquise. Un jeu de plateforme comme je les aime, vif, coloré, et mignon tout plein. Le héros est un renard adorable, qui peut combattre les ennemis qu’il va rencontrer en les balayant avec sa queue. Elle lui servira également pour activer des mécanismes ou casser des objets. Parmi ses autres capacités, il y a celle de creuser le sol pour réapparaître un peu plus loin, parfait pour passer sous des murs ou accéder à l’intérieur de salles fermées.

Dans le niveau test auquel j’ai pu joué, j’ai pu résoudre des petites énigmes pour avancer, découvrir des niveaux secrets, trouver quelques-une des médailles qu’il fallait pour accéder au niveau suivant, mais surtout prendre un réel plaisir dans cet univers très coloré. Les graphismes sont magnifiques, vraiment très réussis, en gardant une ambiance joyeuse et douce. J’aurais aimé y jouer plus longtemps, mais il y avait du monde qui voulait tester et il nous a été demandé de nous arrêter. Là encore, un craquage sur PC pourrait être envisageable vu comme j’ai aimé le jeu.

 

 

Farming Simulator Switch

 

Pour le coup, je ne pensais pas tester ce jeu. Mais le stand était tellement grand et bien décoré, et surtout vide, que je me suis dit qu’il ne fallait pas laisser passer l’occasion. Après tout, si je ne teste jamais, je ne pourrais pas me faire une idée du jeu. Mais je dois vous avouer que… j’ai strictement rien compris ! Il ne s’agissait pas d’une version démo avec un tutoriel, donc tout ce que j’ai pu faire c’est de passer d’un engin à l’autre, essayer de les faire avancer, et sortir pour marcher de nuit dans un champ, armé de ma lampe frontale.

Finalement, on m’a conseillé de plutôt me diriger vers la version mobile, qui explique plus facilement le fonctionnement du jeu. Ce que je n’a pas fait car il commençait à y avoir du monde. L’apprentissage des machines de la ferme devra donc attendre. Mais j’avais envie de vous en parler pour vous montrer cette photo si concentré dans un décor tellement… atypique !

 

GC2017 Xbox- farming simulator

 

Un Hall très axé Xbox et gros jeux, avec des développeurs indépendants à droite à gauche, que je n’ai pas beaucoup pu voir. Mais j’ai surtout pu tester 2 pépites qui m’avaient marquée lors de l’E3, même si elles ne seront malheureusement pas sur console Nintendo.

Preuve qu’il y a de tout chez tous les constructeurs, et qu’on peut y trouver son bonheur. Mais ce ne sont pas 2 jeux qui me feront changer de console ou en acheter une nouvelle. Par contre y jouer sur PC, je peux y réfléchir très sérieusement…

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

En live !
Absente
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :