Voilà longtemps que je n’avais pas participé à un nouveau TFM2A, mais mon emploi du temps ne me le permettait pas (bien que j’avais quelques idées pour les thèmes précédents). Je ne me suis même pas aperçue que ma dernière participation datait de 6 mois… Je pensais en avoir rater 1 ou 2 seulement ! Mais le TFGA ayant été arrêté par Alex au bout de 2 ans d’une belle vie, je me suis dit que j’allais garder le créneau pour parler un peu plus des mangas avec ce top 5.

Me revoici donc à parler de différents titres sur un thème donné, cette fois-ci sur les transformations. Elles sont nombreuses dans les mangas, surtout dans les shonen, mais pas que, et je vais essayer de vous le prouver en vous parlant de transformations un peu différentes de celles auxquelles on peut penser de prime abord, et pas nécessairement magiques, violentes ou encore liées à un immense pouvoir (même si parfois oui).

#5. Famille Wakanaé (Family Compo – Tsukasa Hojo)

Quand Masahiko arrive chez son oncle et sa tante suite au décès de son père, il tombe de suite en admiration devant ce couple si charmant et qui s’aime tendrement, et leur fille, Shion. Mais tout n’est pas aussi rose que cela pourrait sembler, et cette famille parfaite cache un secret qui n’en est pas tellement un : la tante de Masahiko est en fait son oncle, et vice-versa. Les deux ont échangé leur rôle au sein du couple et s’est à s’y méprendre tellement son oncle est une très belle femme, et sa tante un homme viril ! Cela amène à des situations plus que cocasses, et place souvent Masahiko dans des situations plutôt embarrassantes, allant jusqu’à nécessiter que lui-même se « transforme » en jeune fille.
Une histoire à priori classique, mais qui au final permet de se poser beaucoup de questions sur le ressenti d’un être humain sur son sexe, initial ou choisi. Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas de transformations « magiques« , mais le passage d’homme à femme par la tenue vestimentaire, le comportement, et autres accessoires… Ce premier titre n’est pas issu d’un shonen, mais d’un seinen, même si cela reste très soft comparé à d’autres titres du genre…

#4. Moka (Rosario Vampire – Akihisa Ikeda)

Pour les suivants, je n’ai pas eu d’autres choix que de piocher un peu dans les shonen, mais promis il n’y a pas que ça! Cette fois, je voudrai parler du manga Rosario Vampire, que j’avais déjà mentionné dans mon premier TFM2A en tant que top 5 de mes mangas préférés.
Le lieu principal de la première saison de la série est un lycée particulier, car il s’agit d’un lycée de monstres où Tsukune, un humain, étudie. Il y rencontre Moka, une charmante lycéenne pour qui il se prend d’affection. Mais comme tous les autres étudiants de ce lycée, Moka n’est pas celle qu’elle parait. Elle cache en elle la personnalité d’une vampire très puissante, qui se réveille lorsque son rosaire est arraché. Il n’y a pas que les pouvoirs qui ressortent alors, son physique change également, avec de beaux cheveux blancs et des yeux rouges sang. Mais le reste du temps, Moka continue d’être une vampire, beaucoup plus sage et faible, se contentant de boire un peu de sang de Tskukune à l’occasion.
Le lycée regorge de créatures plus ou moins maléfiques, toutes sous forme humaine la plupart du temps mais cachant en elles un monstre plus ou moins hideux. C’est ainsi que Tsukune fait la connaissance d’une succube, une sorcière, une princesse des Glaces, un loup-garou… qui peuvent tous contrôler leur transformation à volonté, à la différence de Moka.

#3. Soul Eater Evans (Soul Eater – Atsushi Okubo)

Soul Eater est un shonen plus “classique” mais que j’ai beaucoup aimé par son côté mystique. Dans l’école Shibusen, les élèves apprennent à devenir des Meisters manipulant des armes démoniaques. La particularité de ces armes est de disposer d’une forme humaine la plupart du temps, sauf lorsque leur maître à besoin d’eux au combat. Elles peuvent donc vivre normalement, ont leur propre caractère, et ne se transforme que lorsque c’est vraiment nécessaire.
Le couple Maka / Soul est le principal de la série, comme peut en démontrer le titre. Soul Eater Evans est un jeune garçon insouciant et nonchalant, mais une fois transformé, rien ne l’arrête. Sous sa forme de grande faux puissante et dans les mains de Maka, il est extrêmement puissant. C’est souvent sous cette forme, pendant que sa personnalité est enfouie à l’intérieur de la faux, que Soul se met d’ailleurs à réfléchir et à changer.

#2. Ranma (Ranma ½ – Rumiko Takahashi)

Bon, encore un shonen (finalement il y en a beaucoup dans mon top également), mais dans le genre comédie romantique malgré tout, et probablement bien connu de tous !
Les transformations dans Ranma ½ sont bien connues, et liées à des sources d’eau chaude magiques en Chine, dans lesquelles les personnages sont tombés pour diverses raisons… C’est particulièrement le cas de Ranma et de son père, tombés respectivement dans la source de la jeune fille et celle du panda. C’est pourquoi Ranma se change en fille au contact de l’eau froide, et redevient un homme avec de l’eau chaude. Dès leur arrivée au Japon, cela leur pose quelques problèmes, mais si le fait de devenir un panda est handicapant surtout à cause de la passivité que cela cause, le fait que Ranma puisse devenir une fille a bien des avantages, même si cela amène plusieurs quiproquos qui font de ce titre une série très humoristique ! Mais à la différence de Family Compo, le changement n’est pas toujours volontaire, mais par contre il est total…
Qui n’a jamais rêvé un jour de pouvoir changé de sexe à loisir ??

#1. Cérès (Ayashi no Cérès – Yuu Watase)

Et oui, c’est encore un personnage de mon auteur favori qui arrive ne première position, je n’ai pas pu m’en empêcher ! Mais il faut dire que la transformation d’Aya (à droite) en Cérès (à gauche) n’est pas courante, qui plus est dans un shojo.
Pour ne pas trop spoiler l’histoire, Aya est une jeune lycéenne d’aujourd’hui, qui ne pense qu’à s’amuser avec ses copines, chanter dans des karaokés et se teindre les cheveux. Mais le jour de ses 16 ans, sa famille lui offre une main momifiée (quelle idée !!) et elle se retrouve couverte de blessures, avec les cheveux noirs, le visage totalement différent, et affublée de pouvoirs. Mais surtout, elle n’a aucun souvenir de cette métamorphose, une nouvelle personnalité prenant directement possession de son esprit à ce moment-là. Il s’agit en fait de la personnalité d’une déesse enfouie en elle depuis le début, qui veut se venger de sa famille pour des méfaits causés il y a bien longtemps… Au cours du manga, Aya passera régulièrement de sa propre personnalité (et son physique) à celle de Cérès, et ce ne sera pas la seule à subir ce genre de transformation. Mais je n’en dis pas plus et vous laisse découvrir le manga si ça vous intéresse.

C’est donc avec ce thème des transformations que je renoue avec le TFM2A. Ce thème m’a de suite beaucoup plu et inspirée, et dans tous les cas je voulais le faire. La disparition des TFGA me laissera le temps de me pencher sur les prochains, j’espère être donc plus régulière sur cette rubrique.
Il ne reste plus qu’à aller voir ce que Monsieur Geek et les autres participants ont concocté de leur côté, vu ce qu’il y a comme possibilités de réponses, ce sera surement très varié !

2 Responses

  1. Joli top avec effectivement aucun choix en commun. 😉 Je suis ravi que tu aies pu participer à ce TFM2A.

    Personnellement j'avais pensé à Ranma 1/2 mais finalement je me suis concentré sur celles qui m'ont plus marqué (et je n'ai vu que quelques épisodes de Ranma 1/2 après tout).

    Les autres sont inconnus au bataillon (même si j'envisage de lire les Soul Eater depuis un bon moment) mais ça m'a donné envie de les découvrir !

    Bravo à toi et encore merci pour ta participation.

    • Ravie de t'avoir fait découvrir des titres, c'est aussi un peu le but! Mais je n'aurais pas pensé que tu n'en connaissais qu'un seul ^^
      Ranma 1/2, c'est l'un des rares titres que j'ai à la fois vu et lu, j'adore 🙂

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :