Les 26 et 27 septembre avait lieu la 8ème édition de la Japan Aurea, un festival manga/jeux vidéo/culture japonaise à Vallauris, sur la Côté d’Azur.


D’ampleur plutôt modeste face à d’autres salons comme le Mangame de Fréjus ou le Hero Festival, la Japan Aurea n’est pas non plus une petite convention d’amateurs, preuve en est que cela fait 8 ans qu’elle existe. Toutefois, la surface allouée est moindre, et on ne retrouve pas forcément autant de stands que dans les autres, c’est surtout différent. Nous nous retrouvons donc dans l’espace Loisir Francis Huger de la ville de Vallauris, qui se remplit bien vite. Pour notre part, nous sommes arrivés le dimanche après-midi faute de mieux, et même s’il y avait déjà du monde à l’intérieur, il y avait une petite file d’attente à l’accueil. L’entrée était de 4 euros pour tout le week-end, ce qui n’est pas excessif mais qui parait dommage quand on ne vient que pour le dernier après-midi…

Le Hall d’entrée est composé de la caisse, d’une exposition artistique et permet l’accès aux différents lieux, à savoir le terrain du gymnase en lui-même, la salle de conférence et la terrasse. Un lieu de transition bien apprécié pour profiter un peu du frais des courants d’air, car il fait très chaud dans le gymnase. Comme les sorties sont autorisées, il est fréquent d’y rencontrer également des Cosplayers qui vont ou reviennent d’une petite séance photo.

           

La salle de conférence est utilisée tout au long de la journée pour diverses animations telle que karaoké, projections d’anime pour petits et grands, concerts, ou encore concours de Cosplay, mais je reviendrai dessus un peu plus tard. Pour certaines activités comme des projections de films, un supplément de 3 à 5 euros était à rajouter.
Le gymnase est le lieu de rassemblement principal de ce festival pour profiter de tous les stands présents. Jeux vidéo, mangas/BD, accessoires, culture nipponne, il y en a pour tous les goûts côté boutique, même si chaque genre n’est représenté que par un ou deux stands. Le stand de Gamergen pour les jeux vidéo était assez grand comparé aux autres, et organisait quelques tournois de jeux vidéo, pour le plus grand plaisir de certains. Une des raisons pour lesquelles ce stand est très souvent plein et qu’il est difficile d’y circuler! Ils disposaient également d’une partie boutique avec quelques goodies.

           

Parmi les autres stands, quelques boutiques classiques comme celle de BD Fugue, des créations personnelles, du Freestyle Paper Art, que j’ai trouvé vraiment bien fait, avec des personnages de Dragon Ball fait en papier plié (si vous ne savez pas quoi faire de vos factures…), ou encore un artiste qui peignait à la bombe sur des vêtements, chaussures et casquettes.

           

Mais ce que j’aime bien aussi à la Japan Aurea, c’est la place qu’a la tradition, avec les nombreuses animations et les stands d’initiation. Cette année, nous pouvions nous tester au Go, au Shogi, à l’Origami ou encore à la Calligraphie, alors que les années précédentes, nous pouvions tester une cérémonie du thé ou faire de l’Ikebana. Les animations sont donc renouvelées chaque année pour notre plus grand plaisir. Malheureusement, je n’ai rien pu tester de tout cela car je ne me suis pas renseignée sur les inscriptions, et nous n’avions pas beaucoup de temps avant le concert et le concours de Cosplay.

           

           

Devant les gradins du gymnase, au centre de tous ces stands, une scène était improvisée avec des tatamis pour présenter des démonstrations d’arts martiaux tout au long de la journée, et permettre de s’initier pour certains. Lors de notre présence, nous avons pu voir un combat de sumo (mais pas des vrais), et chacun pouvait s’y essayer, en revêtant un costume gonflable pour mieux se représenter de son volume.

           

Quel que soit le temps, il a toujours fait très (trop) chaud dans cette salle, ce qui rend malheureusement la journée beaucoup moins agréable… Pourtant la salle est ouverte sur l’extérieur, mais rien n’y fait, probablement à cause du nombre de personnes présentes, des éclairages et des machines qui tournent. Pourtant dans les autres lieux, il fait chaud mais pas à ce point!
Du coup, la terrasse extérieure est vite prise d’assaut, et nous-même y avons passé pas mal de temps de pause. Les stands présents ici sont tous consacrés à la nourriture, et il y a même des tables et bancs pour se restaurer de saveurs japonaises. Un stand du Palais des Thé permet aussi de se désaltérer avec un bon thé vert à déguster, et la possibilité d’acheter toutes sortes d’objets.

           

Le reste de l’après-midi, nous l’avons passé dans la salle de conférence, qui s’est transformée pour le coup en salle de concert et de show! Et j’avoue que je n’aurais jamais pensé que la salle était si grande! Chaque année j’ai préféré ne pas aller voir le concours de cosplay au vu du monde qui attendait, mais c’est seulement parce que le hall est trop petit comparé à la salle.
Tout d’abord nous avons assisté au concert de Rising Style, un groupe français de musique Electro-J-Rock. Je ne connaissais que de nom avant d’y assister, mais je ne les avais encore jamais entendu. Malheureusement pour eux, ils ont eu pas mal de soucis de micro, ce qui a un peu cassé l’ambiance, mais ne se sont pas démontés pour autant. Entre 2 chansons de leur album, nous avons eu droit à un petit blind test de génériques d’anime, très sympathique!

           

Ensuite nous avons enchaîner avec le concours de Cosplay, organisé par Bulle Japon, qui fut très plaisant. A commencer par les groupes, qui étaient très variés, tant dans le choix des personnages (quoique le « logiciel de synthétiseur de voix », comme l’animatrice définissait si bien Vocaloid, eut beaucoup de succès), que des performances. J’ai été agréablement surprise de voir beaucoup de cosplay très amateurs (attention, je ne juge pas, je suis moi-même incapable d’en faire un et encore moins de me montrer avec…), avec une performance très enjouée, montrant la très bonne ambiance de l’événement, comparé à d’autres beaucoup plus sérieux, où seuls les cosplayeurs les plus réalistes et les plus aboutis se présentent. Pour cette partie, c’est le groupe Batman (Harley Quinn et le Joker) qui ont gagné avec une performance très mignonne (oui oui, j’ai bien dit mignonne, avec ces deux personnages!) et des costumes très réussis.

           

Mon coup de coeur personnel allait pour un groupe de Vocaloid qui avait fait une performance très enjouée et que j’ai beaucoup aimée! Ils sont d’ailleurs arrivés 2ème au classement. Plusieurs sont passés sans se prendre au sérieux, et cet amusement était vraiment contagieux!

           
           

Concernant les performances solo, il y avait aussi du sérieux et du moins sérieux, du très beau, du drôle, un mélange des 2… Et la gagnante est une de celle que j’ai bien aimé, malgré un costume qui parait simple mais dont la performance et la mise en scène était vraiment bien. Il s’agit du cosplay de Jessica Rabbit, la femme de Roger Rabbit, dans une danse langoureuse au milieu du bar, comme dans le dessin animé.

D’autres créations ont mérités des prix, dont une Lara Croft gymnaste qui a eu le prix du mérite du jury. Là encore, plusieurs univers furent représentés, que ce soit dans le jeu vidéo, le manga ou l’anime. Vous pourrez trouver plus de photos dans l’album à la fin de l’article ou sur ma page Facebook.

           

           

A la fin du show, nous avons eu droit à une petite surprise, vraiment inattendu. Grand silence dans la salle, à la demande de l’animatrice, et un petit Luffy de quelques mois apparut dans son bateau pirate, poussé par sa maman. Moment attendrissant donc, et même s’il n’a pas participé au concours réellement, on peut dire qu’il a conquis le coeur de tout le jury.

Pour clôturer le spectacle, tous les participants ont envahis la scène pour une photo de groupe, et nous avons eu droit à un petit moment de karaoké pendant les délibérations du jury pour les performances groupes et solo.

En sortant de la salle, nous avons constaté que les stands étaient déjà fermés, ce à quoi je ne m’attendais pas vraiment, et je n’ai pas pu faire les quelques initiations que j’avais prévues.

Une très bonne après-midi, qui fut finalement un peu trop courte, pour un événement peut-être d’ampleur moyenne, mais qui reste dans une très bonne ambiance. C’est toutefois bien dommage qu’il fasse aussi chaud dans l’enceinte du gymnase et que rien ne soit fait pour palier à ce problème récurrent.
J’ai enfin pu assisté à un concert de Rising Style (même si je suis restée mitigée à cause de leurs problèmes de son), et surtout au concours de cosplay que je ne regrette absolument pas!
Hâte de voir ce que nous réserve l’édition de l’année prochaine.

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :