10 règles visiteur en convention

 
Vous l’aurez remarqué, j’aime beaucoup me balader en convention. J’en fais en moyenne une par mois, mais parfois plus, et en novembre, entre le Hero Festival et le Toulouse Game Show, ce fut très chargé. J’ai remarqué que parfois, certaines personnes étaient un peu perdues, il y a tellement de choses à voir et à faire… C’est pourquoi j’ai pensé partager avec vous quelques règles assez générales pour bien réussir une convention en tant que visiteur.

 

Règle n°1 : arrivez tôt et/ou partez tard

La plupart des conventions sont bondées en journée. Cela commence un peu après l’ouverture au public jusqu’à 1 ou 2 heures avant la fermeture. Les préventes peuvent généralement entrer un peu avant (et les VIP encore un peu avant), mais selon la taille de l’événement, la file d’attente peut être (très) longue (plus de 3h en prévente pour notre premier TGS, et  nous n’étions pas les derniers…). Il vaut mieux prévoir d’arriver tôt et d’attendre un peu plus longtemps pour profiter d’une bonne heure de tranquillité pour faire ses achats, discuter un peu, bien se placer dans les files d’attente de dédicace, ou tester des jeux vidéo, plutôt que d’arriver à l’heure d’ouverture, attendre encore plus longtemps pour arriver dans un salon déjà plein! Votre moral risque d’en prendre un coup et la journée commencera mal. De même, la plupart des visiteurs ne restent pas la journée entière, et la fin de journée permet de souffler un peu et de refaire le tour de l’événement plus tranquillement. Pour les achats, il faut espérer que ce ne soit pas trop tard si vous aviez déjà vu quelque chose ne coup de vent, mais pour les jeux ou les renseignements, c’est le moment idéal.
Pour les lieux où la sortie est définitive, il faut choisir son moment (matin ou soir), ou patienter en milieu de journée avec des conférences ou en se posant dans un coin. Sinon, un petit bol d’air n’est pas négligeable au pire moment quand vous en avez la possibilité ! D’autant que dans certaines villes, vous pourrez faire quelques visites pendant cette période.

 

Règle n°2 : planifiez votre journée

Programme et plan

 
Pour en rater le moins possible, il est toujours préférable de jeter un œil au programme et au plan. Savoir quels sont les invités qui vous intéressent, les stands avec vos articles favoris, les conférences que vous ne voulez pas rater, où y aller et à quelle heure… Même en le sachant, ce ne sera pas évident sur place tellement il y a de choses à voir / à faire, mais au moins, vous ne vous poserez pas la question à la dernière minute et vous ne vous rendrez pas compte que vous avez loupé quelque chose qui vous tenait vraiment à cœur (oui, c’est du vécu!).
La plupart du temps, les plans et les programmes sont en ligne à l’avance sur le site de l’événement ou sur les réseaux, donc il suffit de guetter un minimum pour obtenir ces informations.

 

Règle n°3 : prenez de quoi boire et manger

Les stands de restauration sont très vite pris d’assaut dès 11h, et ça se tasse très difficilement dans la journée. Il vaut donc mieux, soit de s’y prendre très tôt, soit de ramener quelque chose à grignoter et surtout à boire (il fait souvent très chaud à cause du monde environnant). De plus, le tarif de la nourriture et des boissons est très souvent prohibitif, et limite généralement la quantité de nourriture ingérée pendant ces événements. Toutefois, c’est souvent le lieu pour goûter des saveurs inédites ou plus rares, mais dans ce cas, mieux vaut prévoir de manger tôt.

 

Règle n°4 : prévoyez de bonnes chaussures

Des chaussures confortables

 
Je n’ai jamais compris comment faisaient les cosplayeurs pour tenir toute la journée dans leur costume, rarement très pratique, et encore moins pour réussir à marcher toute la journée avec des chaussures pas forcément très confortables. Moi qui y reste généralement la journée entière, et qui enchaîne plusieurs jours, je privilégie toujours des paires qui ne me feront pas saigner les pieds au bout de 2h, et tant pis pour le look! Et je dois avouer que même ainsi, tenir 2 jours complets n’est pas toujours facile…
D’ailleurs, vous pourrez souvent remarquer un grand nombre de personnes dans les coins, assis, chaussures enlevées, pour faire respirer un peu leurs pieds. Mais attention, c’est souvent quand on se remet debout que c’est pire!

 

Règle n°5 : amenez de quoi prendre des photos

Que ce soit pour notre propre plaisir, pour partager, ou pour un usage plus « professionnel », il y a une multitude de photos à prendre lors des conventions. Entre les invités, les stands, la peluche kawai qui nous fait craquer, la sculpture qui fera baver notre ami(e) quand on lui montrera, les décors, et bien sûr les cosplay, il y a toujours une bonne raison de dégainer son appareil, qu’il s’agisse d’un simple téléphone portable ou d’un réflex ultra cher avec zoom super puissant…
Quand je ne suis pas seule, et que nous n’avons qu’un appareil photo pour 2, c’est toujours compliqué de savoir qui va le prendre en cas de séparation du groupe, car celui qui se retrouve sans a toujours de belles opportunités, forcément à ce moment précis!

 

Règle n°6 : chargez votre téléphone (et prenez une batterie de secours)

Cette règle va un peu de pair avec la précédente, mais pas uniquement.
Tout le monde n’est pas accro à son téléphone ni aux réseaux sociaux, mais il va servir plusieurs fois dans la journée, et ce serait dommage de tomber en rade. Les utilités d’un téléphone sont très nombreuses, à commencer par les photos et les contacts avec les amis sur place. Que faire si on perd notre groupe et qu’on ne peut plus les contacter ? Car selon le monde environnant, ça risque d’être difficile de les croiser à nouveau dans un délai raisonnable…
En parallèle, il y a bien sûr le partage des images et des ressentis sur les réseaux. Twitter, Facebook, Instagram, Snapchat… la liste est grande, et vous en avez peut-être plusieurs en même temps, donc vous voudrez probablement partager un peu de chaque moment sur chacun d’entre eux. Et pour les plus grands événements, des applications sont disponibles avec les plans et les programmes intégrés, permettant de ne pas se coltiner la version papier, mais réduisant la batterie à vitesse grand V. Elles restent toutefois très pratique, j’en ai fait l’expérience avec celle du TGS par exemple.

 

Règle n°7 : évitez les free-hugs

Free-hugs

 
Il s’agit ici d’un choix plutôt personnel plutôt que d’une règle générale, mais j’avoue ne pas être à l’aise avec les free-hugs, ces personnes qui veulent des câlins gratuits avec des inconnus. Je ne suis pas très sociable en temps normal, je dois le reconnaître, mais il y a là une question d’hygiène qui me perturbe un peu, ainsi qu’une autre de sécurité, car il arrive de voir des personnes mal intentionnées profitant de ces moments d’intimité…
Toutefois, le concept a beaucoup évolué, pour devenir un genre de « cosplay » comme un autre, la pancarte associée demandant rarement un câlin dorénavant, mais parfois une baffe, un coup, un bisous… et pas toujours gratuit! Malgré tout, je n’ai pas pu résister une fois à en faire un à un panda géant tout doux (sans trop faire attention au côté hygiénique, entre la chaleur et tous les visages qui avait dû se coller à cette peluche…)!

 

Règle n°8 : faites preuve de patience

Forcément, vous n’êtes pas le seul (ou la seule, pas de sectarisme) à avoir eu l’idée de faire dédicacer votre BD (ou tout autre article…) ou à vouloir tester la VR (entre autres exemples). Il faut prendre son mal en patience tout au long de ces journées de convention, et faire gentiment la queue comme tout le monde, ou presque. Souvent les VIP disposent de coupe-file, parce qu’ils payent plus cher, c’est comme bon vous semble. Mais le reste du temps, il faut tenir compte de ce délai. Comme la règle n°1, privilégiez d’arriver tôt si c’est une activité dans un créneau horaire défini, vous n’attendrez peut-être pas beaucoup moins, mais vous serez un peu plus assuré de passer.
Il y aura toujours des gens qui râleront à cause de l’attente, mais ça passe toujours plus vite quand c’est dans la bonne humeur.

 

Règle n°9 : prévoyez votre budget

Vous gagnerez du temps, mais aussi de l’argent!
Tout d’abord, les conventions ne disposent pas toujours d’un distributeur de billet, donc il vaut mieux prévoir à l’avance de retirer une certaine somme pour le week-end, sachant que ce sera peut-être la seule possibilité d’avoir de la monnaie avec vous. De nombreux stands acceptent chèques et cartes, bien sûr, mais ce n’est pas le cas de tout le monde, surtout pour la restauration et les stands amateurs, et parfois il est bien plus simple et rapide et sortir l’appoint et tout ranger, que fouiller dans son sac à la recherche d’un autre moyen de paiement puis de le ranger ensuite.
Par ailleurs, si vous êtes un minimum raisonnable dans vos dépenses, n’utiliser que l’argent retiré vous limitera peut-être dans vos achats, et votre compte en banque ne vous tirera pas une gueule de 6 pieds de long à votre retour!
Pour ma part, j’utilise ma monnaie pour les petites dépenses, mais je paye tout de même les plus gros montants en carte dans la mesure du possible, pour ne pas trop dépenser non plus, car quand je dois l’utiliser, je réfléchis un peu plus (mais juste un peu…).

 

Règle n°10 : faites-vous plaisir !

Ce n’est tout de même pas tous les jours qu’on a l’occasion d’assister à une convention, et même si les tentations sont très grandes, il faut savoir lâcher un peu prise et s’accorder quelques petits plaisirs. Une gourmandise, un jeu, une figurine, un tableau fan-art de votre héros favori… il y aura toujours un petit quelque chose qui vous tapera dans l’œil, et pour la plupart, vous ne les trouverez peut-être jamais ailleurs (sauf pour les plus connaisseurs et acharnés d’entre vous).
Les quelques fois où j’ai voulu être raisonnable et que je n’ai pas craqué sur certains articles, je l’ai regretté ensuite en rentrant. Néanmoins, il faut essayer d’avoir une idée du prix de base, pour être sûr de ne pas se faire arnaquer, car malheureusement, il y a encore des stands qui gonflent un peu trop les prix. Cela vaut pour tous les types d’article, mais je pense que la catégorie la plus concernée ici est celle des figurines.

 

Stands de vente

 

J’espère que ces quelques règles vous seront utiles pour vos prochaines visites en convention. Elles ne sont pas exhaustives, et à part pour une ou deux issues de mon ressenti personnel, je pense qu’elles sont applicables à tous et à tout type de convention.
 
Si vous-même en avez « établi » d’autres, je serai bien curieuse de les connaître, les bons conseils sont toujours bons à prendre!

 

2 Responses

  1. Merci pour tes bons conseils! Je me suis rendue à la Paris Games Week fin octobre et c'était ma première convention. Pour le coup, je n'ai pas aimé l'expérience. Je suis arrivée relativement tôt vers 9h (sachant que j'avais fait presque 2 heures de train) et tout était blindé! Je n'ai pu profiter de rien car tout était prix d'assaut, et j'ai trouvé les animations très énervantes… Je l'aurai peut-être davantage appréciée si j'avais su vraiment à quoi m'attendre, et avec des conseils comme les tiens 🙂 Merci! Rose.

    • Pas de quoi! C'est venu assez facilement en discutant avec mon homme. Je me suis dit que j'allais partager cette réflexion ^^
      Pour la PGW, je saurais pas trop dire, je ne l'ai jamais faite, mais le principe reste le même. Par contre c'est sûr qu'avec 2h de train avant, c'est difficile de faire mieux!

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :