L'attrait du rétrogaming

 

Ahh, le rétro! Une véritable philosophie pour certains, un passe-temps comme un autre pour d’autres, mais il connait rarement un rejet complet, au moins chez les joueurs de ma génération (80-90). Forcément, nous avons grandi avec, c’est un peu notre référence, nous n’allons pas le renier.

Et les industriels l’ont bien compris, il ne faut pas laisser de côté ce style de jeux, et il est possible de le retrouver un peu de partout. Pour moi, c’est un plaisir de le retrouver à chaque fois dans les nouvelles générations, n’ayant pas forcément le temps de me poser sur mes anciennes consoles.

 

Le rétro originel

Je ne vais pas commencer un débat sur la « définition » du rétrogaming, il y en a à peu près autant que de joueurs. Mais pour moi et sur Nintendo, cela s’étend jusqu’à la Wii et la DS (non incluses)

Le rétrogaming au sens où on l’entend de base, c’est celui sur les consoles d’origine. Mettre une cartouche dans sa NES, SuperNES ou autre, devoir souffler dedans parce que le jeu ne veut pas se lancer… tout ceci nous ramène des années en arrière, et la génération actuelle ne connaîtra jamais cela s’ils n’y sont pas initiés.

Malheureusement, si vous ne possédez pas ces consoles chez vous, et en état de marche, elles sont souvent assez chères, et certains jeux sont carrément hors de prix! Pour les plus rares, cela peut monter au-delà des 40 000 euros (Stadium Events sur NES qui a connu une vente à 41 000 $), mais ce sont généralement des exemplaires de publicités, de tests ou de championnat qui n’étaient pas sensés être fabriqués en de nombreux exemplaires ou mis sur le marché. Pour les jeux plus classiques, selon l’état souhaité et la présence de la boîte et de la notice, on peut facilement atteindre la centaine d’euros, voire plus, comme par exemple les Zelda sur NES, plus particulièrement la cartouche en or.

 

Le prix des jeux rétro

 

Personnellement, je dispose de plusieurs consoles rétro (NES, SNES, GameCube, MegaDrive, GameBoy (simple et Color) et GameGear), mais sur chaque je n’ai finalement que peu de jeux. Pour la plupart, je les avais quand j’étais jeune mais mes parents ne savent plus ce qu’ils en ont fait, donc j’ai dû tout racheter. Et le prix des jeux est souvent dissuasif, même si j’ai envie d’y jouer, et je me contente de jeter un œil en convention ou en vide-grenier si quelque chose attire mon regard. Du coup, je regarde plus souvent sur les consoles nouvelles générations.

 

 

Le retour au rétro

Pour faire découvrir ces jeux au jeune public ou pour réveiller la fibre nostalgique chez les plus anciens, les constructeurs proposent plusieurs anciens titres sur leur boutique en ligne. On retrouve ainsi la console virtuelle sur l’eShop Nintendo, avec des titres différents selon la console, depuis la GameBoy ou la NES jusqu’à la DS et la Wii (ce qui remet en cause ma définition du rétro plus haut). Pour les autres constructeurs, je sais que la même chose existe mais je n’ai pas les détails des noms spécifiques et titres présents.

 

Rétro - La console virtuelle Nintendo

 

Puis certains, comme Nintendo, ont même décider d’aller plus loin en proposant une version miniaturisée de l’ancienne console avec une sélection de jeux, la Mini-NES (ainsi que la mini-Famicon au Japon). Pour des grands fans comme moi, comment résister! Que ce soit pour l’aspect collection ou pour les jeux proposés qui sont bien trop chers maintenant, c’est un achat qui s’est révélé indispensable. Cela m’a permis de posséder des titres auxquels je n’avais encore jamais joués (même si je ne les ai toujours pas encore lancés). Et ils ne devraient pas s’arrêter là, une mini-SNES pouvant voir le jour par la suite (youpi!!). D’autres ont suivi, avec la Sega MegaDrive en versions mini et portable.

Dans le cas de Nintendo, le succès fut au rendez-vous, et ils ont dû prévoir de nouveaux stocks, n’ayant pas prévu un tel engouement. Ce fut juste dommage pour la spéculation qui en a suivi… Certains l’ont même critiqué, la mini console s’agissant simplement d’une émulation faisable à la maison pour moins cher. Néanmoins, je n’aurais jamais eu l’occasion de le faire par moi-même, et je suis très heureuse d’avoir cet objet dans ma collection de ma console favorite!

 

Mini-NES - la console rétro récente

 

Avec ces différentes possibilités, le rétro est accessible à tous, sur tous supports récents, mais il faut forcément mettre encore la main au porte-feuille. Pour ceux qui ont connu le jeu à leur époque, cela peut faire un peu mal, mais généralement, les versions dématérialisées de ces titres rétro sont abordables et connaissent régulièrement des promotions. Vous pourrez soit tous les vouloir (et attention à la facture), soit vouloir en tester un ou deux parce que vous en avez entendu beaucoup de bien et voir par vous-même.

Toutefois, et je sais que je vais me faire taper sur les doigts en disant ça, un « vrai » jeu rétro ne plaira pas forcément au jeune joueur. Le jeu vidéo a beaucoup évolué depuis, et il faut parfois s’accrocher pour avancer dans un ancien jeu. Le gameplay était bien différent, la difficulté également, et c’était très frustrant de devoir tout recommencer en l’absence de sauvegarde! Sur ce point, Nintendo a mis en place sur sa console virtuelle des points de sauvegarde, même sur les jeux qui n’en avaient pas… Et puis évidemment, les graphismes et la bande son n’avaient rien à voir avec maintenant, même si certains indépendant y reviennent de plus en plus!

 

 

Le nouveau rétro

Certains développeurs ont bien compris l’attrait des joueurs pour ces jeux d’antan, et proposent des nouveautés avec des graphismes et musiques 8-bits, et des gameplay issus des meilleurs jeux de leurs temps comme Mario, Zelda, MegaMan ou encore Metroid… Et ça fonctionne! Plusieurs nouveaux jeux sont ainsi développés sur la base des anciens, proposant une nouvelle histoire, de nouveaux personnages, mais avec un gameplay connu. Je suis en ce moment sur Shovel Knight sur 3DS et il illustre parfaitement ce que je suis en train de dire. Des graphismes et une bande son très « rétro », une carte à la Super Mario Bros 3, pour un titre tout de même novateur et très bien réalisé. Mais ce n’est pas le seul, et ils sont nombreux dans ce cas (Axiom Verge, Fairune, Mercenaries Saga dans une moindre mesure…).

 

Mais le rétro ne se retrouve pas que dans des jeux avec des graphismes de l’époque. Les versions remastérisées sont également un moyen de rappeler aux joueurs qu’autrefois, il y avait des bons jeux. Ils sont « simplement » remis au goût du jour avec les technologies actuelles. Et les titres disposant d’une nouvelle version sont nombreux, parfois trop. Les éditeurs sont parfois accusés de manquer d’imagination et de s’asseoir sur les anciennes licences, mais les joueurs en redemandent! Un jeu que j’ai adoré refaire dans sa nouvelle version, c’est Duck Tales. Le changement était flagrant, passant d’une version NES à une version Wii U / PS4. A tel point que je n’étais pas sûre que le jeu d’origine était respecté, mais oui, en comparant j’ai pu constaté que rien n’était perdu. Actuellement, j’attends avec impatience Super Bomberman R qui arrive sur Switch, qui diffère de la version SNES mais s’en inspire très largement, et qui de toute façon se suffit à lui-même par l’utilisation de cette licence!

 

Rétro - Color Splash

 

Enfin, d’autres jeux se contentent de faire des clins d’œil à l’ancienne génération, en proposant des niveaux rétro ou en offrant la possibilité d’alterner entre les versions. J’ai été très agréablement surprise de voir un niveau issu de Super Mario Bros 3 (encore!) dans Paper Mario Color Splash! Un gros clin d’oeil que j’ai adoré et qui m’a donné envie de le refaire. D’un autre côté, les développeurs du remake de Wonder Boy : The Dragon’s Trap ont permis de basculer entre la version originale en 8-bit (Master System, GameGear) et la version HD, laissant libre choix au joueur. C’est probablement la meilleure solution pour ceux qui veulent un jeu aux beaux graphismes mais qui voudraient s’essayer à l’ancienne version sans devoir l’acheter en parallèle. Je pense d’ailleurs tester les 2 versions quand j’aurais le jeu.

 

Le jeu rétro est loin d’être mort, c’est certain! Au final on le retrouve un peu de partout, et pas seulement dans les greniers. Et il est à destination de tous les joueurs, pas seulement les plus anciens qui ont connu les versions originales. L’innovation est une excellente chose, c’est certain et le seul moyen de vraiment avancer, mais offrir quelques pépites d’autrefois permet de conserver les joueurs occasionnels qui ne se préoccupent pas des nouveautés, mais aussi les grands enfants que nous sommes!

Sans oublier que dans les conventions, le rétrogaming est très présent, et généralement très prisé. On le retrouve de partout, et moi, j’en veux encore!

 

 

2 Responses

  1. Ah ah la la le rétro gaming! Cela me rappelle tant de souvenirs ♥ Pour moi ce n’est pas totalement rétro, car c’est comme si c’était hier et j’y joue encore alors 😛 J’aime particulièrement les jeux qui glissent des clins d’œil ou qui font du rétro-moderne. Après je n’irai pas jusqu’à acheter les vieux jeux ou vieilles consoles étant assez minimaliste et comme tu l’as bien dit, le budget est assez conséquent donc c’est un peu dommage alors qu’il y a beaucoup sur les stores de toutes les consoles 🙂

    • C’est vrai que pour certains jeux, j’ai aussi l’impression d’y jouer encore hier… On se fait vieilles xD (mais non…).
      Le rétro moderne, li y en a de plus en plus, tu dois être contente 🙂 Il y a vraiment beaucoup de choix et de possibilités avec les moyens actuels.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :