Bonjour à tous!
Aujourd’hui, je voudrais initier une nouvelle catégorie, qui je l’espère connaîtra un certain succès et perdurera. Je l’ai nommée « Un blog, Une Histoire », car j’y invite un blogueur (ou une blogueuse!) à venir nous raconter une histoire sur une de ses passions, qui sera un jeu vidéo, une console, un livre, une activité, un univers, ou encore autre chose, à partir du moment où c’est un sujet qui lui tient à coeur et qui le/la caractérise, lui/elle et son blog. Il s’agit donc tout simplement de laisser lui la parole, dans un principe simple d’échange et de partage. Ainsi, je vous ferai découvrir régulièrement un autre blog et son (ou sa) créateur(trice).

Et pour inaugurer ce premier article, j’ai le plaisir de recevoir Tiloa, du blog « La Petite Tiloa« , qui nous parle de beaucoup de choses à travers le dessin, que ce soit son rôle de maman, ses mini-bd ou ses fanarts du monde geek. Elle nous propose également quelques tutos pour coloriser les dessins sous Photoshop, et encore bien d’autres choses à découvrir.
Je la remercie d’avoir voulu se prêter au jeu, et je lui laisse la parole!

Bonjour ! Je suis Tiloa, la gérante du blog d’illustration La Petite Tiloa.
J’ai plusieurs passions dans la vie (les JV, les séries/films, la déco, les DIY…) mais celle que j’affectionne le plus est sans doute le dessin. J’ai beaucoup dessiné pendant mon adolescence, puis j’ai progressivement arrêté pour laisser place à d’autres passions dans ma vie. Cela fait 1 an que je m’y suis réellement remis et c’est comme ça que j’ai eu envie de me (re)lancer dans l’aventure du blogging !

DEUX METHODES DE TRAVAIL

Je pratique deux techniques de coloriage. Les feutres à alcool sont une méthode traditionnelle qui demande beaucoup de pratique. J’aime particulièrement la vivacité des couleurs que l’on obtient et le côté « handmade ». Même si je ne suis qu’une apprentie, je commence tout de même à en comprendre certaines subtilités à force d’entraînement.
L’autre méthode, plus moderne, est celle de la colorisation sous Photoshop. Il m’a fallu regarder de nombreux tuto vidéo pour y comprendre quelque chose. Et encore, je trouve que beaucoup (qui sont souvent en anglais d’ailleurs), sont durs à suivre. A la défense des youtubeurs, expliquer Photoshop n’est vraiment pas simple !
C’est donc en faisant ma petite cuisine et en mixant des astuces d’ici et là que je commence enfin à obtenir des résultats qui me plaisent.
Je me lance aussi dans les tutos vidéos, en espérant aider ceux qui, comme moi il y a peu, nageaient dans l’océan de la colorisation numérique.
Coloriser avec un logiciel apporte de suite un aspect plus « pro » au dessin et me permet de me rêver illustratrice haha !
Plus sérieusement, l’atout principal est de pouvoir effacer en un clic et de changer 12 fois la couleur si on n’est pas satisfait !
Au-delà de ça, je ne suis pas familière des tablettes graphiques mais je serais très curieuse d’essayer ça 🙂 Pour l’instant mes meilleurs amis sont mon crayon à papier et mon scanner !

LE DESSIN ET LES EMOTIONS

Comme toutes formes d’art, le dessin est une forme d’expression. C’est mon exutoire, ma manière d’exprimer l’indicible et de coucher sur papier des émotions parfois compliquées.
Je suis très à l’aise à l’oral. Je ne cherche donc pas à compenser un manque d’assurance mais bien à ajouter un atout à ma palette d’expression. Il existe tellement de façon de communiquer, verbales et non verbales, et chacune à ses atouts.
Lorsque je termine une illustration, j’aime bien la laisser à vue quelques temps afin de la redécouvrir différemment. J’y observe très souvent des choses nouvelles par rapport au moment où j’ai appliqué le dernier coup de crayon. C’est difficile à expliquer mais je pense que, sans tomber dans la psychologie de comptoir, je (on) dessine des choses consciemment et inconsciemment. C’est donc pour moi une évidence que certains détails de mon dessin me seront observables différemment selon le moment où je le regarde.
A l’instar d’un livre qu’on relirait après quelques années et pour lequel on ressentirait des émotions différentes. Tout dépend du contexte dans lequel vous êtes au moment de la lecture/de l’observation.

UNE FACON DE PARTAGER

Selon moi, tenir un blog, c’est avoir l’envie d’échanger et de partager. Sinon on ne montre pas « au monde » ce que l’on peut faire seule chez soi non ?
Je suis tellement heureuse quand on me fait des retours sur mon travail ! Au-delà d’être valorisant et encourageant, c’est pour moi la preuve que mon illustration a touché quelqu’un d’une manière qui sera personnelle à chacun. Je crois que ce sont mes petites planches de BD qui font le plus réagir les gens. Je choisis un thème bien précis afin de le mettre en scène en quelques cases et de passer mon message. Le dessin a le pouvoir immédiat de faire ressentir quelque chose à quelqu’un. Alors lorsque cette personne s’exprime à son tour pour me dire ce qu’elle en a pensé, je suis ravie !
Dans la nouvelle version de mon blog, j’ai absolument tenu à mettre un espace de « parole » à disposition pour encourager ceux qui le voudraient à être mon inspiration. J’ai eu de bonnes expériences sur Twitter où l’inspiration m’a été donné par des blopains et je souhaite poursuivre dans cette voie !

Merci de m’avoir lue 🙂 je vous laisse avec un petit autoportrait façon manga.

2 Responses

  1. Coucou merci de m'avoir lu copine 🙂
    Je trouve aussi très intéressant le concept proposé par Seilin ! Il me tarde déjà de lire els autres participations pour en savoir plus sur nos autres comparses !

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :