Astro Bears Party banner

 

La Ninterndo Switch et ses jeux multijoueurs. Ils sont divers et très variés. Course, plateau, casse-tête… La liste est longue. Mais aucun n’est comparable à Astro Bears Party. Qui n’a jamais joué à Snake sur son Nokia ? Et bien ici c’est un peu pareil, avec des ours astronautes, et en mode multijoueur ! Avec en prime un mode solo.

 

 

Multijoueur avant tout

Le jeu est fait principalement pour jouer à plusieurs, entre 2 et 4. Chaque joueur choisi un ours parmi 4 (dont un panda), tous en combinaison d’astronaute, avec un jet-pack sur le dos qui leur permettra de sauter pour défier la gravité. Ils diffèrent les uns des autres par leurs caractéristiques de vitesse ou de jet-pack.

 

Astro Bears Party - ours

Xiaoli a eu ma grande préférence mais ses caractéristiques n’étaient pas les meilleures pour moi…

 

Une fois le choix fait, il ne reste qu’à paramétrer la partie avant de se retrouver sur une planète mauve un peu transparente, pas très grande. L’écran est divisé en autant de joueurs, avec la vue sur chaque ours. C’est là que le match commence vraiment. Les joueurs courent autour de la planète, et derrière eux traîne un ruban de couleur. Le défi est de ne pas percuter un ruban, celui de ses adversaires ou même le sien.

Et ce n’est pas facile. Tout va très vite ! En mode normal, la planète n’est pas très grande, et on en fait vite le tour. Du coup, les rubans s’entremêlent et ça devient de plus en plus difficile de les éviter. Surtout qu’il est possible de sauter et d’accélérer, histoire de feinter un peu et piéger ses amis. Le jetpack permet à chacun de planer dans les airs un certain temps, jusqu’à ce que le réservoir soit vide. Attention à ce paramètre, il m’a joué des tours plus d’une fois.

 

Astro Bears Party - multijoueur

 

Les parties sont donc très courtes, et rapportent 4 points au vainqueur (du moins quand on joue à 2). La grande victoire revient à celui qui atteint le score défini au début de la partie (20, 40, 80…).

C’est drôle et fun. La rapidité des victoires (ou des défaites selon le point de vue) apporte un sacré dynamisme au jeu, accentué par une musique très rock. Reste à voir ce que ça peut donner à 4 joueurs, si l’écran ne devient pas trop petit pour toutes les planètes, mais je pense que ça peut être encore plus drôle.

 

Astro Bears Party - multijoueur victoire

 

 

Du challenge en solo

Le jeu propose également un mode solo, ce à quoi je ne m’attendais pas de prime abord. Il est assez simple, mais a début terriblement addictif. Il s’agit ici d’un défi de chasse au Jetfish, sorte de poisson de l’espace. A la manière du jeu Snake, l’ours que vous avez choisi se met à courir autour de la petit planète (dont la taille n’est cette fois pas modifiable), et il vous faudra vous diriger vers ces poissons sans percuter votre ruban.

 

Astro Bears Party - solo

 

Le mini-jeu dispose de plusieurs niveaux, dans lesquels il vous faudra cumuler un certain nombre de jetfish. Une fois le nombre atteint, l’ours accélère dans le niveau suivant. Et ainsi de suite jusqu’à la défaite. A vous de battre votre propre record. Mais le score n’est pas calculé uniquement sur la base du nombre de jetfish attrapés. Si vous êtes assez rapide, des combos vous octroieront un score bien plus important. Pour le moment je n’en suis qu’à 109, ce qui est déjà pas mal.

 

Si vous souhaitez voir un peu de gameplay du mode solo, en voici une demi-heure.

 

 

 

 

Mon avis : Bon, mignon et fun à souhait

Un très bon party game, parfait pour des soirées entre amis pour rigoler un peu ou même savoir qui paiera l’apéro ! Le mode solo reste anecdotique mais fun quand même. Parfait pour s’entraîner un peu, mais on n’y reviendra malheureusement pas souvent. Il faudra tout de même un peu d’entrainement pour arriver à faire des parties un peu plus longues, mais le jeu n’en sera pas moins intéressant. Réussir à avancer au milieu d’un grand nombre de rubans est assez plaisant…

Le concept du jeu est néanmoins très original, les oursons sont mignons à souhait, et le gameplay facile à prendre en main. Même s’il m’est arrivé plusieurs fois de confondre l’accélération et le saut ! Le rendu graphique 3D est également très beau, et le jeu bénéficie des fonctionnalités de vibration de la console.

 

Editeur : Qubic Games
Supports : Switch 
Tarif Switch : 4,99 €
Jeu testé fourni par Qubic Games.

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :