Je vous présente le dernier Jeu du Mois (en plus d’être aussi celui de l’année 2015).
J’ai de plus en plus de mal à rédiger cette catégorie, car il s’agit souvent d’un jeu fort du bilan du mois, ou pour lequel j’ai rédigé un ou plusieurs articles de découverte / test. Mais je voulais finir l’année avec cette petite catégorie, et me voici donc à vous présenter un jeu qui m’a pris quelques heures en cette fin décembre et que j’ai acquis grâce à une promotion intéressante sur l’eShop, j’ai nommé Duck Tales Remastered sur Wii U (mon premier vrai article sur un jeu Wii U au passage, même si j’en avais déjà préparé quelques autres…).

Courant 2015, j’ai pu retrouver les joies de ce jeu sur NES, et je me régalais de retrouver ces sensations perdues depuis des années! Et depuis quelques jours, je me délecte de refaire le jeu en remastérisé.
Les graphismes ont beaucoup évolué, et dans le bon sens. On a l’impression de regarder le dessin animé, et certains paysages sont issus de réelles esquisses, la différence est notable. Du coup, évoluer dans le jeu est un véritable plaisir, même si parfois, le côté rétro manque un peu. Il faut dire que voir Picsou sauter sur sa canne qui n’est plus composée de gros pixels gris, c’est à la fois sympa et regrettable. Mais pour la nostalgie, je repasse volontiers sur la version NES! Les cinématiques de fin de niveau sont elles aussi très réussies, même si parfois un peu étranges.

La différence m’avait surtout frappée car je n’avais pas refait l’ancienne version depuis longtemps, et les premières minutes de jeu, j’ai même eu l’impression qu’il s’agissait d’une autre histoire! Je ne me souvenais pas que l’introduction était présente dans le jeu original. Peut-être pas en fait, il faudra que je relance l’ancien pour vérifier cette information!

Mais finalement, les lieux à visiter, les passages secrets, les diamants qui tombent du ciel selon l’endroit où l’on passe… tout y est! La grosse différence, que j’apprécie particulièrement, c’est la sauvegarde automatique après chaque niveau fait, ce qui nous permet d’accéder à l’ordinateur central où l’on choisit le prochain lieu.

Alors c’est vrai, ça facilite beaucoup la tâche en cas de Game Over, mais ça permet surtout de pouvoir faire un niveau et arrêter de jouer, sans devoir se taper la totalité du jeu d’une seule traite!
Côté gameplay, on retrouve également tout l’univers du jeu initial. Picsou peut sauter avec sa canne, pour avancer dans les endroits épineux ou écraser ses ennemis, et s’en sert également pour envoyer des rochers en l’air. Le Gamepad de la Wii U n’est pas beaucoup exploité, les commandes étant les mêmes que le jeu original (donc les touches latérales sont totalement inutiles), mais l’écran en lui-même permet, si on le souhaite, d’afficher la carte pendant qu’on parcourt le monde.

En parallèle des habitudes de jeu et des options que l’on retrouve, il y a plusieurs bonus disponibles, des croquis, esquisses du jeu et autres schémas mais aussi des musiques, le tout s’achetant avec l’argent dûment ramassé lors de l’exploration des niveaux, mais surtout, le gros kiff, c’est de plonger dans le coffre-fort de Picsou où tout son or est entassé!

C’était mon dernier article sous la catégorie du « Jeu du Mois », pour finir avec ce jeu pour lequel je ne pense pas faire de test, mais dont j’avais bien envie de parler (quoique parler de lui m’a donné envie d’un article plus complet, à voir). Je referai probablement des articles d’avis simples, mais pas forcément aussi réguliers.
Pour revenir au jeu en lui-même, une jolie petite perle, pour les amateurs de rétro et de souvenirs, mais aussi pour les jeunes joueurs, car il n’est pas nécessaire de connaître la version NES pour y jouer.

2 Responses

  1. Coucou,
    C’était vraiment agréable de jouer à la version remastérisée de DuckTales sur Wii U. Les graphismes sont très réussis et les musiques proposées m’ont impressionné également.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :