Le week-end dernier et pendant 3 jours au total (du 1er au 3 juillet 2016), dans le village de La Gaude (06), un événement SteamPunk a eu lieu, univers très spécifique qui se retrouve de plus en plus souvent dans les conventions habituelles de jeux vidéo et autres geekeries. Je m’y suis retrouvée un peu par hasard, n’ayant pas planifié cette sortie, mais aimant beaucoup ce milieu je m’y suis rendue avec plaisir pour quelques heures avec des amis.

Tout d’abord, petit rappel du steampunk, courant initialement littéraire, prisé par Jules Verne ou par des auteurs de fantastique et science-fiction, reprenant l’univers de la révolution industrielle, et qui a été converti par la suite en confection de costumes utilisant essentiellement du cuir, du laiton et autres matériaux « nobles ». Cela donne de très beaux costumes en convention, même s’ils ne représentent pas un personnage existant (à l’inverse du Cosplay).

Une fois sur place, l’accès au village est de suite indiqué par la banderole mettant dans le thème. Ici, on s’apprête à entrer dans un monde rétro-futuriste, et malgré le peu de monde sur place, les activités proposées étaient très variées (même si nous n’en avons pas fait car pas arrivés au bon moment).
La rue principale abritait des décors majestueux, faits de livres de contes et de champignons géants (sisi je vous assure!), et sur le parking en contrebas, une montgolfière qui n’attendait qu’à être gonflée le soir même pour faire monter de quelques dizaines de mètres ses passagers au coucher du soleil!

Tout de suite, nous avons été attirés par des stands de bijoux de cet univers steampunk, façonnés à la main et donc pièces uniques. Plusieurs stands proposaient leurs œuvres toutes différentes, mais nous sommes passés à côté sans rien acheter car malgré la beauté des bijoux, je ne les porterai pas.
Ensuite, un stand d’expériences scientifiques a attiré notre curiosité, avec un animateur qui nous proposait des défis comme faire rentrer une ballon de baudruche dans une bouteille sans appuyer dessus, ou faire passer l’eau de l’assiette à la bouteille sans toucher l’assiette. Les réponses font toutes appel à la science et à un peu de logique et même si l’animation était plutôt réservée aux enfants, nous avons passé un bon petit moment à essayer de résoudre ces énigmes pas si difficiles que ça au final quand on a la réponse!

A côté des stands de nourriture, classique et plus variées comme des wraps de socca que j’aurais bien aimé goûté si j’avais eu faim (pas très rétro mais tellement du coin), des jeux de bois permettaient de se distraire un peu « à l’ancienne » et donnaient quelques parties de rigolade. Ces stands de jeu laissés parfois sans surveillance, avec seulement les règles sur le côté, laissent souvent place à l’imagination, et ce n’est que lorsque quelqu’un vient nous expliquer comme ça marche qu’on se rend compte qu’on a tout faux!!
Dans le reste du village, au grès des ruelles, plusieurs stands de vente d’articles comme des livres personnalisés, des pochettes ou des personnages en laiton, mais aussi des activités, avec des sessions de lecture dans un décor très beau, anciens fauteuils, mappemonde sous un arbre face au soleil et à la montagne…

Parmi les autres activités notables du programme mais non vues, il y avait des courses en tonneau, des lancés de fusées à eau, divers concours, spectacles et conférences. Des panneaux explicatifs et décors étaient également présents un peu partout, permettant à chacun de s’imprégner de l’ambiance de ce monde, même sans participer aux activités.

Nous avons toutefois eu la chance d’assister au spectacle des Capillotractee, un groupe d’acrobates sur échasse qui nous en ont mis plein les yeux. Du saut à la corde au jonglage autour d’un enfant choisi dans le public en passant par diverses acrobaties, autour d’une locomotive à vapeur steampunk, et dans la joie et la bonne humeur.

Si j’avais su avant qu’il y avait cet événement, je pense que je me serais mieux préparée et aurais regardé le planning avant, car quelques animations m’intéressaient et je n’ai pas pu y assister. A revoir l’année prochaine très certainement. 

Retrouvez l’album photo sur la page Facebook, et toutes les informations sur l’événement sur le site de Gaulgauda.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :