Unboxing Fire Emblem Echoes

 

Qui dit nouveau Fire Emblem dit nouvelle version collector, et comme la fois précédente, je n’ai pas su résister. Me voilà donc avec cette version de Fire Emblem Echoes : Shadows of Valentia, qui est étonnamment bien plus grande que celle de Fire Emblem Fates. Si on regardait ça de plus près ce qu’elle contient et sa qualité ?

 

Edition collector taille XXL

Dès que j’ai réceptionné mon colis, je me suis rendue compte de la grande taille du carton, puis de la boîte à l’intérieur (bien moins grand que l’emballage, mais tout de même conséquente). Si on la compare avec la précédente édition, il n’y a pas photo. Mais quand on pense à ce que contient la boîte, ce n’est pas si étonnant que ça. Entre l’artbook au format A4 et les 2 amiibos, qu’il faut caser sans tout abîmer, la boîte devait être suffisamment grande !

 

Unboxing FEE - comparaison

 

Pour ce qui est de la boîte en elle-même, je la trouve plutôt sobre, dans les tons marrons, avec les artworks bien connus des deux personnages principaux, Alm et Celica sur l’avant, avec en fond des croquis des autres personnages en clair, et accompagnés du détail de ce qu’elle contient. Sur les côtés, de beaux croquis d’autres personnages, et au verso, quelques détails supplémentaires sur un fond en parchemin. Le synopsis, quelques captures d’écran avec le détail de la mécanique de jeu, et une fois encore, les différents éléments que contient la boîte.

Le tout dans un aspect très rétro, qui va bien avec cette édition remastérisée d’un des plus anciens Fire Emblem de la licence, Gaiden.

 

 

Les badges

La première chose que l’on voit en ouvrant la boîte, c’est l’écrin qui contient les badges. Une jolie boîte noire, avec l’inscription du titre en argenté. A l’intérieur, trois pin’s pixelisés représentant des personnages du jeu, Alm, Célica et Marth. Ils sont métalliques, brillants, mais d’une finesse extrême, et personnellement pas vraiment à mon goût. Ils resteront dans leur bel écrin en velours, histoire de ne pas les abîmer, mais je ne les porterai probablement jamais. Je m’attendais un peu à autre chose, sans savoir décrire quoi extactement.

 

Unboxing FEE - badges

 

 

L’Artbook

Ensuite vient l’artbook. Un ouvrage assez fin mais au format A4, qui prend tout le fond de la boîte. Sa couverture est cartonnée est dans les tons bordeaux, avec l’inscription « Valentia Artbook » en lettres d’or et un fond superbement dessiné, représentant les combats contre les dragons. Il contient de nombreuses images du jeu finalisé, des croquis de personnages, de décors et d’armes, et de magnifiques artworks. On y retrouve même les signatures de l’équipe qui a participé au jeu.

 

 

 

L’OST

Chose assez rare dans ma collection jusqu’à présent, l’édition collector se dote d’un CD avec les musiques du jeu et le thème principal de Fire Emblem. La jaquette est fine et simple, blanche avec le sceau de Zofia (il me semble). Elle a presque un petit quelque chose de poétique, je la trouve vraiment très belle. L’intérieur est aussi assez clair, avec les dessins des personnages côté à côté comme sur l’emballage, et dos à dos comme la boîte de jeu pour le CD en lui-même. Au verso on retrouve la liste des musiques disponibles. Sont alternées les versions rétro de Gaiden et les nouvelles version de Echoes, permettant de changer d’univers à chaque piste.

 

 

 

Les amiibos

Nous arrivons aux éléments qui justifient en grande partie le prix de cette édition collector de Fire Emblem Echoes, à savoir les amiibos. La boîte contient les 2 personnages principaux, Alm et Celica, emballés séparément. Les figurines sont très détaillées, surtout côté armures et épées. Pour les visages par contre, c’est toujours pas ça, surtout les yeux. Celica surtout me parait assez étrange, avec des yeux très rouge et placés bizarrement. Mais comme je n’avais pas encore joué lors de l’unboxing, je ne m’étais pas rendue compte qu’elle a un peu cet aspect là dans le jeu.

Les cartons sont là aussi aux couleurs du jeu, avec les personnages dessinés comme à l’aquarelle et un fond assez rétro représentant la carte de leur monde.

 

Unboxing FEE - amiibos

 

 

La boîte de jeu

Enfin, l’article principal, la boîte du jeu ! Avec une dernière petite surprise ici. La jaquette est en effet réversible. Il est donc possible de rester sur la jaquette récente de Fire Emblem Echoes, ou bien de passer sur l’ancienne, celle de Fire Emblem Gaiden. La première est celle que chacun connait, avec Celica et Alm dos à dos, au milieu des armées. Sur le verso on retrouve un court résumé et quelques capture d’images du jeu. Le tout est clair, dans les teintes marron – rouge – blanc.

En revanche, la jaquette de la première version du jeu est beaucoup plus sombre. Dans les tons noirs, elle dispose de quelques inscriptions en japonais (le jeu n’étant jamais sorti eu Europe), et trois petites captures d’écran du jeu de l’époque. J’ai préféré rester sur la version Echoes, s’agissant du jeu réellement acheté et joué, et ne connaissant pas la version Gaiden.

 

 

 

Une très belle édition, grande et soignée, mais peut-être un peu trop sobre (et grande) pour être correctement exposée. Elle dispose néanmoins d’un contenu très riche, qui satisfera les collectionneurs et fans de la licence.

Pour ma part, il n’y a que les badges que je trouve anecdotiques et qui resteront dans leur bel écrin, mais je compte bien profiter du reste. Quoique pour les amiibos, même s’ils sont déjà exposés, je ne sais pas encore si je les sortirai de leur boîte, comme tous les autres… Pour ce qui est du jeu, il est bien évidemment depuis la sortie dans ma console, et les heures de jeu défilent tranquillement.

 

Ayant fait une vidéo pour vous montrer tout ceci en détail, je vous laisse également avec celle-ci :

 

 

 

 

2 Responses

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :