Vous aimez les jeux vidéo? Enfin, je suppose que si vous passez par ici, c’est que la réponse est oui… Et si vous aimez également les jeux rétro, le festival Re-Play qui a eu lieu à Mouans-Sartoux le week-end des 19 et 20 mars vous aurait certainement plu.
Ce n’est pas votre cas? Rassurez-vous, il y avait de quoi faire en consoles nouvelle génération et autres loisirs.

Du rétrogaming

Comme son nom l’indique, le Festival Re-Play est avant tout un endroit où (re)découvrir des jeux rétro. Dans le salle Léo Lagrange, de taille à priori plutôt correcte pour ce type d’événement, des dizaines de consoles des générations précédentes trônent sur les tables, n’attendant que des joueurs de tout âge pour être lancées, que ce soit la toute première Famicon, la Séga Mégadrive, la Super Nintendo, la PS1 et bien d’autres encore… Le plus souvent, sur le côté de chaque console, un petit écriteau était présent avec un historique ou une anecdote sur le jeu ou la console, pour s’instruire un peu, ou patienter en attendant son tour, ce qui était très utile dans l’après-midi, les places étant très chères… A priori pas de tri particulier, chaque association disposait de son « coin », avec ses propres consoles.

Sur les bords de la salle, un peu plus comme exposition, mais utilisables quand même, unE GameBoy et un Game & Watch géants étaient installés, et je me suis essayé à une petite partie de Tetris. Pas évident du tout de manier la console avec la main entière pour appuyer sur un bouton, au lieu d’un seul doigt habituellement!

En plus des consoles rétro, normales ou géantes, il y avait également plusieurs mini bornes d’arcade réalisées par plusieurs stands, sur lesquelles il était possible de jouer à une multitude de jeux, et surtout, un ancien téléphone à roulette, avec lequel il était possible de s’essayer à Hugo Délire! Un jeu que j’adorais quand j’étais petite, mais que je n’ai jamais pu tester moi-même. C’est donc maintenant chose faite, grâce à Rétro Geek Style!

Sur la scène, sur le côté de la salle, étaient également disponibles de véritables consoles d’arcade, avec du Metal Slug, un PacMan haut en couleur et d’autres jeux, ainsi que des flippers. C’est jusqu’à présent le seul salon où j’ai pu en voir, et c’est toujours amusant de se lancer dans une partie, même si les miennes sont trop souvent courtes!

Du next-gen

Pour ne décevoir personne, les consoles les plus récentes avaient aussi leur place au milieu de leurs aînées, avec notamment des PS4 (et un tournoi Street Fighter V organisé), Xbox One (sur laquelle j’ai pu testé Unravel, qui me semble très sympathique et dont je ferai peut-être l’acquisition prochaine sur PC), mais aussi de la réalité virtuelle, que j’ai pu essayer sur deux machines et deux styles différents, via un simulateur sur Homido, et un jeu de tir sur Oculus Rift.

Le Festival étant tout de même essentiellement axé sur le rétrogaming, ces consoles toutes jeunes étaient un peu moins mises en avant, mais pour la joueuse rétro que je suis, cela me convenait parfaitement! Chacun y trouvait son compte, même s’il était plus difficile d’accéder à du Street Fighter V dans l’après-midi vu le monde présent!

Du Cosplay

Qui dit convention/festival/salon ou tout autre terme, dit généralement visiteurs cosplayés, et surtout, concours de Cosplay. Le samedi après-midi eu donc lieu un concours, qu’il faut bien mentionner même si je m’attarderai pas trop dessus car j’ai été assez déçue du résultat. Attention, partie négative du week-end et de l’article…
Non contents de commencer en retard, les organisateurs ont eu du mal à se faire une place sur la scène, qui n’était pas suffisamment haute pour permettre à quiconque dans la salle de profiter pleinement du spectacle. Ainsi, seuls les grands amateurs qui furent assez patients pour attendre presque 45 minutes devant la scène ont pu voir les cosplayeurs en entier, et peut-être entendre ce que disait le présentateur. Car il faut dire que côté son, ce n’était pas très brillant, et même si nous étions dans le premier quart de la salle, nous ne comprenions rien à ce qu’il disait.
Bref, nous sommes tout de même restés pour voir les prestations, qui se sont malheureusement révélées assez désastreuses. Enfin, c’est surtout que je n’ai pas eu l’impression qu’il y avait une quelconque prestation justement. Je suis toujours admiratives des concours de Cosplay car le travail que ça représente est énorme, peu importe le résultat! Mais là, c’était tout juste un défilé de Cosplay, et chacun faisait ce qu’il voulait, quelques poses pour des photos, une vraie presta, ou partait en courant.

Et puis comme c’est un peu le thème de l’année, la majorité des Cosplays étaient faits sur Star Wars, ce qui est un peu dommage pour un festival rétro (mais ce n’est pas ce qui m’a le plus gênée).
Donc vous l’aurez compris, je suis ressortie déçue du concours de Cosplay, et j’étais finalement bien contente que ce soit à mon tour d’intégrer le tournoi pour lequel je m’étais inscrite! Pourtant l’intention était très bonne à la base. Un peu dommage, mais ce n’était qu’une vingtaine de minutes sur les deux jours.

Des tournois

Car oui, il y avait tout au long du week-end plusieurs tournois organisés. Par contre, je ne saurais vous dire ce qu’il y avait à la clé, j’ai participé pour le fun et je ne m’attendais pas du tout à gagner, donc je n’y ai pas prêté attention plus que ça!
J’ai personnellement opté pour Bomberman sur SNES, qui m’a rappelé de grands souvenirs, même si ce n’était pas sur cette console que je jouais à l’époque. Mais il n’y avait pas que ça, et on pouvait également compté sur du Street Fighter V comme déjà mentionné, mais aussi du TrackMania il me semble, et surtout, du Pokémon!

Des invités et des stands

Bien évidemment, un tel événement ne saurait se passer de divers stands de vente de goodies et autres accessoires, ni d’invités de marque!
Côté stands de vente, nous avions droit à Gamergen, Alfa BD, Game Occasion et j’en passe, qui regroupe un peu le même style d’articles, des consoles, jeux vidéo et/ou accessoires en occasion, des mangas, des goodies… Et je fus très heureuse d’y trouver Coolspot sur SNES, un jeu auquel je pensais il y a peu en complétant mon Liebster Award! Et puis, beaucoup d’autres articles étaient terriblement tentant, mais je n’ai pas craqué.

Côté stands d’invités, il y avait aussi de quoi faire, et je n’ai pas fait le tour de tout! Plusieurs stands de dédicaces, des expositions de consoles, dont des switchs de SNES par FFVIMan, et les customs magnifiques de Vadu Amka. Je n’avais pas encore vu son travail en vrai, uniquement sur internet, et ce sont de véritables chefs d’oeuvre, quelles que soient les consoles exposées.

En prime, certains invités donnaient des conférences sur divers thèmes. Je n’ai pu malheureusement assister qu’à une seule d’entre-elles, mais je fus agréablement surprise! Il s’agissait d’une conférence sur le féminisme et la misogynie dans les jeux vidéo, animée par Jean-Paul Santoro, psychologue, que j’ai trouvée très intéressante, et qui m’a fait voir certaines licences d’une toute autre façon!

Deux points négatifs dans ce festival pour moi : le monde qui rendait impossible le passage entre les allées et gâchait un peu le plaisir, et le concours de Cosplay qui fut plutôt décevant. Mais en dehors de ces aspects, j’ai passé de très bonnes matinées à découvrir ou rejouer à des jeux de rétrogaming, seule ou avec mes amis, donc les points positifs peuvent jouer dans la balance, que ce soit l’ambiance du matin, les invités et animations, la parte flippers et arcade, ou bien évidemment la multitude de titres présentés sur les consoles.
Et puis, j’ai acheté un jeu que je cherchais depuis quelques temps, et j’ai pu joué à Hugo Délire!

Toutes les photos de l’événement sont disponibles sur la page Facebook.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :