Little Inferno - titre jeu

 

Vous trouvez qu’il fait chaud en cette période estivale? Imaginez vous une ville enneigée. Très enneigée. Avec de la neige qui tombe sans cesse, faisant descendre la température toujours plus bas… Ça fait du bien non ? Bon par contre, il commence à faire vraiment froid. Il va falloir allumer la cheminée. Désolée de devoir vous réchauffer à nouveau, mais avec Little Inferno, troisième titre de Tomorrow Corporation à être porté sur Nintendo Switch, il va falloir faire en sorte d’alimenter constamment votre feu de cheminée pour ne pas que le froid s’installe chez vous ! Enfin, ce sont surtout vos enfants qui vont s’en charger, pendant que vous serez… Où d’ailleurs avec ce froid ??

 

Un foyer de divertissement en période glaciaire

Tout commence face à une cheminée. Mais pas n’importe laquelle. Il s’agit du tout nouveau foyer Little Inferno, qui réchauffera votre maison mais aussi votre cœur (?). Le principe est simple : il suffit de brûler des choses, tout ce qui se trouve à portée : jouets, souvenirs d’enfance, bouts de papiers… Tout est utilisable.

Vous n’êtes pas convaincus ? Regardez-donc ce spot publicitaire, qui terminera de vous convaincre !

 

 

 

 

Dans ce foyer de cheminée se trouvent les premières instructions : maintenir votre doigt n’importe où pour faire un feu. Facile ! Et forcément, ce bout de papier va pouvoir s’enflammer au contact de la flamme que vous aurez « créée ». C’est alors qu’une barre apparaît en bas de l’écran, avec les conditions d’utilisation du foyer, ainsi qu’une lettre. Il s’agit de Miss Nancy, de Tomorrow Corporation, qui vous félicite de votre achat. Maintenant, vous pouvez commencer à tout brûler, surtout les CGU que vous n’avez même pas la possibilité de lire !

 

Little Inferno - tuto

 

Mais en brûlant, ces papiers libèrent des pièces. De l’argent ! Il vous sera utile pour acheter des objets depuis le catalogue qui apparaît alors. Super, vous allez pouvoir vous réchauffer et dépenser de l’argent. Une affiche, du maïs, des blocs de jouet ? Tout peut y passer ! Même un réveil ou un carte de crédit (qui n’est pas la vôtre).

A partir de là (donc dès le début), une routine va s’installer. Ouvrir le catalogue, acheter un objet, le brûler, recommencer… Facile, n’est-ce pas ? Dans les faits, il faudra tout de même attendre d’avoir assez d’argent pour acheter l’objet que vous convoitez. Mais que faire si le précédent article qui a brûlé ne vous a pas donné assez de pièces ? Par moment, une araignée se balade dans le foyer, et en la touchant, elle libérera des pièces de monnaie.

 

Little Inferno - petit feu

 

Au début, le catalogue n’est pas très fourni. Mais en achetant un objet, un autre devient disponible, et ainsi de suite jusqu’à la fin du catalogue. Pour chaque objet, il est noté son prix, mais aussi le temps de réassort (délai avant qu’il ne soit à nouveau disponible). Une fois acheté, un colis arrivera chez vous, discrètement, et il vous restera à attendre encore un certain temps avant que vous ne puissiez vraiment y accéder. Mais rassurez-vous, les premiers objets ne sont pas très chers, souvent dispo, et arrivent vite ! Essayez donc de brûler autant d’objets différents que possible !

Par contre, je préfère prévenir, mais certains objets sont étonnants, et la façon dont ils brûlent peut être assez dérangeante. Des animaux ou des peluches d’animaux très mignons, des poupées d’êtres humains assez réalistes, des bombes (!)… Je n’étais pas toujours à l’aise en les voyant brûler, mais le jeu joue sur ce sentiment de malaise. Rien que le principe de tout brûler dépasse très vite le simple intérêt de se réchauffer. On sent que ça devient un besoin addictif, et impossible de décrocher le regard du foyer de cheminée ! Mais pour d’autres objets, c’est plutôt marrant, et on a envie de savoir ce qu’ils vont faire une fois qu’ils commenceront à s’embraser (une tablette de jeu qui s’allume, un appareil photo qui s’enclenche, la carte de crédit qui libère des billets qui seront également brûlés..).

 

 

De temps en temps, entre 2 colis d’objets livrés, une enveloppe apparaît. Que contient-elle ? Plusieurs expéditeurs vont vous écrire au cours de votre « aventure ». Miss Nancy, de Tomorrow Corporation, vous écrira régulièrement pour vous féliciter de vos achats et parfois vous donner quelques astuces ou informations diverses. Pour pourrez également recevoir des bulletins météo, qui parleront inlassablement de nuages noirs et de neige à perte de vue… De quoi déprimer un peu et se replonger dans le catalogue pour savoir quels seront les prochains objets à connaître les flammes !

 

Little Inferno - bilan météo

 

Mais surtout, une voisine commencera à vous écrire, et s’autoproclamera votre meilleure amie ! Son nom ? Sugar Plumps. Son caractère ? Excentrique, limite hystérique… Comme vous, elle est seule et sa seule occupation est de brûler des objets dans son propre foyer de divertissement Little Inferno, vu le froid qu’il fait dehors. Pour vous appâter, elle vous envoie une photo d’elle, et continuera à vous écrire pour vous raconter sa vie. Et parfois pour vous demander de lui envoyer des objets aussi. Sa vie semble assez triste, mais elle semble en savoir un peu plus que vous sur ce foyer Little Inferno. Elle a dû l’avoir avant vous !

 

Little Inferno -voisine Sugar Plumps

 

 

Tout brûler sans but ?

Très rapidement, la question de l’intérêt du jeu se pose. Quel est le but final, est-ce qu’il y en a un ? Parce qu’à part acheter des objets pour les brûler, dur de voir quoi faire d’autre… Miss Nancy elle-même nous dit qu’il ne s’agit pas d’un jeu comme les autres. Pas de points, pas de score, pas de temps qui passe… Mais elle nous dit aussi que ça ne pourra pas durer éternellement, qu’il y a une fin.

Étonnamment, difficile de décrocher et d’arrêter la session. Je ne sais pas si c’est un caractère de pyromane qui se révèle, ou si c’est la curiosité de savoir jusqu’où le jeu peut aller, mais impossible d’arrêter d’acheter des objets dans le catalogue et les lancer au feu. Surtout qu’au fur et à mesure que vous complétez un catalogue en achetant tous les objets, de nouveaux apparaissent.

 

Little Inferno - catalogue

 

La petite étoile en haut à droite de l’écran vous permet d’avoir un petit but au milieu de ces fournaises. Il s’agit d’une liste de combo, des petits défis où il faut brûler certains objets ensemble. Parfois les noms sont très parlants, parfois beaucoup moins, et il faudra essayer plusieurs combinaisons avant de trouver la bonne. Mais ça apporte un vrai plus, un intérêt non négligeable au titre. Les combos ne sont disponibles qu’en fonction des catalogues acquis, mais libre à vous d’attendre d’avoir tous les catalogues pour vous y mettre, ou les faire au fur et à mesure. Je trouve que la dernière solution est un peu plus facile car limite les choix possibles (on sait à quel catalogue s’arrêter pour le choix des objets à tenter).

 

Little Inferno -liste combos

 

Faire des combos vous apporte un petit quelque chose en plus. Des timbres. A quoi ça sert ? Et bien comme à la poste, plus vous mettez de timbres sur une lettre ou un colis, plus vite il arrivera au destinataire. Du coup, si vous utilisez des timbres, vos colis arriveront plus vite. Parfait pour accélérer un peu le jeu, faire d’autres combos plus vite, ou des feux géants en accumulant un maximum d’objets dans le foyer. Concrètement, si le feu s’arrête à un moment donné, ne vous en faites pas, ce n’est pas grave du tout. Vous pouvez en rallumer comme bon vous semble.

 

Little Inferno -combo et colis

 

Petit à petit, vous avancerez donc dans le jeu, achetant les objets, découvrant de nouveaux catalogues et lisant les péripéties de votre voisine. Assez répétitif, mais terriblement prenant. Serais-je une pyromane masquée ?

Mais ne vous lassez pas ! Le jeu dispose effectivement d’une vraie fin, et elle vaut le coup d’œil. Je ne vous en dis pas plus sur ce qu’il s’y passe ni comment l’atteindre. Mais elle montre un peu plus la profondeur du jeu, tout en restant dans la même ambiance.

 

Little Inferno - fin

 

 

Mon avis : Bon, étonnant mais un peu perturbant

Un jeu très étonnant, qui va réveiller votre instinct de pyromane. L’absence de but initial peut vite lasser, mais il ne faut pas hésiter à insister. Plusieurs petits buts, comme trouver tous les combos. peuvent donner un intérêt supplémentaire. Mais certaines cinématiques sont assez perturbantes, et le jeu n’est pas à mettre en toutes les mains. Le style graphique est également très particulier, mais colle bien au titre. La musique quant à elle est quasi nulle lorsque les objets brûlent, laissant la place au grésillement du feu et aux bruits des divers objets, mais devient très enjouée lors de la consultation des catalogues et de la liste des combos.

N’empêche que je me suis facilement prise au jeu. Même si l’ambiance est lourde, dur de s’arrêter, et la curiosité l’emporte. Comptez 4 à 5 heures de jeu pour en voir le bout, en une ou plusieurs fois !

 

Editeur : Tomorrow Corporation
Supports : Switch
Tarif Switch : 9,99 €
Jeu testé fourni par Tomorrow Corporation.

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :