Avec les sorties eShop du 30 juillet (voir article ici), j’ai craqué sur quelques titres improbables en promotion, que je n’aurai pas forcément pensé à acheter avant cela (vous allez me dire que vous avez déjà vu cette intro il y a peu, et vous aurez raison… ).Bit Boy!! ARCADE fait partie de mes achats. Une promo à 99cts (au lieu de 7.99€) pour ce jeu qui ne m’avait pas spécialement intéressée lorsque je l’ai entrevu sur le Miiverse, mais qui ne semble pas si dénué d’intérêt finalement! (malgré quelques difficultés…)

 


Tout ce que je savais de ce jeu, c’est ce qui était noté sur le site de Nintendo, à savoir :

KUBITASTIQUE !! Kubi est de retour, et cette fois-ci il va rencontrer son créateur : le Game Designer !
Vivez l’histoire de Kubi, ses amis, le cruel et ténébreux Plattchen, le rouage royal ZeLeLi et le développement d’un jeu.
Finissez les niveaux aussi vite que possible à l’aide de la manette + et des boutons pour obtenir le meilleur score en utilisant sauts, bombes et Blocs Rockets.
Ce jeu a de quoi vous tenir en haleine pendant de nombreuses heures : des évolutions graphiques dans chaque monde, 50 parchemins accomplissements, plus de 200 niveaux, 1491 amis Pixel à sauver, 4 200 fées Pixel à ressusciter, des Play Coins à utiliser en guise de mode Continue, la sauvegarde automatique après chaque niveau, aucun temps de chargement, des combats de boss épiques, plus d’une heure de doublage, plus d’une heure de musique, un Mode FACILE optionnel, un Mode QUICK RUN pour des sessions courtes, le partage des meilleurs scores sur Miiverse et bien plus encore !

Bon alors déjà, un parle d’un retour, mais je n’ai jamais joué à un tel jeu. Tant pis, on apprendra cet univers avec cette version, ça devrait suffire, et si ça plaît, on cherchera à en savoir plus sur un premier opus.

Après une (trèèès) longue intro où Bernd, le Game Developper nous raconte sa vie et comment il a dû revenir en arrière pour sauver Kubi, le Pixel rouge et où il lui explique qu’il va devoir traverser plusieurs niveaux pour retrouver tous ses amis Pixels, on se retrouve dans la « matrice » du jeu, un monde en niveaux de gris, et après quelques tâtonnements, on commence le jeu avec la phase 1 du monde 1-1.

Il faut donc manier Kubi, soit à l’aide de la croix directionnelle, soit des boutons ABXY, et l’amener jusqu’aux pixels disséminés dans le tableau. Kubi ne saute pas, sauf quand il est en dessous d’un Pixel, où le saut est automatique. Il y a également plusieurs billets à ramasser pour augmenter son score, et lorsque tous les pixels ont été récupérés, on passe à la phase suivante.

Après les 5 premières phases du jeu, Bernd refait une apparition pour dire qu’il y aura encore beaucoup d’autres mondes à parcourir, et qu’à partir de la phase 10 nous serons plus libres pour explorer les mondes choisis.

Sauf qu’après la phase 10, nous voici à nouveau dans la matrice du jeu, un peu plus développée que précédemment. Et à part promener notre cher Kubi au milieu de toutes les indications qui ne semblent pas beaucoup servir (marcher sur un texte ou sur un pixel d’information ne l’active pas), je n’arrive pas à faire grand-chose d’autre! Pire, je ne sais par quel moyen, je relance le jeu et doit subir à nouveau l’intro de Bernd, car il n’est pas possible de la switcher (même s’il est noté que L+R permet de le faire). Donc après avoir refait une fois de plus les 5 premières phases du jeu, je me retrouve à errer dans la matrice. Il faut faire preuve de patience et d’attention, pour arriver à ne pas s’y perdre, et à accéder aux phases suivantes, ce que je n’ai pas beaucoup fait, cette première partie m’ayant un peu démotivée…

Mais je ne renonce pas, et me repencherai sur le jeu un peu plus tard!Je vous propose toutefois quelques minutes de gameplay, avec les premières phases jusqu’à ma perte dans la matrice :

 

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

En live !
Absente
error: Content is protected !!
%d blogueurs aiment cette page :