Splatoon 2 Global Testfire - bannière

 

Splatoon est l’un des plus gros succès de la Wii U, et il revient en force sur Switch avec un 2ème opus. Pas de grandes surprises, il fut annoncé dès la grande présentation. Il était même possible de l’essayer à Paris, mais je n’ai pas réussi à mettre la main dessus, trop d’attente.

Donc quand Nintendo nous propose une démo du jeu, c’est avec un mélange d’excitation et de curiosité qu’on se lance dans la partie. Le principe est toujours le même, basé sur des parties en ligne multijoueur. Il fallait donc prévoir des sessions bien définies afin d’avoir suffisamment de participants. Ce fut ainsi le cas entre vendredi et dimanche, avec 6 sessions de 59 minutes organisées.

Alors, que vaut ce Splatoon 2 ?

 

 

Un gameplay légèrement différent

Avec la Switch, il fallait s’y attendre, le gameplay est différent.

Ici, pas de gamepad pour afficher la carte en temps réel, et donc pas de super sauts immédiats par simple pression de notre coéquipier. A la place, le bouton X qui permet d’afficher la carte à tout moment, de préférence en mode calmar ou après s’être fait liquidé. J’ai trouvé ça plutôt pas mal, moi qui la regarde assez peu finalement. Du coup, le joueur ne l’utilise que quand il en a besoin/envie, et n’a pas le regarde attiré par ce qu’il se passe sur le deuxième écran. La carte est toujours en temps réel, avec l’affichage de nos coéquipiers, et les supers sauts se font d’ici aussi. Mais le temps de sélectionner le partenaire à rejoindre, trop de temps est perdu selon moi. C’est probablement une habitude à prendre…

 

Splatoon 2 Global Testfire - Carte

 

Pour le reste, rien de trop changeant. Les commandes sont similaires à la précédente version. Pour rappel ou pour ceux qui découvrent ici la licence, un petit tutoriel au lancement de la première session du Testfire nous permet quand même d’en savoir un peu plus sur les commandes. Etape obligatoire mais très rapide, avec quelques ballons à éclater et un court trajet à réaliser dans l’encre pour se faire la main.

Ensuite, c’est parti pour un peu moins d’une heure de guerres de territoire acharnées !

 

Splatoon 2 Global Testfire - Joueurs

Pas de personnalisation de nos personnages dans ces sessions d’essai

 

 

Tous les modes de jeu possibles

Parce qu’avec la Switch, tout est possible, le jeu s’adapte aux différentes façons de jouer. Il n’y a pas de grosses différences entre chaque, les touches étant les mêmes. Il s’agit surtout d’une prise en main. Et les quelques changements liés à la carte sont expliqués dès l’attente de la partie.

 

Splatoon 2 Global Testfire - attente joueurs

 

Personnellement, j’ai essayé avec le Joy Con Grip, les Joy Con seuls dans chaque main, et en mode portable. Une grande préférence pour le Grip, et une petite envie d’acquérir un Pro Controller pour ce genre de jeu. A tester réellement pour voir la différence… En mode portable, c’est surtout le positionnement des mains qui me gênait un peu, plus que la taille de l’écran. Et puis, ce mode permet des positions plutôt décontractées, donc pas vraiment en accord avec le jeu en question !

Notons en prime qu’une heure en partage de connexion semble ne consommer que 10 Mo de données, donc aucune excuse pour ne pas rejoindre une partie, même en mode portable loin de tout boîtier internet !

 

 

Nouvelles armes et cartes

Ce Testfire fut l’occasion de faire découvrir cette nouvelle version, mais aussi et surtout de présenter 2 nouvelles cartes et de nouvelles armes. Il y en a 4 à choisir avant de se lancer dans une nouvelle partie, avec chacune leurs armes secondaires et spéciales :

  • Le liquidateur, avec les bombes-ballon et les multi-missiles
  • Le rouleau, avec les bombes gluantes et le choc chromatique
  • Le concentrateur, avec les bombes splash et la pigmalance
  • Enfin, une grande nouveauté, le double encreur, avec les bombes curling et le chromo-jet

 

Splatoon 2 Global Testfire - Armes

 

 

C’est également le moment pour faire les différents réglages de la manette. Sensibilité de la caméra et du gyroscope, désactivation de ce dernier… tout est fait pour que le joueur soit le plus à l’aise. Et la multiplicité des sessions permet d’essayer plusieurs combinaisons, mais pas forcément toutes. Il faut en garder un peu pour cet été !

Ma meilleure arme parmi les 4, ce fut le double encreur, et son arme spéciale, le chromo-jet. Pas évident de bien les prendre en main, mais je pense que les deux armes pourront se montrer très puissantes. J’avais un peu peur que le double encreur puisse tirer dans deux directions différentes, ce qui aurait été difficilement gérable, mais ce n’est pas le cas. Par contre il permet de faire des esquives, que je n’ai pas encore su bien appréhender. De même pour le chromo-jet, qui pourra soit peindre les zones éloignées, soit éliminer les calmars ennemis à portée. Par contre, pendant cette période, notre personnage reste vulnérable et il faudra prendre garde à ne pas se faire tirer dessus.

 

Splatoon 2 Global Testfire - Chromo jet

 

 

Une très bonne expérience

Pour ma part, j’ai beaucoup aimé cette nouvelle version, même si elle n’apporte pas tant de nouveautés que ça. Du moins avec cet aperçu, car il y aura bien plus de nouveautés que 2 ou 3 nouvelles cartes et armes. Ces quelques sessions d’essai ont au moins permis de bien se faire la main, et j’ai pu constater avec plaisir que je ne l’avais pas perdue !

 

Splatoon 2 Global Testfire - Résultats

 

Le principe général reste le même, mais il y a eu pas mal d’efforts de faits. La musique est toujours autant rythmée et motive pour les combats dans la bonne humeur. Les graphismes, de leurs côtés, sont encore plus soignés, toujours plus colorés, même si de l’aliasing parait par moment. J’ai vu beaucoup de retours à ce sujet mais cela ne m’a pas du tout perturbé en jeu.

Le reste tient dans des détails, mais c’est ce qui rend le jeu encore meilleur. On prend vraiment plaisir à jouer, même quand on se fait éliminer… L’écran qui en résulte se peint dans une teinte de l’encre ennemie et tous les détails de notre bourreau s’affichent.

 

Splatoon 2 Global Testfire - Elimination

 

 

Un très bon ressenti pendant les sessions que j’ai pu faire. Et le double encreur avec les armes secondaires et spéciales adopté !

Néanmoins, il s’agit plus d’une version 1.5 qu’une vraie suite. Comme m’a dit mon ami en me voyant jouer : « il n’y a pas tellement de différence, c’est plutôt un DLC, non ? ». Pour autant, tous les amateurs de Splatoon devront s’y mettre, les serveurs de la version Wii U vont devenir de plus en plus déserts, même s’ils ne sont pas fermés (pour le moment)…

Du coup, j’ai bien hâte d’être à cet été pour en profiter pleinement !

 

 

2 Responses

  1. Le jeu est vraiment plaisant et fun. J’avais jamais joué le premier opus. Par contre puisqu’ici on a affaire à un jeu multi only et bien je me suis senti un peu à la traîne face à l’habitude et l’expérience de certains joueurs (tous ^^). Il y a aussi cette répititivité qui semble arriver rapidement. En fait contrairement à un MK je pense que le fun et l’envie de jouer plusieurs heures (et donc de rentabiliser son achat) pourrait grandir dans le cas où on se constituerait une team, là le jeu gagnerait et deviendrait vraiment intressant. Nintendo parlait d’e-sport à la sortie de la Switch et y’a aucun doute que ce jeu est taillé pour. Les graphismes sommaires frappent aussi lors de parties sur grand écran de TV (tellement plus confortable pour ce genre de jeu), notre oeil s’habitue rapidement malgré tout mais on peut regretter qu’un up’ technologique n’ait pas suivi sur cette version Switch. Pour le reste si mon pinceau avait été plus expérimenté et que le Pro Pad (tellement bonne cette manette) avait été mieux réglé niveau sensibilité du Gyro, je suis sûr que mon avis aurait été plus enthousiaste. Donc oui je suis d’accord un jeu très fun, prenant mais qui peut-être ne sera pas dans ma collect’ dans les premier temps. Mon adoration pour MK passera et prônera sur cette licence qui pourtant est bien sympatique.

    • Effectivement, si tu t’es senti un peu largué, il est préférable de ne pas le prendre de suite, mais d’attendre un peu que les niveaux s’équilibrent. Les plus forts monteront vite dans les niveaux, laissant les autres entre eux. Avec l’arrivée du chat vocal par rapport à la version Wii U, les équipes devraient être plus soudées aussi, à voir ce que ça donne. Et puis il y a tous les réglages à voir côté sensibilité en effet, faut se tester pour avoir la meilleure prise en main possible…
      Par contre j’ai trouvé qu’il y avait du mieux côté graphismes. On est pas au niveau de la HD de MK8, mais il y a eu des efforts de faits. Après, ça reste la pâte Splatoon, ils ne pouvaient pas tout changer!

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :