Bannière GPO9 Mario

Image issue du site officiel du Go Play One

 

Cette année encore, Hyères-les-Palmiers organisait le Go Play One, et comme chaque année, je m’y suis rendue avec plaisir. C’était le week-end dernier, les 27 et 28 mai, juste pour la fête des mères, et l’avantage (pour moi) c’est qu’il n’y avait pas trop de monde. Que dire de ce petit week-end ?

 

Pour ceux qui ne connaissent pas, le Go Play One est avant tout axé sur le jeu vidéo. Il s’agit d’une convention de taille modeste, avec une entrée à 2 euros (soit quasiment rien) et un très beau cadre. En général on y reste le week-end complet, mais en faisant des coupures en milieu de journée pour profiter des alentours (le centre-ville, la plage, le port…).

Sur place, de gros espaces jeux vidéo au centre de l’Espace 3000, et tout autour quelques stands de créateurs ou de vente.

 

Go Play One 2017 - Vue générale

 

 

Le coeur du GPO, le Jeu Vidéo

Comme vous pouvez en douter, c’est sur le stand de la Nintendo Sunshine que j’ai passé le plus de temps. De nombreux tournois étaient organisés, même si je n’ai participé à aucun d’eux. La Switch était forcément de mise, et il y avait du Mario Kart 8 Deluxe, Puyo Puyo Tetris ou Super Bomberman R sur l’écran géant, et les quelques bornes, puis Zelda et Street Fighter dans un coin. L’équipe a même réussi à se connecter pour proposer du ARMS pendant les sessions du Global Testpunch ! C’est d’ailleurs là que j’ai pu mettre la main dessus pour la première fois du week-end, et surtout m’essayer au mode Volley-Ball, que j’avais justement très envie de découvrir. Sur le côté, plusieurs bornes de 3DS permettaient de tester les dernières « nouveautés » comme Yo-Kai Watch 2 ou Pokémon. Malheureusement, elles ne semblaient très appréciées, les visiteurs préférant se concentrer sur la Switch !

 

Go Play One 2017 - Nintendo

 

Face à Nintendo se tenait un stand énorme XBox, environ 2 fois plus grand, mais surtout très espacé. Je n’y ai pas passé beaucoup de temps, mais j’ai aperçu du Naruto, du foot, et des jeux de voiture. Ce qui nous a le plus plu, et que nous avons testé chacun de notre côté. Cela a d’ailleurs conforté l’idée que je suis une catastrophe en jeu de voiture, surtout avec le siège et le volant dans les mains ! Monsieur s’en est beaucoup mieux sorti que moi, je suis jalouse…

D’autres stands plus petits prenaient la place restante. Notamment Gamergen qui disposait de plusieurs jeux à tester en VR, et qui ont eu beaucoup de succès. Une grande tente vers le fond permettait de jouer à des parties de Rainbow Six Siege en LAN, mais contrairement aux autres années, peu de monde ici aussi et une absence totale de décor… Le jeu rétro n’était pas non plus en reste, avec un bel espace alloué à une association qui proposait de nombreuses consoles et jeux, ainsi que quelques bornes d’arcade.

 

Go Play One 2017 - XBox

Une immersion totale sur le stand XBox

 

 

Les autres stands

Pour ce qui est des autres stands, tout autour de cet espace jeu vidéo, ils étaient partagés entre artistes, créateurs et vendeurs. On pouvait noter la présence de Jérôme Alquié, un fidèle de cet événement, et de plusieurs web séries de la région comme Challenger. Côté stands, beaucoup d’habitués ici aussi, avec Crakottine, Rétro Geek Style et quelques stands de ventes de jeux d’occasion et de goodies. Par contre cette fois il n’y a pas eu de stands proposant des mangas, ce qui m’a un peu déçue, car c’est souvent au Go Play One que je trouve mon bonheur en jeux et lecture.

Par contre j’ai craqué pour un magnifique petit Yoshi en mini-Lego que j’ai monté le soir même, et j’ai réussi à résister pour le grand Bowser qui me faisait de l’œil juste à côté. Au final, on est resté très raisonnable, mais aussi par manque de réels coups de coeur.

 

Go Play One 2017 - Stands

 

 

Les animations

Une convention n’en serait pas une sans quelques animations. Pour autant, le gros point négatif du Go Play One est son absence totale de programme. Impossible de savoir à l’avance ce qu’il se passera dans la journée. Il ne reste qu’à écouter les annonces micro, en essayant d’y comprendre quelque chose, ce qui n’est pas toujours évident…

J’ai tout de même pu assister au concours de Cosplay qui a eu lieu le samedi après-midi. J’avais déjà croisé quelques costumes très sympas dans les allées, mais je dois reconnaître que cette année, ceux qui sont passés sur scène étaient de très bons niveaux. Il n’y avait pas beaucoup de participants, mais ils proposaient des thèmes très variés, que ce soit en solo ou en groupe, et ce fut un très bon moment.

 

Go Play One 2017 - Concours cosplay

 

Le lendemain, je n’ai pas vu de nouveau concours, mais il y a eu un Just Dance géant, toujours sur la scène. Le but est avant tout de s’amuser, et il est évident qu’il était impossible de capter tous les participants, mais en tout cas, tout le monde a participé avec joie. Les deux animations, ainsi que toutes les autres, étaient organisées par Bulle Japon, qui tenait un stand dans un coin du gymnase. Il était possible d’y faire des quizz et karaokés. Mais si les premières fois où je venais au Go Play One ce stand était plein, il était cette fois terriblement désert

 

Enfin, la petite nouveauté de l’année, c’était le « Social Wall« , un écran avec tous les tweets et photos Instagram qui disposaient du hashtag #GPO9. Au final, j’ai l’impression que ce fut cette attraction qui a eu le plus de succès, certains ont passé de longues heures à le regarder à la recherche de son tweet, faisant exprès d’en poster. Certains étaient à destination très précise de ces admirateurs ! Assez marrant, même si finalement anecdotique. Mais une idée que d’autres pourraient appliquer.

 

Go Play One 2017 - Social Wall

 

 Toujours un plaisir de se retrouver à Hyères pour cet événement de petite taille mais très chaleureux. Le peu de monde a permis de profiter un maximum des stands et de jouer plus que d’habitude, mais je regrette un peu cette désertion petit à petit. Le choix du week-end de la fête des mères n’a pas dû aider en parallèle.

Par contre, j’ai entendu dire qu’il s’agissait peut-être de la dernière édition, ce que je trouve vraiment dommage. J’espère qu’un compromis pourra être trouvé et qu’il y en aura une dixième en 2018 ! A tous ceux qui me lisent et qui apprécient cette convention, n’hésitez pas à leur dire qu’il faut continuer. Il y a peu d’events de ce genre dans la région, ce serait dommage d’en perdre une de plus.

 

Comme d’habitude, je vous laisse avec l’album photo sur la page Facebook (accès libre sans inscription). Peut-être que vous y croiserez quelqu’un que vous connaissez.

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :