Cet été, pendant mon séjour à Paris, j’en ai profité pour aller faire quelques expositions qui m’intéressaient à cette période, et notamment celle du Studio Blue Sky, que je connais surtout pour l’Age de Glace, film d’animation que nous adorons mon ami et moi, qui se déroule au Musée Art Ludique, au Quai d’Austerlitz dans le 13ème arrondissement, depuis le 25 mars et jusqu’au 25 septembre (grâce à une petite prolongation).

Dès notre arrivée, nous sommes dans le thème, avec des affiches des différentes œuvres du studio à l’extérieur même du Musée. Car l’Age de Glace n’est pas sa seule oeuvre, et nous allons l’apprendre au long de notre visite. Nous connaissions certains des titres présentés, mais comme je ne fais jamais attention aux éditeurs / producteurs / réalisateurs… quand je regarde des films, je n’avais jamais fait le rapprochement!

Une fois passée la caisse (l’entrée est à 16.50€), on nous propose un audioguide gratuit pour agrémenter la visite, mais nous ne le prenons pas, préférant nous concentrer sur ce que nous allons voir. Il y a par ailleurs de nombreux panneaux à lire, ce qui nous suffisait amplement.

Nous commençons dans une première salle avec une fresque récapitulant le parcours de Blue Sky, depuis sa création jusqu’à ces dernières œuvres, avec une introduction qui résume très bien ce que nous allons voir juste après, faite par le président du Musée, Jean-Jacques Launier.

La salle suivant nous entraîne dans le vif du sujet, avec la présentation des premières œuvres, et notamment Robots, où nous nous retrouvons face à une sculpture de la ville, mais aussi à des croquis et dessins magnifiques!
Sur le côté, un panneau détaillant le travail fourni pour l’oeuvre, ainsi qu’un écran avec une interview. Autant dire que nous sommes restés un moment rien que dans ce premier coin de cette première salle, le temps de s’imprégner des tableaux, de lire et d’écouter tout ce qui était possible!

Au cours de la visite, chaque partie est ainsi faite : un titre est présenté en images et en textes, sur papier, en 3D ou animé, avec des croquis, des anecdotes, des secrets de fabrication… Sur le petit écran, on en apprend un peu plus au travers de quelques scènes de conception et d’interview des artistes ayant participé aux projets.
Ainsi, après avoir découvert un peu plus en détail Robots, nous traversons les univers de Rio (1 et 2), d’Epic, sans oublier l’Age de Glace. avec à chaque fois tous ces éléments de détails.

Des couloirs nous laissaient entrer dans des univers féeriques, avec des tableaux de peinture digitale de décors superbes des différentes œuvres du studio, avant d’entrer dans des salles plus spacieuses où les espaces centraux sont occupés par les sculptures en vitrine, toujours en accord avec ce qu’il y a au mur. Les tableaux représentaient aussi des croquis au crayon ou à la craie, et les sculpture étaient soir en mousse, en argile ou en résine. J’ai beaucoup aimé prendre des clichés montrant la sculpture dans son univers, comme ce fut le cas pour Snoopy.

Au cours de la visite, une salle sombre nous a permis de visionner en totalité un court métrage du studio BlueSky, « Bunny« , qui a obtenu l’Oscar du meilleur court-métrage d’animation en 1999. Très court, nous avons d’abord été curieux par ce lapin en chasse d’une mouche dans sa cuisine, puis touché par la suite… (je vous laisse le découvrir ici en vidéo si vous le souhaitez).
Après cette pause, nous reprenons la visite avec la suite, et notamment l’univers de l’Age de Glace.

L’Age de Glace reste une grande partie de cette exposition, avec une première apparition au milieu des autres œuvres présentées, mais aussi une dernière grande salle, montrant encore plus de détail sur les projets de chaque opus de la série, jusqu’au dernier, « Les Lois de l’Univers« . En mars, au début de l’exposition, les œuvres étaient totalement inédites, le film n’étant pas encore sorti en salle. Pour ma part, je l’avais déjà vu lors de ma visite, mais ce n’était pas le cas de mon ami, je lui ai donc évité tout spoil involontaire en lui interdisant l’accès!

Mais il ne fut pas contrarié très longtemps, en découvrant un dernier accès, celui de la salle consacrée à Scrat, cet écureuil aux dents longues emblème de la série! Plusieurs tableaux rappellent des scènes de chaque opus où Scrat était intervenu au milieu des autres protagonistes, Diego, Manny et Sid. Et parmi ces tableaux, une deuxième salle sombre pour visionner un court-métrage inédit où Scrat est le personnage principal.

J’aurais pu rester dans cette salle très longtemps, tellement j’aime cet univers! Même le plafond était dans le thème, avec une plaque de glace qui a la forme de la France, ce qui nous a fait sourire lors d’une petite pause avant de repartir…

La dernière porte nous mène à la boutique du Musée où le choix est très grand, parmi des copies des œuvres présentées, des croquis à tirage limité, ou de simple peluches et magnets. Je n’ai pas trouvé mon bonheur (je n’ai surtout plus de place chez moi..), mais il y en a pour tous les goûts, et il est même possible de trouver des articles des expositions précédentes. A l’issue de cette visite, avec la chaleur de l’été et malgré le rafraîchissement que pouvait nous apporter la vue de l’Age de Glace, nous avons eu droit à une glace gratuite. C’est le petit détail qui fait plaisir!

Nous avons passé un excellent moment pendant cette visite, qui ne plaira certainement pas qu’aux enfants. L’exposition permet d’en savoir plus sur les œuvres du studio Blue Sky, d’en découvrir ou de les redécouvrir, et de régaler ses yeux.
Si vous avez encore l’occasion, n’hésitez pas à y aller, l’exposition est prolongée jusqu’au 25 septembre ! Ensuite, ce sera au tour de « L’Art des Studios d’Animation Walt Disney – Le Mouvement par Nature« .

Toutes les photos de la visite sont disponibles sur la page Facebook du blog.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :