Unboxing Switch

 

Nous l’attendions depuis longtemps, elle est enfin là, officiellement!

Depuis l’annonce de la NX en mars 2015, il a fallu patienter jusqu’en octobre 2016 pour en savoir un peu plus, puis jusqu’au 13 janvier pour une grande présentation et pour certains un essai à Paris. En ce 3 mars 2017, la Nintendo Switch est officiellement sur le marché, et les fans se sont attroupés devant leur magasin ou ont attendu leur facteur impatiemment.

Je vous avais déjà présenté la bête rapidement, mais c’était différent, et là je vous propose un unboxing en bonne et due forme de la console et des accessoires à disposition avec les quelques jeux que j’ai déjà. Je n’irai pas jusqu’à l’allumage de la console et de mon avis sur le menu, l’interface, l’eShop… cela sera fait dans un autre article ultérieurement.

 

 

La console

Commençons avec le principal, la console en elle-même dans sa boîte. L’emballage est plutôt sobre, montrant la console dans le coloris choisi. D’un côté la version tablette avec les Joy Con amovibles, de l’autre la tablette dans son dock et les Joy Con accroché au Grip.

Je m’attendais à une boîte toute petite, et c’est le cas, mais un peu moins que ce que je pensais au final. Et elle n’est pas si légère que ça.

 

 

Quand on ouvre la boîte, ce qui m’a fait sourire ce sont les explications pour démarrer la console, d’une simplicité enfantine! Brancher la prise, raccorder la tablette et accrocher les Joy-Cons, c’est aussi simple que ça. Le tout écrit en 8 langues, la boîte étant commune.

Mais si on passait à ce qu’il se passe à l’intérieur, qui doit surement plus vous intéresser ? La première vision dès qu’on ouvre la boîte, c’est celle des Joy-Cons et de la tablette.

 

 

Ensuite, on retrouve tous les autres éléments séparés. Le dock est d’une légèreté extrême, mais il faut dire qu’il est vide et en plastique, donc ce n’est pas très étonnant… Ce que j’ai bien aimé, c’est le boîtier à l’arrière du dock, permettant de masquer les câbles. Ainsi, ils ne sortent que par un seul endroit sur le côté, rendant la tout bien plus esthétique.

Le reste est constitué desdits câbles (HDMI et adaptateur secteur), du Grip, et des dragonnes à accrocher aux Joy-Cons quand on veut jouer avec. La console est alors complète et prête à être démarrée! Pour se représenter de la taille, j’ai placé ma console contre la Wii U, et elle est beaucoup moins imposante (et ça restera sa place pour le moment vu que je ne compte pas délaisser l’aînée).

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Une petite remarque sur la patte permettant de jouer au mode sur table, il craque beaucoup de par son mécanisme, mais c’est normal (à priori). En cas d’oubli, si on remet la tablette dans le dock avec cette patte sortie, elle se détachera et pourra être remise à sa place. Parfait pour éviter la casse des petits maladroits… Le bas de la patte est en caoutchouc, permettant de mieux stabiliser la tablette sur une surface plate. Et la petite surprise, c’est que l’emplacement pour la carte microSD est juste derrière, il fallait trouver!

 

 

Les protections

 

La tablette étant tactile et portable, je ne pouvais faire autrement qu’obtenir les protections adéquates. J’ai donc opté pour la housse officielle Nintendo, toute simple en noir, et qui a le gros avantage de disposer en plus d’une protection d’écran. Cette dernière fut d’ailleurs très facile à positionner, et j’ai pu la mettre en place sans aucune bulle d’air! Je crois malgré tout voir une petite fibre dans un coin, mais tant pis…

La housse est d’usages multiples, le premier étant naturellement celui de protéger la tablette munie des Joy-Cons. Ce que j’ai aimé, c’est que l’écran n’est pas en contact direct avec le contour, il y a une protection intermédiaire. Celle-ci permet en prime de contenir des accessoires dans un petit filet, et jusqu’à 5 jeux. L’autre utilité de cette housse, c’est celle de positionner l’écran en mode sur table dans les endroits qui ne seraient pas bien plats. La plaque intermédiaire se plie et se positionne dans la housse principale pour faire tenir la tablette. J’ai découvert ce côté-là après coup, n’ayant pas de suite compris l’intérêt de la pliure, mais finalement c’est une excellente idée.

 

 

 

Les jeux

 

En même temps que la console, j’ai forcément acheté quelques jeux. Et là encore, j’avais vu les retours sur leur taille, mais je suis restée impressionnée par leur petitesse et légèreté!! Les boîtes sont très fines et plus petites qu’une boîte de DVD (ou de Wii U), et sont quasiment vides! Elles ne contiennent finalement que la cartouche, qui est minuscule (et que je n’ai pas goûtée).

Ici, pas de notice, tout juste des instructions de sécurité, et encore, pas toujours… Par contre la jaquette intérieure est toujours très belle, avec un artwork, un aperçu du jeu, ou diverses informations. Je vous montre les trois premières boîtes de jeu que j’ai eu dans les mains.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Très contente d’avoir cette console! Je l’attendais depuis l’essai, et je ne regrette pas mon achat! La console en elle-même est très belle, sobre, et prend peu de place.

Pour autant, je ne sais pas toujours pas trop quoi penser du mode portable. La tablette avec ses Joy Con est assez conséquente, pas de quoi la mettre dans le sac par rapport à ma 3DS. La protection étant tout en longueur, j’ai peur que ça fasse trop grand, et de casser l’écran aussi…

Il me reste à prendre en main la console, découvrir l’interface, et tester mes premiers jeux!

 

J’ai également tourné une vidéo d’unboxing, si vous préférez avoir toutes les images en direct!

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :